Recherche

Une délégation hawaienne au Maroc

© Copyright : DR

30 janvier 2005 - 20h28 - Economie

Le conseil de la région de Rabat- Salé-Zemmour-Zaër et l’Etat du Hawaï entendent établir des relations privilégiées d’amitié et de partenariat. C’est ce qui ressort de la réunion, vendredi dernier, d’une délégation représentant cet Etat américain avec le wali de la région et le président du conseil régional.

La réunion a été marquée notamment par la présence de Thomas Riley, ambassadeur des Etats-Unis au Maroc, Omar Bahraoui et Driss Sentissi, respectivement maires de Rabat et de Salé, ainsi que de Said Oulbacha, président du conseil préfectoral de Rabat.

Cette rencontre qui vient quelque mois seulement après l’adoption par le Conseil régional d’un projet de convention-cadre avec Hawaï, a offert à la partie marocaine l’occasion de proposer des axes de coopération et de partenariat. Le maire de Salé, a émis ainsi le souhait de profiter de l’expérience de cet Etat américain notamment dans le domaine de la formation des ressources humaines.

"La formation touristique est un volet de coopération qui me tient à cœur. Je voudrais qu’on organise une rencontre à Salé sur le tourisme ou qu’on établisse un plan de formation et éventuellement voir les opportunités d’investissement dans le secteur à Salé. Mon rêve est de faire de cette ville une destination touristique par excellence."

Mais, visiblement, le maire de Rabat n’a pas les mêmes priorités que son homologue de Salé. Il a simplement proposé la création d’un jardin hawaïen dans le village du monde situé dans le Jardin d’Essais de Rabat. " Nous voudrions que vous nous envoyiez un paysagiste ou un urbaniste pour réaliser ce projet" a –t-il dit.

Autre axe de coopération intéressant Bahraoui. Le sport de la planche à voile. "Je propose un jumelage entre un club hawaïen et un club de Rabat pour développer ce sport et encourager les jeunes à le pratiquer" a-t-il ajouté.
M.Guerraoui, conseiller du Premier ministre qui assistait lui aussi à la réunion, a évoqué un certain nombre de projets de coopération avec Hawaï qui verront le jour dans les prochains mois.

"Nous avons un projet portant sur l’alphabétisation en partenariat avec la Ligue Marocaine pour la Protection de l’Enfance et la Fondation Mohammed V pour la Solidarité. De même, nous comptons organiser à Hawaï une soirée de gala dont les recettes iront aux projets de scolarisation des enfants dans la région de Rabat Salé Zemmour Zaër".

M. Guerraoui a annoncé également la création prochainement d’une association d’amitié maroco-hawaïenne et la célébration, chaque 30 novembre, de la journée d’appréciation du Maroc. Il a annoncé en outre l’organisation de la semaine du Maroc à Hawaï (dernière semaine de septembre) avec un programme comprenant plusieurs activités culturelles. Le but étant selon lui, est de promouvoir l’image d’un Maroc ouvert et tolérant et éventuellement drainer des touristes hawaïens.

Autre volet susceptible de faire l’objet d’accord de coopération : le volet scientifique et culturel. " Nous voulons profiter notamment de l’expériences de ce pays dans les domaines de la technologie de l’espace et prévention des catastrophes naturelles".

Que ce soit du côté marocain ou du côté américain, la volonté d’établir des liens de partenariat solides était clairement affichée. L’ambassadeur Thomas Riley n’a pas caché sa satisfaction des horizons qu’ouvre le partenariat avec le Conseil régional. Et il a espéré que ce partenariat donne des fruits aussi beaux que le celui liant Casablanca à Chicago.

Abdelwahed Rmiche - Le Matin

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact