Attentat de Paris : Salah Abdeslam s’excuse auprès des victimes et demande « pardon »

17 avril 2022 - 08h20 - Monde - Ecrit par : A.T

Principal accusé du procès des attentats de Paris, Salah Abdeslam a présenté vendredi ses excuses aux victimes, juste après la fin de son témoignage.

Longtemps resté silencieux sur ce qui s’est passé lors de ces attaques terroristes, Abdeslam a attendu le dernier jour de son procès pour exprimer son ressenti. Il a présenté ses excuses, en pleurs, devant la cour.

« Je vous présente mes condoléances et je vous demande de me pardonner », a déclaré Abdeslam, ajoutant  : «  Je sais que la haine demeure… Je vous demande aujourd’hui de me haïr avec modération. »

A lire :Ce que révèle le rapport de l’examen psychiatrique de Salah Abdeslam

Le Bruxellois a affirmé qu’il était censé faire exploser une ceinture suicide la nuit des attentats, mais a changé d’avis au dernier moment.

Lorsque son avocat lui a demandé s’il regrettait de ne pas avoir exécuté son plan, il a répondu au tribunal  : « Je ne regrette pas, je n’ai pas tué ces personnes et je ne suis pas mort. Je me dis… s’ils savaient à côté de quoi ils sont passés ».

Abdeslam a également présenté ses excuses à trois coaccusés qui l’avaient aidé à fuir après les attentats. L’un d’eux, qui comparaît libre, quittera ensuite la salle les yeux remplis de larmes. Salah Abdeslam est jugé, aux côtés de treize autres pour les attentats de 2015 dans la capitale française qui avaient fait 130 morts.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Droits et Justice - Attentats terroristes à Paris - Salah Abdeslam

Aller plus loin

Un nouvel avocat pour Salah Abdeslam

L’avocat Michel Bouchat se joint à sa collègue Delphine Paci pour assurer la défense de Salah Abdeslam, condamné à la prison à perpétuité pour son implication dans les attentats...

Perpétuité incompressible requise contre Salah Abdeslam

Démarré il y a neuf mois, le procès des attentats du 13 novembre est en train de vivre ces derniers jours. Vendredi, le ministre public a demandé la perpétuité incompressible à...

Guéri du Covid-19, Salah Abdeslam comparaît à nouveau

Salah Abdeslam, principal accusé du procès des attentats du 13 novembre 2015, est « apte sur le plan médical et sanitaire à assister aux audiences de la cour d’assises » de...

Procès des attentats de Paris : bientôt le transfert de Salah Abdeslam vers la Belgique

Des accusés dans le procès des attentats de Paris, dont Salah Abdeslam et Mohamed Abrini, feront bientôt l’objet d’un transfert depuis la France vers la Belgique. Le procès...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le kickboxeur marocain Mohammed Jaraya arrêté par la police

Le kickboxeur néerlandais d’origine marocaine, Mohammed Jaraya, risque gros. Il vient d’être arrêté par la police et les accusations à son encontre pourraient mettre définitivement fin à une carrière pourtant prometteuse.

Maroc : le casier judiciaire électronique enfin lancé

Le ministère de la Justice a procédé mardi, au lancement de quatre nouveaux services numériques dont le casier judiciaire électronique.

L’affaire "Escobar du désert" : les dessous du détournement d’une villa

L’affaire « Escobar du désert » continue de livrer ses secrets. L’enquête en cours a révélé que Saïd Naciri, président du club sportif Wydad, et Abdenbi Bioui, président de la région de l’Oriental, en détention pour leurs liens présumés avec le...

Les avocats marocains passent à la caisse

Les avocats marocains doivent désormais s’acquitter d’une avance sur l’impôt sur le revenu ou sur les sociétés au titre de l’exercice en cours auprès du secrétaire–greffier à la caisse du tribunal pour le compte receveur de l’administration fiscale....

Plaintes de MRE : 96 % de satisfaction selon le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire

En 2022, le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ) a traité près de 96 % des doléances présentées par les Marocains résidant à l’étranger (MRE), selon un rapport de l’institution. Sur un total de 527 plaintes déposées, 505 ont été traitées par...

Plaidoyer pour l’abolition de la peine de mort au Maroc

La lutte contre l’abolition de la peine capitale est toujours d’actualité au Maroc. En témoigne la récente participation des réseaux et militants marocains contre la peine de mort, à la 8ᵉ édition du congrès mondial qui s’est tenu à Berlin du 18 au 25...

Maroc : un ministre veut des toilettes pour femmes dans les tribunaux

Le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, s’est indigné face à l’absence de toilettes pour les femmes dans les tribunaux, ce qui selon lui constitue un « véritable problème » pour les détenues.

Maroc : plus de droits pour les mères divorcées ?

Au Maroc, la mère divorcée, qui obtient généralement la garde de l’enfant, n’en a pas la tutelle qui revient de droit au père. Les défenseurs des droits des femmes appellent à une réforme du Code de la famille pour corriger ce qu’ils qualifient...

Corruption : Rachid M’barki reconnaît les faits

Après avoir juré, sous serment, en mars dernier devant la commission d’enquête parlementaire sur les ingérences étrangères, n’avoir jamais perçu de rémunération occulte en contrepartie de la diffusion d’informations erronées ou très orientées pour...

Corruption au Maroc : des élus et entrepreneurs devant la justice

Au Maroc, plusieurs députés et élus locaux sont poursuivis devant la justice pour les infractions présumées de corruption et d’abus de pouvoir.