Affaire Omar Raddad : la justice sur le point d’arrêter un suspect

2 novembre 2016 - 14h55 - France - Ecrit par : Bladi.net

Un rebondissement de taille dans l’affaire Omar Raddad. La justice est sur le point d’ordonner l’arrestation d’un suspect dont les empreintes correspondent aux traces ADN retrouvées sur l’un des scellés et enregistrées dans le Fichier national automatisé des empreintes génétiques (FNAEG).

Selon 20minutes.fr, la décision pourrait intervenir aujourd’hui ou demain, mais la gendarmerie doit d’abord localiser le principal suspect avant de l’arrêter. « Il y a un soupçon d’identité entre une des traces et un enregistrement au Fichier national automatisé des empreintes génétiques », a confié le procureur de Nice, Jean-Michel Prêtre.

Mais « le moyen d’en avoir le coeur net, c’est encore d’aller gratter à l’intérieur de la joue de l’interessés (avec un coton-tige) », a confié une source proche de l’enquête à la même source, car pour l’instant les analyses effectuées par un laboratoire nantais n’ont permis de confirmer ni d’infirmer à 100% la concordance entre les traces ADN retrouvées et la personne fichée.

Condamné en 1994 à 18 ans de prison pour le meurtre de sa patronne, le jardinier marocain a toujours clamé son innocence. En 1998, il a bénéficié d’une libération conditionnelle à la suite d’une grâce présidentielle partielle de Jacques Chirac.

Sujets associés : France - Droits et Justice - Omar Raddad

Aller plus loin

Omar Raddad, la justice française rouvre l’enquête

L’affaire du jardinier marocain "Omar Raddad", accusé à tort d’avoir assassiné son employeuse Ghislaine Marchal en 1991, sera rouverte prochainement par le ministère français de...

Affaire Omar Raddad : le jardinier marocain obtient examen de sa requête

La Cour de Cassation se penche ce jeudi sur le dossier d’Omar Raddad, ce jardinier marocain condamné pour le meurtre de Ghislaine Marchal, et qui a été gracié sans être...

France : la justice va rouvrir le dossier Omar Raddad

La justice française a décidé de rouvrir, 27 ans après, le dossier du Marocain Omar Raddad , condamné pour le meurtre de Ghislaine Marchal.

Omar Raddad pourrait être innocenté grâce à des tests ADN

Des nouveaux prélèvements dans l’affaire du Marocain Omar Raddad ont permis de trouver des traces ADN exploitables, vient de déclarer le parquet de Nice dans un communiqué.

Ces articles devraient vous intéresser :

Corruption au Maroc : des élus et entrepreneurs devant la justice

Au Maroc, plusieurs députés et élus locaux sont poursuivis devant la justice pour les infractions présumées de corruption et d’abus de pouvoir.

Grosse amende pour Maroc Telecom

L’Agence nationale de règlementation des télécommunications (ANRT) a récemment notifié à Maroc Telecom une nouvelle sanction en lien avec l’affaire de dégroupage dans laquelle elle a été condamnée en 2020. Elle va devoir payer 2,45 milliards de...

Maroc : l’utilisation de WhatsApp interdite dans le secteur de la justice

Le procureur général du Maroc, Al-Hassan Al-Daki, a interdit aux fonctionnaires et huissiers de justice d’installer et d’utiliser les applications de messagerie instantanée, et principalement WhatsApp, sur leurs téléphones professionnels.

Des Marocains exploités dans des hôtels associés au Mondial Qatar 2022

Treize des 17 groupes hôteliers associés à la Coupe du monde Qatar 2022 emploient des migrants d’Afrique dont des Marocains et d’Asie, selon une étude.

Une famille marocaine au tribunal de Beauvais pour un mariage blanc

Une famille marocaine est jugée devant le tribunal de Beauvais pour association de malfaiteurs dans le but d’organiser un mariage blanc. Le verdict est attendu le 12 janvier 2023.

Le kickboxeur marocain Mohammed Jaraya arrêté par la police

Le kickboxeur néerlandais d’origine marocaine, Mohammed Jaraya, risque gros. Il vient d’être arrêté par la police et les accusations à son encontre pourraient mettre définitivement fin à une carrière pourtant prometteuse.

Vers une révolution des droits des femmes au Maroc ?

Le gouvernement marocain s’apprête à modifier le Code de la famille ou Moudawana pour promouvoir une égalité entre l’homme et la femme et davantage garantir les droits des femmes et des enfants.

Le chanteur Adil Miloudi recherché par la police

Le célèbre chanteur marocain Adil El Miloudi est sous le coup d’un mandat d’arrêt pour avoir, dans une vidéo, menacé des fonctionnaires de police.

Maroc : plus de droits pour les mères divorcées ?

Au Maroc, la mère divorcée, qui obtient généralement la garde de l’enfant, n’en a pas la tutelle qui revient de droit au père. Les défenseurs des droits des femmes appellent à une réforme du Code de la famille pour corriger ce qu’ils qualifient...

Les cafés et restaurants menacés de poursuites judiciaires

Face au refus de nombreux propriétaires de cafés et restaurants de payer les droits d’auteur pour l’exploitation d’œuvres littéraires et artistiques, l’association professionnelle entend saisir la justice.