La caisse de compensation explose en 2012

2 avril 2012 - 13h01 - Economie - Ecrit par : J.L

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Le budget de la caisse de compensation pourrait dépasser les 60 milliards de dirhams, contre 32 milliards prévus par la loi de finances 2012. Même si la croissance économique a été revue en baisse, le gouvernement Benkirane veut tenter de maintenir le pouvoir d’achat des Marocains.

"La tendance irrationnelle des prix sur les marchés internationaux", oblige le Maroc "à se baser sur des moyens endogènes pour trouver des solutions pouvant alléger la charge de la compensation", explique Najib Boulif, ministre des Affaires générales et de la Gouvernance.

La facture énergétique seule avoisinerait 51 milliards de dirhams. Avec un baril estimé entre 100 et 125 dollars dans les prochains mois, l’unique alternative pour maintenir un équilibre économique serait d’augmenter le prix de certains produits comme le gasoil, le fuel, et le gaz, explique Adil Ziady, président du Groupement pétrolier du Maroc dans L’Économiste. D’après lui, la subvention de ces produits est un "gaspillage", car "des études réalisées ont montré que l’augmentation des prix de ces produits n’aura pas d’impact social".

Mais le pétrole n’est pas le seul à poser problème. Les importations de céréales pourraient elles doubler en 2012 et 2013 en raison de la sécheresse, un seuil jamais atteint depuis un demi-siècle d’après un rapport rendu publique le 20 mars par le département américain de l’Agriculture (USDA).

La caisse de compensation, que les gouvernements successifs ont tous essayé de réformer, a coûté au Maroc 150 milliards de dirhams en cinq ans, et pourrait atteindre 81 milliards de dirhams en 2012, d’après l’ancien ministre des Finances Mohamed Berrada.

Une facture salée pour la préservation de la paix sociale au Maroc. Seul un ciblage des couches sociales défavorisées permettrait aux réels nécessiteux de bénéficier directement de ces subventions, tout en allégeant les charges de la caisse.

Sujets associés : Croissance économique - Pétrole - Caisse de compensation - Crise économique - Mohamed Najib Boulif

Suivez Bladi.net sur Google News

Nous vous recommandons

Croissance économique

Le Maroc demande l’aide de la Banque mondiale

Le gouvernement marocain a lancé un appel à la Banque Mondiale, à qui, il demande de renforcer davantage ses appuis financier et technique en vue d’accompagner les efforts en cours dans le royaume pour circonscrire les effets pervers de la crise...

Les agriculteurs marocains retrouvent le sourire

Bonne nouvelle pour le secteur céréalier marocain. À fin novembre, plus de quatre millions d’hectares ont été semés, portant l’indicateur de la campagne céréalière au vert. Le secteur irrigué s’approprie 10 % des superficies...

Les ventes de voitures neuves au Maroc ont augmenté de 11,8% en 5 mois

Au cours des cinq premiers mois de 2021, les ventes de voitures neuves au Maroc ont atteint 74 049 unités, soit une augmentation de 11,8% comparativement aux cinq premiers mois de 2019.

Le Maroc connaitra la croissance économique la plus forte en Afrique cette année

L’embellie économique du Maroc fait l’unanimité au sein des agences d’analyse de données économiques mondiales. Le royaume enregistrerait la plus forte croissance en Afrique cette année.

La diaspora, une niche d’investissements pour le Maroc

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) participent activement au développement socio-économique du royaume depuis de nombreuses années. Cet apport passe entre autres par les transferts de fonds réalisés par ces derniers, la valorisation de leur...

Pétrole

Carburant clandestin : les propriétaires des stations-service dénoncent une concurrence déloyale

Face à la hausse des prix des produits pétroliers clandestins sur le marché marocain, les propriétaires des stations-service ne cessent de dénoncer une concurrence déloyale, tout en appelant les autorités compétentes à prendre leurs...

Maroc : forte baisse du prix du carburant

Le prix du carburant à la pompe va connaître une baisse significative à partir de ce lundi 16 mars, en raison de la crise provoquée par l’épidémie de coronavirus, et surtout à cause de la chute brutale des cours du baril sur les marchés...

