Affaire Omar Raddad : la justice sur le point d’arrêter un suspect

2 novembre 2016 - 14h55 - France - Ecrit par : Bladi.net

Un rebondissement de taille dans l’affaire Omar Raddad. La justice est sur le point d’ordonner l’arrestation d’un suspect dont les empreintes correspondent aux traces ADN retrouvées sur l’un des scellés et enregistrées dans le Fichier national automatisé des empreintes génétiques (FNAEG).

Selon 20minutes.fr, la décision pourrait intervenir aujourd’hui ou demain, mais la gendarmerie doit d’abord localiser le principal suspect avant de l’arrêter. « Il y a un soupçon d’identité entre une des traces et un enregistrement au Fichier national automatisé des empreintes génétiques », a confié le procureur de Nice, Jean-Michel Prêtre.

Mais « le moyen d’en avoir le coeur net, c’est encore d’aller gratter à l’intérieur de la joue de l’interessés (avec un coton-tige) », a confié une source proche de l’enquête à la même source, car pour l’instant les analyses effectuées par un laboratoire nantais n’ont permis de confirmer ni d’infirmer à 100% la concordance entre les traces ADN retrouvées et la personne fichée.

Condamné en 1994 à 18 ans de prison pour le meurtre de sa patronne, le jardinier marocain a toujours clamé son innocence. En 1998, il a bénéficié d’une libération conditionnelle à la suite d’une grâce présidentielle partielle de Jacques Chirac.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Droits et Justice - Omar Raddad

Aller plus loin

Ce témoignage qui aurait pu innocenter Omar Raddad

Dans « Ministère de l’Injustice », le livre qui paraîtra le 16 mars, les auteurs font une révélation qui aurait pu innocenter l’ex-jardinier marocain Omar Raddad condamné puis...

Omar Raddad pourrait être innocenté grâce à des tests ADN

Des nouveaux prélèvements dans l’affaire du Marocain Omar Raddad ont permis de trouver des traces ADN exploitables, vient de déclarer le parquet de Nice dans un communiqué.

Affaire Omar Raddad : l’ADN du coupable a-t-il été retrouvé ?

L’affaire Omar Raddad est sans doute en train de connaître un rebondissement. On apprend de source judiciaire que l’empreinte génétique retrouvée il y a une dizaine de jours est...

Affaire Omar Raddad : le verdict de la Cour attendu le 16 décembre

Le jardinier marocain Omar Raddad obtient finalement examen de sa requête pour la révision de son procès. La justice française a examiné jeudi à huis clos cette demande et...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : 30 députés éclaboussés par des affaires de corruption

Au total, 30 députés marocains sont poursuivis par la justice en leur qualité de président de commune pour leur implication présumée dans des affaires de corruption, de dilapidation de deniers publics, de chantage, et de falsification de documents...

Le kickboxeur marocain Mohammed Jaraya arrêté par la police

Le kickboxeur néerlandais d’origine marocaine, Mohammed Jaraya, risque gros. Il vient d’être arrêté par la police et les accusations à son encontre pourraient mettre définitivement fin à une carrière pourtant prometteuse.

Corruption : Rachid M’barki reconnaît les faits

Après avoir juré, sous serment, en mars dernier devant la commission d’enquête parlementaire sur les ingérences étrangères, n’avoir jamais perçu de rémunération occulte en contrepartie de la diffusion d’informations erronées ou très orientées pour...

Poupette Kenza : compte Instagram désactivé après des propos « antisémites »

L’influenceuse aux plus d’un million d’abonnés sur Instagram, Poupette Kenza, se retrouve au cœur d’une vive controverse après avoir tenu des propos jugés antisémites. Dans une story publiée le 15 mai 2024, elle affirmait sans équivoque son soutien à...

Accusé de viol, Achraf Hakimi se sent « trompé et piégé », selon ses proches

Achraf Hakimi a été mis en examen vendredi pour viol. Le défenseur marocain du Paris Saint-Germain (PSG), qui nie les faits, est soutenu par sa famille et son club. Selon ses proches, il dit se sentir « trompé ».

Trafic de billets de match : le député Mohamed El Hidaoui interrogé par la police

Soupçonné d’être impliqué dans une affaire de vente illégale de billets au Mondial 2022, le député RNI, Mohamed El Hidaoui, a été entendu, vendredi, par la justice.

Maroc : plus de droits pour les mères divorcées ?

Au Maroc, la mère divorcée, qui obtient généralement la garde de l’enfant, n’en a pas la tutelle qui revient de droit au père. Les défenseurs des droits des femmes appellent à une réforme du Code de la famille pour corriger ce qu’ils qualifient...

Maroc : des biens et des comptes bancaires de parlementaires saisis

Au Maroc, les parquets des tribunaux de première instance ont commencé à transmettre aux nouvelles chambres chargées des crimes de blanchiment d’argent les dossiers des présidents de commune et des parlementaires condamnés pour dilapidation et...

Maroc : les crimes financiers ont baissé de 47% en 2021

La lutte contre les crimes financiers et économiques au Maroc porte peu à peu ses fruits. En 2021, les affaires liées à ces délits ont fortement régressé de 47,30%, selon le rapport annuel de la présidence du parquet.

Un député marocain poursuivi pour débauche

Le député Yassine Radi, membre du parti de l’Union constitutionnelle (UC), son ami homme d’affaires, deux jeunes femmes et un gardien comparaissent devant la Chambre criminelle du tribunal de Rabat.