Abdelilah Benkirane doute sur la nature accidentelle de la mort d’Abdellah Baha

9 mars 2015 - 21h16 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

Il n’aura fallu qu’une phrase prononcée par le Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, pour relancer le doute sur la nature accidentelle de la mort de l’ancien ministre d’Etat, Abdellah Baha.

Lors d’un discours prononcé le samedi 7 mars à Dcheira (sud du Maroc), le chef du gouvernement a en effet soulevé des doutes sur les circonstances de la mort de son ami et ministre d’Etat Abdellah Baha. « Il y a des gens qui nous menacent, nous savons décrypter les messages. Mais nous ne voulons pas révéler au grand jour le scandale ». Et d’ajouter : « Si Baha est mort, nous sommes, nous aussi, prêts à mourir au nom de Dieu ».

Menaces de la part de qui ? Benkirane ne s’est pas attardé sur la question. Mais ses propos ont fait réagir le député de l’Istiqlal Adil Benhamza, qui demande aujourd’hui à ce que l’enquête soit réouverture sur les circonstances de la mort du ministre du PJD. Pour ce faire, il s’est adressé directement au ministre de la Justice, Mustapha Ramid, lui demandant de lever le voile sur « toute zone d’ombre ou à l’instrumentalisation politique autour de cette affaire ».

Pour rappel, Abdellah Baha est mort percuté par un train le 7 décembre dernier à Bouznika . L’enquête ouverte par la Gendarmerie Royale a conclu à un accident.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Accident - Bouznika - Abdelilah Benkirane - Abdellah Baha - Adil Benhamza

Aller plus loin

Abdallah Baha n’avait que 15.000 dirhams sur son compte bancaire

L’ancien ministre d’Etat Abdellah Baha, décédé après avoir été percuté par un train il y a trois semaines, n’avait que 15.000 dirhams sur son compte bancaire.

Mort d’Abdellah Baha

Abdellah Baha, ministre d’Etat sans portefeuille du gouvernement d’Abdelilah Benkirane, est mort aujourd’hui à Bouznika, après avoir été percuté par un train.

Vidéo : obsèques de Abdellah Baha

Le ministre d’Etat Abdellah Baha a été inhumé aujourd’hui au cimetière "Chouhada" de Rabat. Une foule immense était venue lui rendre un dernier hommage. Reportage d’Al Aoula...

Ces articles devraient vous intéresser :

La mise en garde d’Abdelilah Benkirane à Aziz Akhannouch

Abdelilah Benkirane, secrétaire général du parti de la justice et du développement (PJD) a poussé un coup de gueule contre le gouvernement d’Aziz Akhannouch. Il l’a par ailleurs mis en garde contre l’éventualité d’un déclenchement des manifestations...

Code de la famille : les féministes marocaines face à l’opposition de Benkirane

Le secrétaire général du Parti justice et développement (PJD), Abdelilah Benkirane, a vivement critiqué le mouvement féministe qui milite pour l’égalité des sexes dans le cadre de la réforme du Code de la famille, estimant que son combat vise à...

Le PJD en colère contre le nouveau Code de la famille

Le parti de la justice et du développement (PJD) dirigé par Abdelilah Benkirane, affiche son opposition à la réforme du Code de la famille. Du moins, pour certaines propositions.

Abdelilah Benkirane met en garde contre le capitalisme occidental

Le secrétaire général du Parti Justice et développement (PJD), Abdelilah Benkirane, a dénoncé le capitalisme occidental qui, à terme, nuira au peuple et à l’économie marocaine.

Réforme du Code de la famille au Maroc : Abdelilah Benkirane menace

Le secrétaire général du PJD, Abdelilah Benkirane, relance le débat sur la réforme de la Moudawana et du Code pénal, en promettant des actions fortes si le ministre de la Justice y introduit des amendements qui portent atteinte à la cellule familiale.

Le PJD exprime son regret après la mise en garde du Cabinet royal

Le Parti Justice et Développement (PJD) est sorti de son silence après avoir été recadré par le Cabinet royal au sujet des relations du Maroc avec Israël. Dans un communiqué signé par son secrétaire général, Abdelilah Benkirane, le parti a exprimé son...

Le PJD évoque un lien entre le séisme et les péchés collectifs du Maroc

Le Parti de la Justice et du Développement (PJD) s’est exprimé sur le puissant et dévastateur tremblement de terre du 8 septembre qui a endeuillé le Maroc et a lancé un appel aux Marocains. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cela ne devrait...

Jamaa Mouatassim démissionne du PJD, crise au sein de la formation islamiste

Le secrétaire général du Parti de la Justice et du développement (PJD), Jamaa Mouatassim, a démissionné vendredi du bureau du parti, après les rumeurs affirmant qu’il serait le conseiller politique d’Aziz Akhannouch, le chef du gouvernement.

Rappel à l’ordre du cabinet royal : quelle sera la réaction du PJD ?

Jusqu’à présent, le Parti Justice et développement (PJD), dirigé par Abdelilah Benkirane, s’est gardé de tout commentaire après la mise en garde du cabinet royal, mais il pourrait réagir dans les tout prochains jours.

Abdelkader Amara claque la porte du PJD, voici pourquoi

Abdelkader Amara n’est plus membre du parti de la justice et du développement (PJD). Lundi, l’ancien ministre de l’Équipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau a annoncé sa démission du parti islamiste après une réflexion sur ce que...