Recherche

Le patronat tunisien dénonce la révision de l’ALE Maroc-Tunisie

© Copyright : DR

19 janvier 2022 - 10h20 - Economie - Par: G.A

Le Maroc a récemment procédé à une modification de l’Accord de libre-échange (ALE) avec la Tunisie, en excluant 18 catégories de produits. Une mesure qui n’est pas du goût des opérateurs économiques tunisiens qui dénoncent un «  acte injustifié  », et appellent le gouvernement au secours.

Cette liste couvre plusieurs catégories de produits que sont les poudres et explosifs, les matières inflammables, les tapis, les tapisseries tissées à la main, le fer à béton, etc. En plus des 18 produits tunisiens qui seront provisoirement exclus du démantèlement tarifaire des échanges entre les deux pays, le Maroc a aussi une liste de produits soumis à taxe unique, de l’ordre de 17,5 %. Il s’agit des poissons fumés, des crustacés et mollusques, de la margarine, la poudre de cacao, des boissons chocolatées, du jus de citron, des boissons non-alcoolisées, des pneumatiques neufs, des cuirs et peaux préparées, etc.

À lire : Accords de libre-échange : le Maroc met la pression sur la Tunisie et la Turquie

« Le rêve du grand Maghreb et du grand marché maghrébin s’évapore jour après jour. La décision des autorités marocaines porte un coup dur aux exportateurs tunisiens et le partenariat entre les deux pays », a déclaré Maher Ben Aissa, vice-président de la Chambre nationale des sociétés de commerce international relevant du patronat tunisien, l’Union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat (Utica), à la radio tunisienne Express FM.

À lire : Les opérateurs tunisiens affluent au Maroc

Le représentant du patronat tunisien sollicite l’aide du gouvernement pour que des négociations soient organisées pour revoir cette mesure pour la sauvegarde des bonnes relations entre le Maroc et la Tunisie.

Mots clés: Tunisie , Accord de libre échange

Bladi.net

Bladi.net - 2022 - - A Propos - Contact