Recherche

Maroc : polémique après la mort d’un scientifique égyptien

© Copyright : DR

10 septembre 2019 - 10h20 - Société

Abou Bakr Abdel Mouneim Ramadan, connu comme étant le chef du Réseau national de Surveillance du rayonnement nucléaire égyptien est décédé, jeudi dernier, des suites d’une crise cardiaque. En apportant cette grande précision, l’Ambassadeur d’Egypte au Maroc met ainsi fin à la polémique qui entourait la disparition du scientifique égyptien.

Le jeudi dernier, alors qu’il participait à un atelier de travail organisé par l’Agence internationale de l’Énergie nucléaire, à Marrakech, Abou Bakr Abdel Mouneim Ramadan, scientifique nucléaire égyptien, décède des suites d’une crise cardiaque.

Cependant, suite à cet événement malheureux, le journaliste controversé d’Al Jazeera, Ahmed Mansour, a inauguré une campagne de dénigrement par une publication sur les réseaux sociaux, mettant en doute les causes naturelles de la mort du savant égyptien, relève Le360.

Le comble, selon le média, c’est que ce journaliste, connu pour son appartenance aux frères musulmans, est allé jusqu’à émettre l’hypothèse d’un acte criminel. Une accusation qui fut malheureusement relayée par certains organes de presse, qui ont désigné le Mossad comme responsable de sa mort.

Cette polémique suscitée a provoqué une vague de scepticisme qui a dépassé les frontières marocaines, poussant l’Ambassadeur d’Egypte au Maroc, Achraf Ibrahim, à réagir : "Tout ce que l’on a dit sur la mort du professeur Abou Bakr Abdel Mouneim Ramadan est à prendre avec des pincettes car personne ne connaît la vérité. Je sais toutefois que l’examen préliminaire du corps du défunt montre que le décès est survenu suite à une crise cardiaque".

Dans leurs éditions du lundi 9 septembre, les quotidiens Al Ahdath Al Maghribia et Assabah, ont repris les déclarations de l’Ambassadeur égyptien. Celui-ci a mis en garde contre tout ce qui a été relayé par les réseaux sociaux. Le diplomate a d’ailleurs indiqué que l’Ambassade égyptienne et les autorités marocaines sont en train de finaliser les procédures, pour rapatrier la dépouille du défunt.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact