Au tribunal de Bruxelles, des remords et des regrets

14 septembre 2023 - 09h00 - Belgique - Ecrit par : A.P

Salah Abdeslam, Mohamed Abrini, Ali El Haddad Asufi, Bilal El Makhouki, et bien d’autres individus reconnus coupables des attentats de Bruxelles en mars 2016, ont exprimé des regrets lundi, lors de leur procès au tribunal de Bruxelles.

Six accusés avaient été déclarés coupables des attentats de Bruxelles, notamment de meurtre, de tentative de meurtre et d’appartenance à une organisation terroriste. Lundi, au tribunal de Bruxelles, ils ont exprimé des regrets pour avoir commis ces actes. « Je me suis remis en question. Je ne suis pas fier de voir des femmes défigurées, blessées dans leur chair – et des hommes aussi », a déclaré le Franco-marocain Salah Abdeslam, 33 ans, s’adressant aux victimes présentes. Abdeslam avait été condamné à la réclusion à perpétuité pour avoir participé aux attentats terroristes de Paris de 2015.

Le criminel, qui avait toujours nié avoir participé aux attentats de Bruxelles, a reconnu lundi avoir tenu des propos « maladroits » en déclarant devant le tribunal, il y a quelques mois, que les personnes tuées et blessées dans les attentats de Bruxelles n’étaient pas « ses victimes ». « Parfois, on ne trouve pas les bons mots » après avoir passé six ans et demi en prison et en isolement, a-t-il confessé. Abdeslam dit avoir fait allégeance à l’État islamique après que plusieurs jeunes de son quartier à Bruxelles ont rejoint des groupes rebelles en Syrie en 2011.

À lire : Attentat de Paris : Salah Abdeslam s’excuse auprès des victimes et demande « pardon »

Mohamed Abrini, Belgo-marocain de 38 ans, condamné à perpétuité à Paris, dit être aussi rongé par le remords. Ali El Haddad Asufi et Bilal El Makhouki, deux autres Belgo-marocains également reconnus coupables de ces attentats, ont avoué regretter leurs actes. Alors que El Makhouki a affirmé que le procès lui a fait prendre conscience de l’impact considérable des attaques, Asufi, condamné à 10 ans de prison à Paris, a fait savoir que la plus grande erreur de sa vie aura été d’être ami avec Ibrahim El Bakraoui, l’un des deux kamikazes des attentats de Bruxelles.

Le Suédois Osama Krayem, lui, a gardé le silence pendant la majeure partie du procès, tandis que le Tunisien Sofien Ayari, a déclaré avoir déjà exprimé ses regrets lors d’une audience précédente et n’avoir rien à ajouter. Hervé Bayingana Muhirwa, de nationalité belge et rwandaise, a précisé pour sa part qu’il fera « de son mieux pour changer ». Après l’audience, les familles des victimes et les survivants ont quitté la salle en larmes. « Ce n’était pas facile. Je pense que j’ai besoin de temps pour digérer ce que j’ai entendu », a confié Philippe Vansteenkiste, qui a perdu sa sœur Fabienne dans l’attaque de l’aéroport.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Bruxelles - Procès - Attentat - Attentats terroristes à Paris - Salah Abdeslam - Mohamed Abrini

Aller plus loin

Salah Abdeslam et Mohamed Abrini transférés en Belgique

Condamné à la prison à perpétuité en France pour le rôle joué lors des attentats du 13 novembre 2015 à Paris, Salah Abdeslam a été transféré de France et incarcéré à la prison...

L’attentat de Zaventem raconté par Mohamed Abrini

Mohamed Abrini, l’un des neuf accusés des attentats de Bruxelles qui ont fait 32 morts en mars 2016 dont 16 à l’aéroport Zaventem, raconte sa version des faits.

Attentat de Paris : Salah Abdeslam s’excuse auprès des victimes et demande « pardon »

Principal accusé du procès des attentats de Paris, Salah Abdeslam a présenté vendredi ses excuses aux victimes, juste après la fin de son témoignage.

Attentats de Bruxelles : Mohamed Abrini transféré dans une autre prison

À quelques jours du démarrage du procès des attentats de Bruxelles, les autorités belges ont procédé au transfert de Mohamed Abrini à la prison de Leuze-en-Hainaut. Il s’agirait...

Ces articles devraient vous intéresser :