Vendée : un Marocain évite de peu son expulsion au Maroc

2 mai 2021 - 20h20 - Ecrit par : S.A

La justice a condamné un Marocain de 25 ans résidant à Saint-Gilles-Croix-de-Vie à 14 mois de prison ferme pour trafic de cannabis et de cocaïne. Il a été conduit en maison d’arrêt à l’issue d’une comparution immédiate, vendredi.

Condamné puis incarcéré à la suite de l’audience. Suite aux renseignements que sa compagne a fournis aux gendarmes, un jeune marocain de 25 ans a été interpellé en pleine rue de la ville de Saint-Gilles-Croix-de-Vie le 28 avril alors qu’il promenait son enfant – un bébé – en poussette, rapporte Actu.fr. Dès qu’il a aperçu les forces de l’ordre, il s’est caché à l’arrière d’un arbre abandonnant la poussette sur un parking. Il y dissimule son sac qui contient du cannabis. Lors d’une perquisition à son domicile, les enquêteurs ont saisi deux balances, quelques grammes de cannabis, un caillou de 15 gr de cocaïne et de l’argent liquide en coupures de 10 et 20 €.

Le prévenu comparaît vendredi devant le tribunal. Lors de l’audience, il indique à la présidente Émilie Rayneau « être consommateur mais pas revendeur. J’ai juste dépanné trois ou quatre connaissances ». Des déclarations contredites par des personnes interrogées qui ont confirmé qu’il leur vendait des stupéfiants. Le procureur de la République Eric Bret émet des réserves concernant les déclarations du prévenu. « Ce ne sont pas de simples dépannages, les conversations téléphoniques sont sans équivoque. Vous dites consommer quelque 700 € de drogue par mois. Avec quel argent vous pouvez vous payer une telle consommation sans dealer ? », lui a-t-il demandé. Le prévenu dit « être autoentrepreneur, acheter des véhicules, les réparer, les revendre à des garagistes ».

Le procureur de la République est persuadé que le mis en cause s’investit dans le trafic de drogue. Ce Marocain qui est arrivé du Maroc en février 2015 est connu des services de la justice. Sa première condamnation remonte à décembre de la même année. Son casier judiciaire porte 10 autres mentions. Sans oublier plusieurs mandats de dépôt. Sa compagne a également porté plainte contre lui pour violences conjugales. Eric Bret a requis une condamnation à hauteur d’un an de prison et la révocation totale du précédent sursis mise à l’épreuve de six mois prononcé en décembre 2019. Aussi, a-t-il requis le mandat de dépôt avec à sa sortie de prison une exclusion du territoire national.

« Oui, il consomme, dépanne parfois, mais on est loin d’un gros trafic. Il a une activité officielle depuis janvier. Il a été élevé jusqu’à sa majorité dans son pays natal par une grand-mère puis une tante, ses parents étant venus en France alors qu’il avait 6 ans et qui ne l’ont pas emmené avec eux. Il n’y a aucun élément de radicalisation comme cela a pu être évoqué, il est simplement musulman pratiquant. Sa compagne veut simplement se débarrasser de lui », a déclaré Manuela Riteau, avocate de la défense.

Le verdict est tombé : le prévenu a écopé de huit mois de prison. Le tribunal a révoqué le sursis mise à l’épreuve. En conséquence, il purgera une peine totale de 14 mois de prison, et a été déjà incarcéré. Seule note positive pour le jeune marocain : il ne sera pas expulsé du territoire national.

Tags : France - Drogues - Prison - Trafic - Cannabis

Aller plus loin

Lyon : un réseau de trafic de cannabis marocain démantelé, cinq personnes arrêtées

Les policiers de l’Office antistupéfiants OFAST) de Lyon ont réussi à démanteler un important réseau de trafic de cannabis marocain et à arrêter cinq personnes. La marchandise était...

