Accords de libre-échange : le Maroc met la pression sur la Tunisie et la Turquie

11 janvier 2022 - 22h00 - Maroc - Ecrit par : P. A

Après la Turquie, le Maroc, décidé à veiller au respect des Accords de libre-échange avec ses partenaires, vient d’instaurer des listes négatives avec la Tunisie et l’Égypte, excluant provisoirement certains produits du démantèlement tarifaire appliqué avec ces pays et soumettant d’autres à une taxe unique de 17,5 %.

Ces mesures visent, non seulement à rééquilibrer la balance commerciale avec l’Égypte et la Tunisie, mais aussi et surtout à protéger la production locale contre l’importation de certains produits dans des secteurs clés, indiquent les autorités marocaines, soulignant que la finalité est d’assurer la pérennité des unités industrielles nationales et de préserver les emplois menacés.

À lire : Maroc : nouvelles règles pour les importations

La liste des importations égyptiennes exclues du démantèlement tarifaire concerne notamment six catégories de produits à savoir la poudre et les explosifs, les matières inflammables à l’exception des allumettes et briquets, les pneumatiques, la friperie, le fer à béton et les voitures. Une catégorie sensible a été ajoutée à cette liste, en l’occurrence le textile et habillement.

À lire : Maroc : recul des importations et exportations à fin novembre

Concernant la Tunisie, la liste négative couvre les mêmes catégories de produits excepté le textile, les tapis et les différents articles d’entretien comme les serpillières, lavettes et chamoisettes. Une liste supplémentaire de produits tunisiens soumis à une taxe unique de 17,5 % est également établie. Sont concernées les catégories de produits de l’agroalimentaire, de bâtiment, les jouets et stylos, les meubles pour bureaux, les boissons chocolatées, le café moulu, les produits cosmétiques, les produits de maquillage et bien d’autres encore.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Importations - Tunisie - Accord de libre échange - Egypte - Ryad Mezzour

Aller plus loin

Fuite au Maroc des fortunes tunisiennes

En raison du climat socio-politique et économique tendu, les hommes d’affaires et leurs familles fuient la Tunisie pour s’installer au Maroc, aux Emirats arabes unis ou encore...

Le contrôle des importations de jouets renforcé

Plus que neuf jours avant la fête de l’Achoura. Le festival des jouets a déjà commencé. Il n’y a qu’à voir les marchés et kissariat. Poupées, pistolets, peluches et autres...

Maroc : recul des importations et exportations à fin novembre

Les importations et exportations (automobile, textile et cuir et l’aéronautique) ont affiché respectivement un recul de 15,9% et 8, 4% à fin novembre 2020 par rapport à la...

Maroc : les importations de blé vont fortement grimper cette année

Selon les dernières prévisions du Département américain de l’agriculture (USDA), publiées en mai dernier, l’Afrique du Nord pourrait devenir, en 2020/2021, le premier...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc va importer 2,5 millions de tonnes de blé

Le Maroc veut importer 2,5 millions de tonnes de blé entre le 1ᵉʳ juillet et le 30 septembre 2023, a annoncé l’Office national interprofessionnel des céréales et des légumineuses (ONICL).

Bonne nouvelle pour les MRE : Importations de meubles usagés désormais libres

Le ministère marocain de l’Industrie et du commerce vient de lever les restrictions à l’importation par les Marcains résidant à l’étranger des meubles en bois, des tapis et autres articles électroménagers usagés.

Aïd Al-Adha : le Maroc va importer un million de têtes de bétail

À quelques semaines de la célébration de l’Aïd Al-Adha, le gouvernement s’active pour satisfaire les besoins de la population. En tout, un million de têtes sera bientôt importé.

La sécheresse pousse le Maroc à multiplier ses achats de blé sur le marché mondial

Le Maroc maintient son système de restitution à l’importation du blé tendre au profit des opérateurs. Une importante quantité de cette céréale sera bientôt commandée.

Chute historique des exportations d’olives marocaines

Les exportations d’olive marocaine sont en net recul alors que les importations sont en hausse. Le déficit commercial s’est creusé.

Maroc : 100 milliards de dirhams d’exportations automobiles cette année

Le secteur automobile marocain devrait réaliser cette année un chiffre d’affaires record de 100 milliards de dirhams en termes d’exportation de véhicules, a annoncé mardi Ryad Mezzour, le ministre de l’Industrie et du commerce.

Importation de devises par les Marocains résidant à l’étranger : Ce qu’il faut savoir

Pour les Marocains résidant à l’étranger (MRE), l’importation de devises au Maroc nécessite certaines formalités essentielles qu’il faut absolument connaître. Que vous rentriez avec des devises sous forme de billets de banque ou d’instruments...

La voiture 100% marocaine verra le jour en 2023

Le Maroc prévoit de fabriquer localement des voitures de marque marocaine. Le projet va démarrer à court terme et nécessitera un investissement 100% marocain.

Un avion « made in Morocco » d’ici 2030

Le Maroc affiche de grandes ambitions concernant le secteur de l’industrie aéronautique. Il compte fabriquer son propre avion.

Les Marocains de France battent des records de transfert

Les Marocains du monde ont transféré au Maroc près de 115,15 milliards de dirhams (MMDH) à fin décembre 2023, soit une hausse de 4 % par rapport à la même période de 2022 (110,72 MMDH), révèle l’Office des changes.