Salaheddine Mezouar accusé de corruption

13 juin 2012 - 10h35 - Maroc - Ecrit par : J.L

"L’actuel ministre des Finances Nizar Baraka perçoit un salaire de 50.000 dirhams, alors que son prédécesseur Salaheddine Mezouar recevait 400.000 dirhams sous la table." C’est en ces mots que s’est exprimé lundi le député PJD Abdelaziz Aftati devant le parlement.

Cette affirmation du député faisait suite à une question sur la hausse des prix des carburants, posée au ministre des Finances.

La question avait d’abord été commentée par Ahmed Zaïdi, président du groupe de l’USFP au parlement, lequel avait qualifié d’erreur la réforme la Caisse de compensation, en imposant des hausses de prix impactant le budget des pauvres.

Abdelaziz Aftati a alors pris la parole en indiquant que si le précédent gouvernement voulait combattre la corruption (al fassad), il n’aurait pas permis à son ministre des Finances de toucher 400.000 dirhams sous la table...

La séance plénière consacrée aux questions orales au Parlement a dû été levée après le départ de députés du Rassemblement National des Indépendants (RNI) indignés. D’autres députés RNI ont demandé une enquête afin de prouver que Mezouar n’est pas un voleur.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Corruption - Parti de la Justice et du Développement (PJD) - Rassemblement National des Indépendants (RNI) - Nizar Baraka - Salaheddine Mezouar - Gouvernement marocain - Abdelaziz Aftati - Ministère de l’Economie et des Finances

Ces articles devraient vous intéresser :

Aïd al-Fitr au Maroc : jour de congé supplémentaire

Le gouvernement marocain a pris une mesure exceptionnelle en décidant d’accorder un jour de congé supplémentaire aux fonctionnaires de l’État à l’occasion de la fête de l’Aïd al-Fitr, qui devrait avoir lieu au Maroc le samedi 22 avril prochain.

Aïd El Fitr 2024 : une bonne surprise pour les fonctionnaires marocains ?

La ministre déléguée chargée de la réforme de l’administration et de la transition numérique, Ghita Mezzour, propose au gouvernement de décréter un congé exceptionnel de trois jours au lieu de deux à l’occasion de l’Aïd Al-Fitr 2024.

Hausse historique du prix du gaz au Maroc, une première en 30 ans

La bonbonne de gaz vendue au Maroc devrait voir son prix augmenter progressivement pendant trois ans, vient de révéler le Premier ministre Aziz Akhannouch.

Deux fonctionnaires du consulat du Maroc à Barcelone en prison

Accusés de détournement de fonds, deux anciens fonctionnaires du consulat du Maroc à Barcelone ont été placés en détention, mercredi, par le procureur général du Roi près du tribunal des crimes financiers de Rabat.

Maroc : des sociétés écrans créées pour échapper au fisc

La Direction générale des impôts a découvert que plusieurs sociétés installées dans les provinces du sud, créent des « sociétés écran » pour exercer leurs activités commerciales en dehors de cette région. Une évasion fiscale qui ne dit pas son nom.

Maroc : les recettes touristiques se consolident au troisième trimestre de l’année

Les recettes touristiques se sont élevées à 52,2 milliards de dirhams à fin août dernier, selon la Direction des études et des prévisions financières (DEPF), en forte augmentation de 155,9 % par rapport aux chiffres de l’année dernière.

L’Europe cherche à punir le Maroc

L’éclatement du scandale de corruption au Parlement européen doublé d’une résolution relevant la détérioration des droits de l’Homme est à l’origine des nouvelles tensions entre le Maroc et l’Europe. Cette dernière cherche-t-elle à punir le royaume ?

Maroc : la liste des députés poursuivis pour corruption s’allonge

Trois députés marocains viennent d’être déférés devant la justice pour corruption. Déjà une vingtaine de parlementaires sont poursuivis en justice pour des faits de corruption et dilapidation des deniers publics.

Maroc : augmentation des salaires des enseignants-chercheurs avant fin 2022

Le chef du gouvernement a fait part de son intention d’augmenter les salaires des enseignants-chercheurs avant la fin de 2022, et de signer un accord avec le syndicat avant la fin de l’année. Cette décision a été prise lors d’une réunion entre Aziz...

Mohammed VI nomme les membres du Conseil Supérieur de l’Éducation

Le roi Mohammed VI a procédé mercredi à la nomination des membres du Conseil Supérieur de l’Éducation, de la Formation et de la Recherche Scientifique (CSEFES). Cet organe composé de 20 membres a pour objectif de définir les politiques publiques dans...