Expulsé de la France, un Marocain refuse de monter dans l’avion

Escorté à l’aéroport de Roissy, un Marocain qui fait l’objet d’une obligation de quitter le territoire, a refusé de monter dans l’avion. La police l’a finalement ramené dans un hôtel...

Menacé d’expulsion, un Marocain vit « comme un voleur » en France

Alors qu’il préparait un voyage au Maroc avec son épouse de nationalité française, un Marocain a reçu une obligation de quitter le territoire français (OQTF) parce qu’il est entré...

La France veut expulser plus rapidement les Marocains en situation irrégulière

Le président français Emmanuel Macron a demandé plus d’efficacité dans les expulsions des étrangers en situation irrégulière. C’était au cours d’une réunion sur l’immigration tenue...

Nous vous recommandons

Expulsion de Mineurs marocains : l’Eglise espagnole condamne

La Conférence épiscopale espagnole demande au gouvernement de « garantir avant tout la vie et la sécurité des mineurs », conformément aux lois nationales et conventions internationales, lesquelles exigent « leur consentement » avant tout éventuel...

Élie Semoun critique la censure au Maroc

L’humoriste français Élie Semoun a fait des révélations sur le Marrakech du rire qui a célébré son dixième anniversaire cette année. Un événement auquel cet ami du Franco-marocain Jamel Debbouze, initiateur du festival, a pris...

Kylian Mbappé en vacances à Marrakech

L’international français Kylian Mbappé a choisi Marrakech pour le début de ses vacances. Il pourrait assister au Marrakech du rire 2022 qui se tient du 15 et le 18 juin dans la ville ocre.

« Prince of Morocco » au lieu de « Prince of Monaco » : le lapsus de la mère de la Princesse Grace

Lors d’une visite du Prince Rainier III à New York à la fin de l’année 1955, la mère de la star américaine Grace Kelly devenue Princesse Grace de Monaco a commis un lapsus en évoquant « Prince of Morocco » à la place de « Prince of Monaco...

Douanes à Sebta et Melilla : Pas d’accord entre l’Espagne et le Maroc

L’Espagne et le Maroc ne sont pas parvenus à un accord pour la réouverture de la douane commerciale à Melilla et la création d’une nouvelle à Sebta, lors de la rencontre tenue mardi à Madrid. Les deux pays ont prévu de se rencontrer à nouveau « dans les...

Maroc : la quarantaine dans les hôtels inefficace, des clusters enregistrés

La quarantaine imposée aux Marocains résidant à l’étranger (MRE) ou aux touristes étrangers venant des pays classés dans la liste B s’est avérée inefficace. En cause, plusieurs dysfonctionnements enregistrés. Des clusters ont été même découverts dans des...

L’Espagne refuse de fournir toute information sur l’aide apportée au Maroc

Le ministère espagnol de l’Intérieur a refusé de fournir aux médias des informations sur l’aide de 30 millions d’euros accordée au Maroc dans le cadre de la lutte contre l’immigration clandestine, estimant que la publication de ces données nuirait à la «...

États-Unis : le Maroc classé pays à risque élevé pour les voyageurs

Le Maroc est désormais classé par les États-Unis dans la catégorie 3 à risque élevé pour les voyageurs. C’est ce qui ressort des dernières directives relatives au Covid-19 du Centre américain de contrôle et de prévention des maladies...

L’Europe autorise la viande de volaille en provenance du Maroc

Après plusieurs années d’hésitation, l’Union européenne a finalement décidé d’ouvrir ses portes à la viande de volaille marocaine, autorisant son exportation vers ses pays membres.

« Une confrontation militaire entre le Maroc et l’Algérie serait fatale pour toute la région »

Les réactions s’enchaînent après la décision de l’Algérie de rompre les relations diplomatiques avec le Maroc. Le politologue Mohamed Tajeddine Houssaini dit ne pas être surpris par cette décision mais avertit qu’une « confrontation militaire » entre les deux...