Infrastructures : Le Maroc met le paquet sur les routes

20 juin 2024 - 14h00 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

Le gouvernement marocain met le paquet sur le développement des infrastructures routières. En 2023, un budget de 3,2 milliards de dirhams a été alloué à la réalisation de plus de 750 km de routes. Ce vaste programme d’investissement vise à stimuler l’attractivité économique du pays, à faciliter les échanges commerciaux et à désenclaver les zones rurales.

Parmi les projets phares en cours, on peut citer la voie expresse reliant Tiznit à Dakhla, dont les travaux d’achèvement des tronçons sont à un stade très avancé. La zone restante entre Tiznit et Tan-Tan, d’une longueur totale de 80 km, est également en cours d’aménagement, a fait savoir le ministre de l’Équipement et de l’eau, Nizar Baraka.

Un autre projet d’envergure est la construction d’un pont sur la vallée de Sakia El Hamra, au niveau de la route menant à la ville de Laâyoune. Ce pont, d’une longueur de 1,7 km, permettra d’améliorer considérablement la fluidité du trafic et de renforcer la connectivité entre les régions du Sud du pays.

A lire : Autoroutes du Maroc : retards et dysfonctionnements inquiètent

La Société nationale des Autoroutes du Maroc (ADM) a également contribué à l’essor du réseau routier national en 2023 en investissant 901 millions de dirhams, a-t-il rappelé. Ces fonds ont permis de financer l’augmentation de la capacité de l’axe autoroutier Rabat-Berrechid, la construction de l’autoroute Tit Mellil-Berrechid et la reconstruction de l’entrée de l’autoroute Tit Mellil-Berrechid.

Le gouvernement espère que ces investissements dans le réseau routier national se traduiront par des retombées économiques positives et surtout être que le Maroc soir prêt pour la Coupe du monde 2030. L’amélioration de la connectivité devrait en effet stimuler l’attractivité du pays pour les investisseurs étrangers, faciliter le transport des marchandises et contribuer à la création d’emplois.

Le développement du réseau routier national ne s’arrête pas là. Le Maroc a en effet élaboré une nouvelle stratégie pour le secteur à l’horizon 2030. Cette stratégie vise à mettre en place de nouveaux plannings de réalisation des infrastructures routières à l’échelle nationale, à instaurer les meilleures pratiques de construction et à préserver le patrimoine routier national.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Autoroutes marocaines - Autoroutes du Maroc (ADM) - Nizar Baraka - Ministère de l’Equipement et du Transport

Aller plus loin

Maroc : Des autoroutes flambant neuves pour la Coupe du Monde

Le Maroc s’active pour renforcer son réseau routier et autoroutier, dans la perspective de la Coupe du monde 2030 qu’il organise aux côtés de l’Espagne et du Portugal.

Al Hoceïma : des vacances gâchées pour les MRE ?

Les travaux de creusement et d’élargissement des voies en cours en ce début de saison estivale dans la ville d’Al Hoceïma, perturbent la circulation et suscitent l’indignation...

De nouvelles trémies pour fluidifier la circulation à Marrakech

Le ministère de l’Intérieur aurait finalement cédé à la pression des autorités de Marrakech, notamment le maire de la ville et le gouverneur de la région, et approuvé la...

Le Maroc accélère les chantiers d’infrastructures, d’hôtellerie et de transport

Le Maroc accélère la mise en œuvre de projets de construction d’infrastructures sportives, hôtelières et de transport dans la perspective de la Coupe du monde 2030 qu’il...

Ces articles devraient vous intéresser :

Autoroutes du Maroc : retards et dysfonctionnements inquiètent

Le retard observé dans la réalisation de certains projets d’autoroutes inquiète le parlement marocain qui a interpellé le premier responsable de la Société nationale des autoroutes pour avoir des explications sur cette situation.

Le Maroc lance un renouvellement généralisé des bus

Le ministère du Transport et de la Logistique annonce la création de deux programmes de renouvellement du parc de transport routier au cours des exercices 2024, 2025 et 2026.

Maroc : Des autoroutes flambant neuves pour la Coupe du Monde

Le Maroc s’active pour renforcer son réseau routier et autoroutier, dans la perspective de la Coupe du monde 2030 qu’il organise aux côtés de l’Espagne et du Portugal.

Focus sur les prochaines autoroutes qui sillonneront le Maroc

Le Maroc accélère la construction de ses autoroutes pour être fin prêt pour la Coupe du Monde de la FIFA 2030 et d’autres grands événements internationaux. C’est la promesse faite par Nizar Baraka, ministre de l’Équipement et de l’Eau, lors de son...

Le Maroc vend ses navires aux enchères

Quelque 18 bateaux appartenant à la société de dragage Drapor qui s’est retrouvée en situation de liquidation judiciaire, sont actuellement mis en vente aux enchères dans les ports marocains, a annoncé Nizar Baraka, le ministre de l’Équipement et de...

Autoroutes marocaines : Vers l’augmentation du péage ? Nizar Baraka répond

Face à la polémique grandissante sur les réseaux sociaux, Nizar Baraka, ministre de l’Équipement et de l’Eau, a pris la parole à la Chambre des représentants pour réagir à la présumée hausse des prix des tarifs du péage.

Maroc : Oujda sera relié par le TGV

L’Office national des Chemins de Fer (ONCF) nourrit de grandes ambitions pour le transport ferroviaire. En témoigne son plan ferroviaire dévoilé par Mohamed Abdeljalil, ministre des Transports et de la Logistique.

Aéroports marocains : un parking hors de prix pour les voyageurs

Marre de payer une fortune pour garer sa voiture à l’aéroport ? C’est le ras-le-bol des usagers des aéroports marocains, qui dénoncent des prix exorbitants et une qualité de service médiocre.

Autoroutes du Maroc : le parlement s’en mêle

Une mission parlementaire sur la société nationale des autoroutes du Maroc a été constituée pour identifier notamment les problématiques et les dysfonctionnements liés aux équilibres budgétaires d’ADM.

Trafic aérien : le Maroc met le paquet pour le Mondial 2030

Le Maroc s’active pour améliorer la qualité des services de transport aérien et renforcer la connectivité aérienne, dans la perspective de la Coupe du monde 2030 qu’il coorganisera avec l’Espagne et le Portugal.