Maroc : nouvelles règles pour les importations

25 juin 2020 - 23h30 - Economie - Ecrit par : K.B

Une nouvelle procédure de contrôle des produits industriels à l’importation est entrée en vigueur depuis le 20 juin dernier, immédiatement après l’expiration de la période de transition, mise en place depuis le 1ᵉʳ février en raison de l’état d’urgence sanitaire.

Le communiqué du ministère du Commerce, de l’Industrie et de l’Économie verte précise que les importateurs sont tenus de soumettre les produits industriels sujets au contrôle normatif à l’évaluation au niveau des postes frontières marocains.

Le nouveau système concerne les pièces de rechange automobiles, les produits de construction, les panneaux en bois, les appareils de chauffage à gaz et les chauffe-eaux à gaz.

Le contrôle s’applique également sur le fil machine et le fer à béton, les articles d’habillement à l’exception des vêtements de travail, les chargeurs pour téléphones portables, les disjoncteurs, les couvertures, les tapis, les moquettes, les tissus d’ameublement et les couches pour bébé.

Les autres produits industriels concernés doivent être soumis au contrôle de conformité dans les pays d’expédition. Le cas échéant, les opérateurs seront autorisés à effectuer, de manière exceptionnelle, le contrôle au Maroc sur présentation d’une déclaration sur l’honneur avec le dossier d’importation créé sur PortNet.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Importations - Ministère de l’industrie, du Commerce et des Nouvelles technologies

Aller plus loin

Accords de libre-échange : le Maroc met la pression sur la Tunisie et la Turquie

Après la Turquie, le Maroc, décidé à veiller au respect des Accords de libre-échange avec ses partenaires, vient d’instaurer des listes négatives avec la Tunisie et l’Égypte,...

Les Marocains appellent au boycott de l’huile de table

Au Maroc, à quelques semaines du mois de Ramadan, la hausse des prix des produits alimentaires de base semble se généraliser, au grand dam des populations. Le prix de l’huile de...

Le Maroc renforce son système de contrôle à l’importation

Lutter contre la fraude, réduire considérablement les délais d’importation et veiller à la qualité des produits importés pour préserver la sécurité du consommateur. Tel est...

Le Maroc exige la certification des produits importés d’Espagne

À compter du 17 juin 2021, l’importation des produits industriels de l’Espagne vers le Maroc sera soumise aux nouvelles normes et exigences du programme de vérification de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Aïd Al Adha au Maroc : les éleveurs redoutent les importations de moutons

À moins de deux mois de l’Aïd Al Adha, de grosses incertitudes subsistent quant à la disponibilité et au prix du mouton, bête la plus prisée par les Marocains pour cette fête. Cette année, le Maroc veut importer des moutons, une décision qui ne plaît...

Le Maroc interdit l’importation de véhicules polluants

Le Maroc poursuit ses efforts visant à réduire l’impact de la pollution sur la santé des citoyens et sur l’environnement. Le ministère du Transport et de la logistique et le département de la Transition énergétique et du développement durable ont pris...

Maroc : une baisse des taxes sur les médicaments prévue en 2023

Afin de permettre aux Marocains d’avoir accès aux services de santé, le gouvernement envisage de revoir la fiscalité sur les médicaments et produits de santé. Des mécanismes sont en cours d’élaboration pour réduire la TVA sur l’importation de ces...

Aïd Al-Adha : combien coûte un mouton importé ?

Le prix du mouton importé serait de l’ordre de 2 850 dirhams et non 700 dirhams, selon une rumeur distillée sur les réseaux sociaux. C’est ce qu’indique la Fédération marocaine des acteurs de la filière élevage (FMAFE).

Le Maroc contraint d’importer du blé

Le Maroc se tourne une fois de plus vers le marché international pour augmenter ses importations de blé afin de compenser la baisse considérable de sa production durement touchée par la sécheresse cette année.

Les Marocains de France battent des records de transfert

Les Marocains du monde ont transféré au Maroc près de 115,15 milliards de dirhams (MMDH) à fin décembre 2023, soit une hausse de 4 % par rapport à la même période de 2022 (110,72 MMDH), révèle l’Office des changes.

Bonne nouvelle pour les MRE : Importations de meubles usagés désormais libres

Le ministère marocain de l’Industrie et du commerce vient de lever les restrictions à l’importation par les Marcains résidant à l’étranger des meubles en bois, des tapis et autres articles électroménagers usagés.

Maroc : faire du thé à la menthe coûtera plus cher

Les prix du thé vert sont restés stables au Maroc, malgré la volatilité des cours internationaux des matières premières. Mais jusqu’à quand cette stabilité sera-t-elle maintenue ?

La sécheresse pousse le Maroc à multiplier ses achats de blé sur le marché mondial

Le Maroc maintient son système de restitution à l’importation du blé tendre au profit des opérateurs. Une importante quantité de cette céréale sera bientôt commandée.

Maroc : de nouveaux projets pour renforcer le « Made in Morocco »

Le Maroc poursuit sa marche vers la souveraineté industrielle. Mardi dernier, le gouvernement a procédé au lancement du 4ᵉ lot d’opportunités d’investissements, initiées dans le cadre de la banque à projets. Au total, 275 nouveaux projets ont été...