Maroc : les importations de blé vont fortement grimper cette année

18 juin 2020 - 06h00 - Economie - Ecrit par : A.P

Selon les dernières prévisions du Département américain de l’agriculture (USDA), publiées en mai dernier, l’Afrique du Nord pourrait devenir, en 2020/2021, le premier importateur mondial de blé. Une première en trois années de campagne.

Pour la campagne qui démarre en juillet prochain, il est annoncé une hausse des achats de céréales à 29,7 millions de tonnes, soit 7,4 % de plus que la saison précédente, rapporte l’agence Ecofin. Avec ces chiffres, l’Afrique du Nord se positionne en tête des importateurs mondiaux de blé, devant l’Asie du Sud-Est, l’Afrique subsaharienne et le Moyen-Orient.

Selon Afric Manager, le volume des importations de blé au Maroc devrait atteindre un pic de 5,8 millions de tonnes à cause des prévisions de baisse de production de 33 % dues à la rareté des pluies. Une mesure palliative a été déjà trouvée par le gouvernement qui a décrété la suspension, jusqu’à la fin de l’année, des droits de douane appliqués au blé tendre.

En ce qui concerne la Tunisie, il est attendu une hausse du tiers des importations à 2,5 millions de tonnes de blé, en raison d’une très faible capacité de production. Quant à Algérie, son volume d’importation devrait connaître une hausse de 15,3 % à 7,5 millions de tonnes d’ici à 2021. Une prévision à prendre avec des pincettes au regard de la baisse des réserves de devises étrangères du fait de la crise économique née de celle sanitaire du coronavirus.

D’après l’USDA, l’Egypte, en tant que principal importateur mondial, enregistrera des volumes d’importation quasi stables en 2020/2021, avec des achats d’environ 13 millions de tonnes.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : États-Unis - Importations - Alimentation

Aller plus loin

Maroc : les droits d’importation du blé tendre suspendus

Le Maroc a suspendu les droits d’importation du blé tendre et de ses dérivés durant la période allant du 1er janvier 2021 au 31 mai 2021.

Accords de libre-échange : le Maroc met la pression sur la Tunisie et la Turquie

Après la Turquie, le Maroc, décidé à veiller au respect des Accords de libre-échange avec ses partenaires, vient d’instaurer des listes négatives avec la Tunisie et l’Égypte,...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : une taxe fait exploser le prix des téléphones

La commission des Finances à la Chambre des conseillers a revu à la baisse le droit d’importation appliqué aux smartphones. Ce qui semble être une bonne nouvelle s’avère très désavantageux pour les distributeurs locaux et les consommateurs.

Chute historique des exportations d’olives marocaines

Les exportations d’olive marocaine sont en net recul alors que les importations sont en hausse. Le déficit commercial s’est creusé.

Maroc : une flambée inquiétante du prix de la volaille et des oeufs

Au Maroc, les prix de la volaille et des œufs s’envolent au grand dam des consommateurs. Quelles en sont les causes ?

Le Maroc interdit l’importation de véhicules polluants

Le Maroc poursuit ses efforts visant à réduire l’impact de la pollution sur la santé des citoyens et sur l’environnement. Le ministère du Transport et de la logistique et le département de la Transition énergétique et du développement durable ont pris...

Interdiction d’abattage des vaches laitières : le gouvernement s’explique

Face à une polémique qui enfle, le gouvernement a apporté des clarifications concernant la décision d’interdiction d’abattre les vaches laitières.

Le Maroc pourrait importer 5 millions de tonnes de céréales cette année

Le Maroc pourrait importer jusqu’à 5 millions de tonnes de céréales cette saison 2022-2023. Le royaume poursuit sa stratégie de diversification des sources d’approvisionnement dans un contexte climatique tendu.

Maroc : une croissance paradoxale entre exportations et importations d’avocats

Alors que le Maroc produit de plus en plus d’avocat, devenant l’un des principaux fournisseurs en Europe, la part des importations continuent de croître.

Les Marocains de France battent des records de transfert

Les Marocains du monde ont transféré au Maroc près de 115,15 milliards de dirhams (MMDH) à fin décembre 2023, soit une hausse de 4 % par rapport à la même période de 2022 (110,72 MMDH), révèle l’Office des changes.

Engrais : l’Europe mise sur le Maroc

Face à la flambée des prix des matières premières liée à la crise à la guerre en Ukraine, l’Europe envisage d’augmenter ses importations d’engrais au Maroc. 40 % des importations européennes de phosphate provenaient du royaume.

Les Marocains paieront plus cher certains produits

En raison d’une décompensation annoncée, les prix de certains produits de grande consommation comme le gaz, la farine et le sucre reviendront plus cher aux consommateurs marocains.