Affaire Jacques Bouthier : le procès se poursuit à Tanger

26 avril 2023 - 10h20 - Maroc - Ecrit par : S.A

Le procès ouvert devant la chambre criminelle de Tanger pour juger les huit personnes impliquées au Maroc dans l’affaire Jacques Bouthier, l’ex-PDG du groupe Assu 2000, se poursuit. Depuis début mars, huit personnes dont deux femmes comparaissent.

À partir de ce mardi 25 avril 2023, l’heure est à l’examen de l’affaire. Mais tous les accusés ne se présentent pas au procès. L’un d’eux est décédé, tandis que certains se sont enfuis juste après le début de l’enquête, rapporte Le Parisien. Jacques Bouthier lui-même n’est pas directement visé. Arrêté et mis en examen à Paris pour « traite des êtres humains » et « viols sur mineures », il a obtenu la liberté conditionnelle contre le paiement d’une caution fixée à 500 000 euros.

À lire : Maroc : du nouveau dans l’affaire Jacques Bouthier

Des mains baladeuses notamment sur les seins, les fesses, des appels téléphoniques sur leur ligne directe et sur leur portable, des pressions de deux cheffes, faisant office de rabatteuses, qui les bombardaient de questions intrusives, notamment sur leurs préférences sexuelles… Les victimes réclament justice.

À lire :Accusé de viols sur mineures, Jacques Bouthier remis en liberté conditionnelle

Au Maroc, plusieurs plaintes ont été déposées auprès du procureur général à Tanger contre Jacques Bouthier et ses proches collaborateurs Amir M. et Yassine B. Ce dernier est en détention provisoire depuis près de neuf mois pour « n’avoir pas réagi après que Samira s’est plainte du comportement du PDG. »

Sujets associés : Droits et Justice - Tanger - Procès

Aller plus loin

Affaire Jacques Bouthier : la justice marocaine saisit la justice française

L’affaire Jacques Bouthier est loin de connaître son épilogue. La justice marocaine a saisi la justice française aux fins d’obtenir l’audition de l’ex-PDG du groupe de courtage...

Accusé de viols sur mineures, Jacques Bouthier remis en liberté conditionnelle

Alors que la chambre criminelle de Tanger a décidé de juger les huit personnes impliquées au Maroc dans l’affaire Jacques Bouthier, l’ex-PDG du groupe Assu 2000 arrêté et mis en...

Affaire Jacques Bouthier : l’instruction reprend le 6 octobre à Tanger

La Cour d’appel de Tanger a décidé de réexaminer le 6 octobre le dossier «  Jacques Bouthier  », du nom d’un patron français au cœur d’un scandale de harcèlement sexuel au Maroc...

Jacques Bouthier : « un cinglé, un détraqué sexuel » selon sa femme

Les témoignages accablants se succèdent contre Jacques Bouthier, l’ex-patron du groupe de courtage en assurances Assu 2000, mis en examen pour traite d’êtres humains et viols...

Ces articles devraient vous intéresser :

Corruption : Rachid M’barki reconnaît les faits

Après avoir juré, sous serment, en mars dernier devant la commission d’enquête parlementaire sur les ingérences étrangères, n’avoir jamais perçu de rémunération occulte en contrepartie de la diffusion d’informations erronées ou très orientées pour...

Maroc : le casier judiciaire électronique enfin lancé

Le ministère de la Justice a procédé mardi, au lancement de quatre nouveaux services numériques dont le casier judiciaire électronique.

Le harcèlement sexuel des mineures marocaines sur TikTok dénoncé

Lamya Ben Malek, une militante des droits de la femme, déplore le manque de réactivité des autorités et de la société civile marocaines face aux dénonciations de harcèlement sexuel par des mineures sur les réseaux sociaux.

Maroc : un ministre veut des toilettes pour femmes dans les tribunaux

Le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, s’est indigné face à l’absence de toilettes pour les femmes dans les tribunaux, ce qui selon lui constitue un « véritable problème » pour les détenues.

Trafic de billets de match : le député Mohamed El Hidaoui interrogé par la police

Soupçonné d’être impliqué dans une affaire de vente illégale de billets au Mondial 2022, le député RNI, Mohamed El Hidaoui, a été entendu, vendredi, par la justice.

Plaidoyer pour l’abolition de la peine de mort au Maroc

La lutte contre l’abolition de la peine capitale est toujours d’actualité au Maroc. En témoigne la récente participation des réseaux et militants marocains contre la peine de mort, à la 8ᵉ édition du congrès mondial qui s’est tenu à Berlin du 18 au 25...

Accusé de viol, Achraf Hakimi se sent « trompé et piégé », selon ses proches

Achraf Hakimi a été mis en examen vendredi pour viol. Le défenseur marocain du Paris Saint-Germain (PSG), qui nie les faits, est soutenu par sa famille et son club. Selon ses proches, il dit se sentir « trompé ».

Le club des avocats offre un service gratuit d’orientation juridique pour les MRE

Le club des avocats au Maroc apporte son aide à la communauté marocaine résidant à l’étranger en mettant à sa disposition des lignes téléphoniques qui leur permettront de bénéficier gratuitement d’une orientation juridique et des conseils.

Maroc : Vague d’enquêtes sur des parlementaires pour des crimes financiers

Une vingtaine de parlementaires marocains sont dans le collimateur de la justice. Ils sont poursuivis pour faux et usage de faux, abus de pouvoir, dilapidation et détournement de fonds publics.

Plaintes de MRE : 96 % de satisfaction selon le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire

En 2022, le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ) a traité près de 96 % des doléances présentées par les Marocains résidant à l’étranger (MRE), selon un rapport de l’institution. Sur un total de 527 plaintes déposées, 505 ont été traitées par...