Abdellatif Abdouh, député Istiqlal, jugé pour corruption

20 mai 2012 - 16h11 - Maroc - Ecrit par : J.L

Le député du parti de l’Istiqlal Abdellatif Abdouh, comparaîtra le 11 juin prochain devant le parquet de Marrakech pour corruption et dilapidation de deniers publics.

L’affaire remonte à 2001, quand la municipalité de Guéliz-Marrakech alors présidée par Abdellatif Abdouh, avait cédé des terrains municipaux à l’hôtel Es Saâdi pour 1026 dirhams/m², alors que la valeur du terrain en 2001 était d’environ 8000 dirhams/m².

L’hôtel Es Saâdi louait les terrains en question depuis 1936 à la ville de Marrakech pour un bail d’une durée de 75 ans, ce qui explique selon la municipalité de l’époque, l’important rabais accordé à la société Ferma, propriétaire de l’hôtel.

De son côté, l’Instance nationale pour la protection des biens publics accuse Abdellatif Abdouh d’avoir favorisé la transaction en contrepartie d’importants pots-de-vin.

Les malversations, niées par la direction de l’hôtel Es Saâdi et Abdellatif Abdouh, qui évoque des règlements de compte, avaient été confirmées par un ancien élu de Marrakech ayant dévoilé en 2007 des enregistrements d’une conversation mettant en cause le député.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Marrakech - Corruption - Procès - Hôtellerie - Abdellatif Abdouh

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : des hôtels pour les sinistrés du séisme

La ministre du Tourisme, de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire, Fatim-Zahra Ammor, a évoqué l’éventualité d’une réouverture de certains hôtels fermés en vue d’accueillir les sinistrés du séisme qui a frappé le royaume dans la nuit du...

La contestation monte contre Booking au Maroc

Les opérateurs du secteur de l’hôtellerie au Maroc ont dénoncé, dans une lettre adressée au ministère du Tourisme, le monopole de la plateforme Booking, appelant à des actions urgentes de l’autorité pour mettre fin à ces abus.

L’Europe cherche à punir le Maroc

L’éclatement du scandale de corruption au Parlement européen doublé d’une résolution relevant la détérioration des droits de l’Homme est à l’origine des nouvelles tensions entre le Maroc et l’Europe. Cette dernière cherche-t-elle à punir le royaume ?

Le Maroc met de l’ordre dans les « Airbnb »

Après son adoption par le gouvernement marocain et sa publication au Journal Officiel, le décret définissant les procédures administratives relatives à l’ouverture des établissements touristiques et leur exploitation, est entré en vigueur.

Le tourisme marocain connaît une embellie pendant les fêtes de fin d’année

Au Maroc, plusieurs établissements hôteliers ont fait le plein pendant les fêtes de fin d’année. Une embellie après deux ans difficiles de crise sanitaire liée au Covid-19.

Maroc : des élus communaux corrompus révoqués

Le ministre de l’Intérieur Abdelouafi Laftit part en croisade contre la corruption au sein des collectivités territoriales. Il a instruit les walis et gouverneurs à l’effet de révoquer les présidents de communes qui sont en situation de conflits...

Corruption au Maroc : Les chiffres alarmants

La lutte contre la corruption ne produit pas de résultats encourageants au Maroc qui est mal logé dans les classements mondiaux depuis quatre ans.

Corruption au Maroc : les chiffres qui révèlent l’étendue des dégâts

Une étude de l’Instance Nationale de la Probité, de la Prévention et de la Lutte contre la Corruption (INPPLC) dresse un état des lieux préoccupant de la corruption au Maroc.

Parlement européen : le Maroc aurait offert des séjours à la Mamounia

La députée socialiste Marie Arena et l’ex-eurodéputé italien Antonio Panzeri, visés dans le scandale au parlement européen, auraient bénéficié en 2015 d’un séjour de luxe à l’hôtel La Mamounia de Marrakech, tous frais payés par les autorités marocaines.

Maroc : du changement pour l’impôt sur les revenus locatifs

Au Maroc, l’imposition des revenus locatifs a connu des modifications majeures depuis 2023. Des changements qui ont un impact significatif sur les contribuables concernés.