Recherche

Affaire Omar Raddad : l’ADN du coupable a-t-il été retrouvé ?

© Copyright : DR

21 octobre 2016 - 12h20 - Marocains du monde

L’affaire Omar Raddad est sans doute en train de connaître un rebondissement. On apprend de source judiciaire que l’empreinte génétique retrouvée il y a une dizaine de jours est enregistrée dans un fichier national.

« Il y a un soupçon d’identité entre une des traces et un enregistrement au Fichier national automatisé des empreintes génétiques », a déclaré jeudi le procureur de Nice, insistant sur le fait qu’il y a des vérifications qui sont faites. « Pour l’instant il n’y a rien de certain. Cela doit être confirmé par des analyses en laboratoire », a-t-il prévenu.

Comme le note le magazine l’Express, le FNAEG contient les empreintes de plus de deux millions de personnes qui ont déjà eu affaire à la justice et c’est en 2015 que des empreintes génétiques de quatre personnes avaient été retrouvées sur deux portes et un chevron qui se trouvaient sur la scène du crime. Tout le monde doit sans doute se rappeler de la célèbre phrase « Omar m’a tuer » écrite avec du sang sur une porte.

Cette affaire date de plus de 20 ans. En juin 1994, la riche héritière Ghislaine Marchal avait été tuée de plusieurs coups de couteau. Son jardinier marocain, Omar Raddad, avait étéété arrêté par la police puis condamné à 18 ans de réclusion criminelle, avant d’être gracié par le président Jacques Chirac en 1998.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact