Recherche

Vive polémique en Espagne sur les importations d’électricité depuis le Maroc

© Copyright : DR

8 février 2020 - 18h30 - Monde

Alors que le besoin en électricité de l’Espagne a augmenté à cause de la fermeture des dernières centrales à charbon, les importations depuis le Maroc ont progressé fortement en 2019. Une situation qui suscite une indignation totale en Espagne.

Le média spécialisé El Economista, a révélé que les importations espagnoles en électricité ont augmenté de 485 % en 2019, allant jusqu’à 1 053 GWh achetés à des pays tiers. Des importations d’une valeur de 53 millions d’euros qui proviennent principalement du Maroc et du Portugal. Mais le Maroc est passé en 2019 du statut d’importateur à exportateur, grâce à la mise en service de la centrale thermique de Safi, créant une vive polémique.

Les géants espagnols des centrales à charbon s’insurgeaient contre l’achat d’électricité produite à partir de charbon au Maroc, alors qu’eux avaient eu pour ordre de fermer les leurs. En fait, les fermetures des centrales à charbon répondent à une directive européenne en vue de réduire les émissions de CO2.

L’objectif est de produire et consommer uniquement de l’électricité renouvelable d’ici 2050. Les patrons des centrales à charbon fermées jugeaient donc "illogique" l’achat d’électricité "sale" depuis le Maroc, alors que le pays l’interdit et impose une taxe sur son propre sol.

L’affaire a été portée devant la Commission européenne par la ministre espagnole de la Transition écologique, Teresa Ribera. L’instance européenne a proposé la taxation de l’électricité produite en dehors de l’UE ; ce qui affectera forcément de nombreux pays, dont le Maroc.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact