Les Marocains paieront plus cher certains produits

17 novembre 2023 - 15h00 - Economie - Ecrit par : S.A

En raison d’une décompensation annoncée, les prix de certains produits de grande consommation comme le gaz, la farine et le sucre reviendront plus cher aux consommateurs marocains.

À partir d’avril 2024, les consommateurs marocains paieront plus cher les produits de grande consommation comme le gaz butane, la farine et le sucre. La cause ? Le gouvernement d’Aziz Akhannouch se lance dans la décompensation progressive du prix de ces produits dès l’année, et ce, jusqu’à 2026, afin que l’argent de la compensation impacte vraiment les familles vulnérables, fait savoir Challenge, précisant que la « Caisse de compensation, au titre de la période janvier-août 2023, a coûté au budget de l’État près de 18,5 milliards de DH », et que « l’équipe gouvernementale ne prévoit pas plus de 16,5 milliards de DH pour toute l’année prochaine ».

À lire : Hausse historique du prix du gaz au Maroc, une première en 30 ans

Ainsi, le prix de la bonbonne de gaz de 12 kg passera de 40 DH à 50 DH à partir d’avril prochain, soit une hausse de 10 DH chaque année jusqu’en 2026. Le consommateur devra donc débourser 70 DH pour une bonbonne de gaz à 70 DH. L’État se chargera de compenser la différence qui subsistera entre les nouveaux prix et les tarifs réels, indexés sur le marché international. La mise en place d’un plafonnement des prix est aussi envisageable. Les augmentations sur le sucre et le blé tendre ne sont pas, pour l’instant, connues.

À lire :Le Maroc ne touche pas à la subvention du gaz, du sucre et du pain

Les subventions de l’État ont permis d’atténuer la hausse du prix d’une bonbonne de 12 kg de gaz butane. La subvention moyenne s’est élevée à environ 68 DH au titre de la période janvier-septembre 2023, soit une baisse de 30 % par rapport à la même période de l’année précédente. Au cours du premier trimestre de l’année en cours, la subvention a augmenté pour atteindre son pic en mars avec 92 DH, le niveau mensuel le plus élevé depuis juillet 2022, et le soutien le plus haut de l’année 2023.

À lire :Maroc : l’éventuelle levée de la subvention du gaz butane passe mal

À partir d’avril, l’État a réduit la subvention mensuelle. Elle est passée à 45 DH pour la bonbonne de 12 kg en juillet, soit le niveau le plus bas enregistré depuis décembre 2020. Le soutien de la bonbonne de 12 kg a de nouveau augmenté pour atteindre 63 DH en septembre, soit une augmentation de 40 % par rapport à juillet 2023.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Caisse de compensation - Alimentation - Gaz

Aller plus loin

Maroc : l’éventuelle levée de la subvention du gaz butane passe mal

L’éventuelle levée de la subvention du prix de la bonbonne de gaz au profit de l’octroi des aides directes aux ménages vivant dans la précarité ne passe pas auprès de la...

Hausse historique du prix du gaz au Maroc, une première en 30 ans

La bonbonne de gaz vendue au Maroc devrait voir son prix augmenter progressivement pendant trois ans, vient de révéler le Premier ministre Aziz Akhannouch.

Le sucre, bientôt un luxe pour les Marocains ?

Le prix du sucre a augmenté au Maroc depuis le début de cette année. En cause, une hausse de la TVA sur ce produit, fixée par la Loi de finances 2024, et qui sera progressive au...

Les Marocains paieront plus cher la bonbonne de gaz

Comme décidé par le gouvernement, le prix de la bonbonne de gaz va augmenter dès l’année prochaine. Celle-ci devrait se poursuivre les années suivantes.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : une croissance paradoxale entre exportations et importations d’avocats

Alors que le Maroc produit de plus en plus d’avocat, devenant l’un des principaux fournisseurs en Europe, la part des importations continuent de croître.

Champ gazier au Maroc : Predator Oil & Gas donne des nouvelles de Guercif

La société pétrolière et gazière Predator Oil & Gas, détentrice de la licence d’exploration de pétrole et de gaz onshore dans le nord-est du Maroc, amorce la première étape du processus centré sur l’évaluation de sables spécifiques au sein des...

Gazoducs, regazéification et hydrogène vert : les paris du Maroc

Le Maroc travaille à développer les énergies renouvelables pour garantir son indépendance énergétique. Les autorités du royaume ont prévu un plan ambitieux de construction d’oléoducs et de gazoducs pour atteindre cet objectif d’ici 2030.

Les cafés et restaurants menacés de poursuites judiciaires

Face au refus de nombreux propriétaires de cafés et restaurants de payer les droits d’auteur pour l’exploitation d’œuvres littéraires et artistiques, l’association professionnelle entend saisir la justice.

Le Maroc ne touche pas à la subvention du gaz, du sucre et du pain

Malgré la conjoncture internationale, le gouvernement marocain va maintenir les subventions pour garantir la stabilité des prix du gaz butane, du blé et du sucre sur le marché national en 2023.

Exploration gazière : nouveau contrat au Maroc

Chariot Limited a annoncé mardi la signature d’un accord pétrolier avec le Maroc pour une nouvelle licence d’exploration en onshore à Loukkos, au large de Larache.

Maroc : des marchés de gros pour combattre la spéculation

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a annoncé la création de douze nouveaux marchés régionaux de gros, équipés d’installations modernes pour combattre la spéculation alimentaire exacerbant l’inflation. Cette démarche, a-t-il dit, s’inscrit...

Maroc : l’huile d’olive devient un luxe

Au Maroc, le prix de l’huile d’olive augmente fortement. En cause, la sécheresse et les vagues de grande chaleur qui ont touché la production de ce petit fruit indispensable aux saveurs des mets des Marocains.

« Le Maroc deviendra le prochain hub énergétique »

Le Maroc est l’endroit idéal pour les investisseurs et deviendra le prochain hub énergétique. Ces mots sont de Yossi Abu, PDG de NewMed Energy, une société d’exploration, de développement et de production de gaz naturel et de pétrole israélienne qui...

Hausse historique du prix du gaz au Maroc, une première en 30 ans

La bonbonne de gaz vendue au Maroc devrait voir son prix augmenter progressivement pendant trois ans, vient de révéler le Premier ministre Aziz Akhannouch.