Affaire Jacques Bouthier : Samira raconte son calvaire

24 mars 2023 - 08h50 - France - Ecrit par : G.A

L’affaire Jacques Bouthier est loin d’être terminée. Mis en examen pour traite d’êtres humains, viols sur mineurs et participation à une association de malfaiteurs, l’ex-PDG du groupe Assu 2000 est également sous le coup d’une enquête pour des faits de harcèlement sexuel dans des succursales de Tanger.

Au nombre des plaintes contre lui au Maroc, il y a celle de Samira, une ex-attachée commerciale qui a d’ailleurs été auditionnée mardi dernier. Dans un entretien accordé au journal Le Parisien, la jeune femme âgée de 29 ans, confie avoir été harcelée au nez et à la barbe de ses supérieurs qui, au lieu de réagir, se sont montrés complices en optant pour l’indifférence totale. Déjà à leur première rencontre, Jacques Bouthier avait montré des signaux inquiétants, soutient la jeune femme. « Il me déshabillait du regard, il avait un regard d’obsédé », explique-t-elle. « Chez Assu 2000, Jacques Bouthier, c’était Dieu, il était intouchable », rapporte Le Parisien.

À lire : Maroc : du nouveau dans l’affaire Jacques Bouthier

Pendant plusieurs mois, elle dit avoir été victime d’un harcèlement par messages. Toutes ses tentatives auprès de ses supérieurs pour y mettre fin ont été vaines. Tenir tête au patron finira par lui coûter toutes ses chances d’être promue. « J’ai compris que je n’avais aucun avenir dans cette société si je ne cédais pas, que j’étais mise au placard, à 26 ans », déplore-t-elle. « Quand j’ai compris qu’il ne lâcherait jamais, j’ai craqué, j’ai consulté une psy qui m’a mise en arrêt de travail », confesse Samira.

À lire : Maroc : du nouveau dans l’affaire Jacques Bouthier

Alors qu’elle pensait avoir traversé le pire, Samira reçoit des menaces de ses supérieurs pour l’empêcher de porter plainte contre le PDG de l’entreprise. Après des mois d’arrêt maladie, elle est finalement licenciée pour faute, sous le « prétexte d’un abandon de poste », explique-t-elle. Mais cela ne l’empêchera pas de se faire entendre lorsque l’affaire a éclaté en France. Au total, huit personnes dont des Marocains et des Français, seront jugés par le tribunal criminel de Tanger pour traite d’êtres humains et harcèlement sexuel.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Tanger - Harcèlement sexuel - Plainte

Aller plus loin

Maroc : du nouveau dans l’affaire Jacques Bouthier

Après plusieurs mois d’enquête, la justice marocaine a décidé d’envoyer devant le tribunal, huit collaborateurs de l’ancien patron du groupe Assu 2000. Ces huit personnes sont...

Affaire Jacques Bouthier : le procès se poursuit à Tanger

Le procès ouvert devant la chambre criminelle de Tanger pour juger les huit personnes impliquées au Maroc dans l’affaire Jacques Bouthier, l’ex-PDG du groupe Assu 2000, se...

Affaire Jacques Bouthier : la justice marocaine saisit la justice française

L’affaire Jacques Bouthier est loin de connaître son épilogue. La justice marocaine a saisi la justice française aux fins d’obtenir l’audition de l’ex-PDG du groupe de courtage...

Jacques Bouthier visé par de nouvelles plaintes au Maroc

Quatre Marocaines ont déposé plainte auprès du procureur général à Tanger contre l’ex-PDG du groupe de courtage en assurances Assu 2000 (rebaptisé Vilavi), Jacques Bouthier,...

Ces articles devraient vous intéresser :