Les analyses ADN confirment l’innocence d’Omar Raddad

10 octobre 2016 - 19h10 - France - Ecrit par : Bladi.net

Comme il le clame haut et fort depuis plus d’une vingtaine d’années, Omar Raddad vient d’être innocenté par des tests ADN effectués sur es traces de sang.

La fameuse phrase « Omar m’a tuer » a finalement disculpé le jardinier marocain. Les empreintes génétiques retrouvées sur les scellés de cette affaire ne correspondent pas au jardinier marocain ni à aucun autre des suspects désignés par son avocate, fait savoir le parquet de Nice.

L’enquête n’est pas finie pour autant puisque de nouvelles empreintes ont été retrouvées. Elles concernent des traces sur deux portes et un chevron qui vont être analysées puis comparées avec le Fichier national automatisé des empreintes génétiques (FNAEG) afin de voir s’il y a une correspondance avec une personne déjà répertoriée.

En 2002 déjà, des traces ADN qui ne correspondent pas du tout à Omar Raddad avaient été retrouvées mais la justice les avaient à l’époque refusées.

Le jardinier marocain avait été condamné à 18 ans de prison en 1994 pour le meurtre de sa patronne Ghislaine Marchal découverte morte trois ans plus tôt dans sa propriété. Quatre ans plus tard, il bénéficie d’une grâce présidentielle de la part de Jacques Chirac après l’intervention du roi Hassan II.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Hassan II - Droits et Justice - Jacques Chirac - Omar Raddad

Aller plus loin

Affaire Omar Raddad : l’ADN du coupable a-t-il été retrouvé ?

L’affaire Omar Raddad est sans doute en train de connaître un rebondissement. On apprend de source judiciaire que l’empreinte génétique retrouvée il y a une dizaine de jours est...

Affaire Omar Raddad : la justice sur le point d’arrêter un suspect

Un rebondissement de taille dans l’affaire Omar Raddad. La justice est sur le point d’ordonner l’arrestation d’un suspect dont les empreintes correspondent aux traces ADN...

Affaire Omar Raddad : vers un procès en révision ?

Un nouveau procès pourrait s’ouvrir après la découverte des traces d’un ADN masculin n’appartenant pas à l’ex-jardinier marocain Omar Raddad, condamné puis gracié pour la mort...

Affaire Omar Raddad : La défense ne lâche pas prise et demande « Justice »

L’association Dynamic Maroc a, devant le palais de justice de Nice, ce 12 mars, manifesté demandant « Justice pour Omar Raddad ». Une révision du procès est réclamée par la...

Ces articles devraient vous intéresser :

Prison : le Maroc explore les « jour-amendes »

L’introduction du système de jour-amende dans le cadre des peines alternatives pourrait devenir une réalité au Maroc. Une loi devrait être bientôt votée dans ce sens.

Accusé de viol, Achraf Hakimi se sent « trompé et piégé », selon ses proches

Achraf Hakimi a été mis en examen vendredi pour viol. Le défenseur marocain du Paris Saint-Germain (PSG), qui nie les faits, est soutenu par sa famille et son club. Selon ses proches, il dit se sentir « trompé ».

Maroc : l’utilisation de WhatsApp interdite dans le secteur de la justice

Le procureur général du Maroc, Al-Hassan Al-Daki, a interdit aux fonctionnaires et huissiers de justice d’installer et d’utiliser les applications de messagerie instantanée, et principalement WhatsApp, sur leurs téléphones professionnels.

Corruption : des élus locaux pris la main dans le sac

Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur, tente d’en finir avec la corruption et la dilapidation de deniers publics. Dans son viseur, une trentaine de présidents de commune et de grand élus dont il a transféré les dossiers devant l’agent judiciaire...

Réaction de la mère d’Achraf Hakimi après les accusations de viol

La mère du latéral droit marocain du PSG, Achraf Hakimi, a réagi aux accusations de viol portées par une femme de 24 ans contre son fils. Cette semaine, le joueur a été mis en examen par la justice.

L’affaire "Escobar du désert" : les dessous du détournement d’une villa

L’affaire « Escobar du désert » continue de livrer ses secrets. L’enquête en cours a révélé que Saïd Naciri, président du club sportif Wydad, et Abdenbi Bioui, président de la région de l’Oriental, en détention pour leurs liens présumés avec le...

Un agriculteur espagnol attaque la famille royale marocaine

Le Tribunal de l’Union européenne a entendu mardi les arguments de l’entreprise Eurosemillas, spécialisée dans la production de semences sélectionnées, qui demande l’annulation de la protection communautaire des obtentions végétales pour la variété...

Corruption : Rachid M’barki reconnaît les faits

Après avoir juré, sous serment, en mars dernier devant la commission d’enquête parlementaire sur les ingérences étrangères, n’avoir jamais perçu de rémunération occulte en contrepartie de la diffusion d’informations erronées ou très orientées pour...

Le Maroc cherche à mettre fin au mariage des mineures

En réponse à une question orale à la Chambre des Conseillers, le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi a renouvelé ce lundi 28 novembre, son engagement à mettre un terme au mariage des mineures.

Vers une révolution des droits des femmes au Maroc ?

Le gouvernement marocain s’apprête à modifier le Code de la famille ou Moudawana pour promouvoir une égalité entre l’homme et la femme et davantage garantir les droits des femmes et des enfants.