La colère de Mohammed VI précipite un remaniement du gouvernement Benkirane

8 avril 2015 - 21h00 - Maroc - Ecrit par : J.L

Plusieurs membres du gouvernement Benkirane seraient sur la sellette. Le remaniement précipité par la dernière colère royale envers les ministres Mohamed Hassad et Moulay Hafid Elalamy, en raison du fiasco du plan Rawaj, devrait se faire avant la prochaine tournée du roi Mohammed VI en Afrique.

Le remaniement attendu de longue date, surtout après le limogeage de Mohamed Ouzzine, ancien ministre de la Jeunesse et des sports, concernerait plus de portefeuilles que prévu, d’après des sources proches du chef du gouvernement Abdelilah Benkirane citées par le quotidien Assabah.

Les responsables des secteurs gouvernementaux perturbant la relation de Benkirane avec le Palais, seront les premiers à sauter. El Habib Choubani, ministre chargé des relations avec le Parlement et la société civile, qui n’a pas réussi à obtenir le haut patronage royal pour le dialogue national sur la société civile, serait sur le départ.

Un changement est attendu également à la tête du département chargé des petites entreprises et de l’intégration du secteur informel, dirigé jusque-là par Mamoun Bouhadhoud, ministre interdit de parole.

Soumia Benkhaldoun, ministre déléguée auprès du ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de la Formation des cadres, serait également remplacée.

Si l’information s’avère exacte, le mandat de Benkirane aura connu trois remaniements. Déjà en juillet dernier, cinq ministres de l’exécutif islamiste, dont Mustapha El Khalfi et Abdelâdim El Guerrouj, étaient donnés partants.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Abdelilah Benkirane - Mohamed Ouzzine - Elhabib Choubani - Gouvernement marocain - Mamoun Bouhadhoud - Soumia Benkhaldoun - Colère royale

Aller plus loin

Le Roi Mohammed VI en colère contre deux ministres

Mécontent du contenu du projet qui lui était soumis, le roi Mohammed VI n’a finalement pas assisté à la cérémonie de lancement du programme de restructuration dédié aux...

Maroc : encore un remaniement ministériel en vue

Le chef du gouvernement marocain Abdelilah Benkirane s’apprêterait à effectuer un remaniement partiel de son gouvernement. Si l’information révélée par l’hebdomadaire Al Michaal...

Gouvernement Benkirane II : coulisses d’un remaniement

Le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane s’est réuni six fois en moins de deux mois avec Salahdine Mezouar, secrétaire général du Parti du Rassemblement National des...

Maroc : deux ministres sur la sellette et un mini-remaniement en vue

Le gouvernement marocain pourrait connaître un troisième remaniement, trois ans seulement après sa formation. D’après l’hebdomadaire Al Ousboue, Mohamed Moubdii et Abdelâdim El...

Ces articles devraient vous intéresser :

Aïd Al-Adha : le Maroc va importer un million de têtes de bétail

À quelques semaines de la célébration de l’Aïd Al-Adha, le gouvernement s’active pour satisfaire les besoins de la population. En tout, un million de têtes sera bientôt importé.

Suppression de la subvention au gaz au Maroc : une réforme indispensable ?

La décision du gouvernement de supprimer la subvention sur le gaz butane est opportune et salutaire en ce sens que ces ressources financières serviront à renforcer l’aide directe aux groupes vulnérables, a déclaré mardi Abdellatif Jouahri, Wali de Bank...

Bouteille de gaz au Maroc : le prix flambe à partir d’avril

Le compte à rebours est lancé. À partir du 1ᵉʳ avril 2024, les Marocains devront mettre la main à la poche pour se procurer une bouteille de gaz butane. Exit la subvention de l’État, le prix passera de 40 à 50 dirhams, actant la première étape d’une...

Le Maroc va réguler TikTok

Face aux déviances observées sur certains réseaux sociaux, notamment TikTok, les autorités marocaines prévoient de mettre en œuvre une politique visant à restreindre l’utilisation de la plateforme chinoise.

Croissance économique en 2023 : le Maroc entre optimisme gouvernemental et les incertitudes du HCP

En 2023, le Maroc devra faire face à des défis économiques importants, selon le Haut commissariat au plan (HCP). Les experts de cette institution estiment que la croissance économique atteindra seulement 3,3% cette année, en deçà des prévisions du...

Maroc : les démolitions sur les plages sont elles légales ?

Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur a été interpellé par Abdellah Bouanou, président du groupe parlementaire du Parti de la Justice et du Développement (PJD), sur le respect de la loi dans le processus de démolition de plusieurs résidences...

Aide au logement : succès auprès des MRE

Le programme d’aide directe au logement « Daam Sakane », lancé le 2 janvier 2024, est un succès, notamment auprès des MRE, assure Mustapha Baitas, porte-parole du gouvernement, lors du point de presse hebdomadaire à l’issue du conseil de gouvernement.

Échange de données fiscales sur les MRE : le projet de loi reporté

Le gouvernement d’Akhannouch est appelé à revoir deux projets de loi sur l’échange de renseignements fiscaux et de données des Marocains résidant à l’étranger (MRE) qui ont fait l’objet d’une polémique. L’année 2025 est la date du délai de leur...

Code de la famille : les féministes marocaines face à l’opposition de Benkirane

Le secrétaire général du Parti justice et développement (PJD), Abdelilah Benkirane, a vivement critiqué le mouvement féministe qui milite pour l’égalité des sexes dans le cadre de la réforme du Code de la famille, estimant que son combat vise à...

Le PJD exprime son regret après la mise en garde du Cabinet royal

Le Parti Justice et Développement (PJD) est sorti de son silence après avoir été recadré par le Cabinet royal au sujet des relations du Maroc avec Israël. Dans un communiqué signé par son secrétaire général, Abdelilah Benkirane, le parti a exprimé son...