La chute du prix du pétrole, une aubaine pour le Maroc

À l’heure actuelle, où le prix du pétrole connaît une forte chute, le Maroc pourrait en profiter pour alléger sa facture énergétique. C’est du moins ce qu’indique Mariam Cherqaoui, universitaire et experte en économie, finance et...

L’Algérie a du mal à satisfaire la demande en gaz de l’Espagne

L’Espagne pourra-t-elle faire face à une rupture d’approvisionnement en gaz depuis l’Algérie ? C’est ce que veulent savoir les députés du Congrès qui ont adressé une série de questions au gouvernement à ce...

Le sous-sol marocain est riche en gaz naturel

Plusieurs sociétés internationales spécialisées en prospection pétrolière et gazière confirment que le sous-sol marocain est riche en gaz naturel. En témoigne d’ailleurs la découverte de Sound Energy, la plus importante jamais réalisée au...

Caisse de compensation

Le Maroc réduit la subvention du gaz butane et du sucre

Pour le compte du mois de janvier 2021, la subvention du gaz butane et du sucre a atteint 1,196 milliard de dirhams (MDH) contre 1,236 MMDH en janvier 2020. C’est ce qu’a indiqué le récent bulletin d’information de la Caisse de...

Maroc : la caisse de compensation déborde

En raison de la hausse des prix liée à la crise russo-ukrainienne et la sécheresse qui sévit dans le royaume depuis le début de l’année, le budget de la caisse de compensation devrait augmenter de plus de 15 milliards de dirhams. Le gouvernement Akhannouch...

Le Maroc ne touche pas à la subvention du gaz, du sucre et du pain

Malgré la conjoncture internationale, le gouvernement marocain va maintenir les subventions pour garantir la stabilité des prix du gaz butane, du blé et du sucre sur le marché national en 2023.

Guerre en Ukraine : pas d’impact sur le Maroc, assure le gouvernement

Le porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas a commenté la crise russo-ukrainienne, affirmant qu’elle n’aura aucun impact sur l’approvisionnement du marché national.

Maroc : les subventions aux produits explosent

En vue d’atténuer les effets de la hausse des cours mondiaux et des prix des matières premières, le gouvernement a eu recours à des subventions. À fin avril dernier, les dépenses de compensation se sont élevées à près de 11,8 MMDH, contre 6,3MMDH en 2021,...

Crise économique

Un rapport de la Banque mondiale félicite le Maroc pour sa gestion du Covid-19

Le Maroc a su profiter de la crise du Covid-19 pour en faire une opportunité et lancer un ambitieux programme de réformes transformatrices capables d’impulser la croissance du PIB à 4,6% en 2021. C’est ce qu’indique un rapport de la Banque mondiale sur...

Hausse du prix de l’huile ? Lesieur Cristal s’explique

Lesieur Cristal est confrontée depuis quelques jours, sur les réseaux sociaux, à une campagne de boycott, suite à la hausse des prix de son huile de table. Dans un communiqué adressé à ses clients et partenaires, l’entreprise justifie les raisons de cette...

Crise sanitaire : la vaccination annonce une nouvelle ère au Maroc

La stratégie vaccinale mise en place par les autorités marocaines pour relever le défi de l’immunité générale fait renaître l’espoir d’une nouvelle dynamique dans le climat des affaires dans le royaume. C’est ce qui ressort d’une étude réalisée par le Centre...

Ceuta et Melilla, au cœur de la crise entre le Maroc et l’Espagne

Ceutaet Melilla vivent une crise économique sévère depuis la fermeture des frontières avec le Maroc le 20 mars 2020. Les deux enclaves espagnoles n’en peuvent plus de cette situation qui a entraîné l’arrêt du commerce informel dont profite la majorité des...

L’économie de Sebta se meurt

En 2020, l’économie de la ville de Sebta a connu l’année la plus difficile de son histoire, avec une baisse de 82 % de ses importations extérieures. La faute à la crise sanitaire et la fermeture des frontières avec le...

Mohamed Najib Boulif