Omar Raddad pourrait être innocenté grâce à des tests ADN

6 novembre 2015 - 11h00 - France - Ecrit par : Bladi.net

Des nouveaux prélèvements dans l’affaire du Marocain Omar Raddad ont permis de trouver des traces ADN exploitables, vient de déclarer le parquet de Nice dans un communiqué.

L’ancien jardinier marocain condamné en 1991 à 18 ans de prison pour le meurtre de sa patronne, Ghislaine Marchal, avait demandé avec son avocat que soient ordonnés de nouveaux prélèvements sur deux portes et un chevron, pièces maitresses dans cette affaire. Le Marocain s’appuyait sur une loi du 20 juin 2014 qui a assoupli les critères pour la révision d’un procès.

Dans un communiqué, la parquet explique que des traces n’ont pas encore été exploitées et qu’elles le seront dans les mois qui viennent, et prévient de « rester extrêmement prudent quant aux identités génétiques recueillies sur ces traces » qui « peuvent provenir des protagonistes de l’affaire tout autant que de manipulations ultérieures aux faits ».

Le jardinier marocain avait été condamné le 2 février 1994 à 18 ans de prison pour le meurtre de sa patronne, retrouvée assassiné le 23 juin 1991. Ayant bénéficié d’une libération conditionnelle le 4 septembre 1998 après une grâce présidentielle de Jacques Chirac, il crie depuis son innocence et demande la révision de son procès.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Droits et Justice - Jacques Chirac - Omar Raddad

Aller plus loin

Affaire Omar Raddad : le profil génétique du meurtrier dévoilé dans un mois

L’affaire du jardinier marocain Omar Raddad pourrait connaître de nouveaux rebondissements. Un expert sera bientôt désigné par le parquet de Grasse, afin de définir le profil...

Affaire Omar Raddad : la justice sur le point d’arrêter un suspect

Un rebondissement de taille dans l’affaire Omar Raddad. La justice est sur le point d’ordonner l’arrestation d’un suspect dont les empreintes correspondent aux traces ADN...

Mort de Jacques Vergès, avocat d’Omar Raddad

Jacques Vergès, célèbre avocat français, est mort jeudi à Paris à l’âge de 88 ans. Le bâtonnier est connu au Maroc pour avoir défendu en 1994 Omar Raddad, jardinier marocain...

La princesse Lalla Meryem à l’avant-première du film sur Omar Raddad

La projection en avant-première du long métrage "Omar m’a tuer" du réalisateur franco-marocain Roschdy Zem, a eu lieu jeudi au Théâtre national Mohammed V à Rabat.

Ces articles devraient vous intéresser :

Affaire "Hamza Mon Bébé" : Dounia Batma présente de nouvelles preuves

La chanteuse marocaine Dounia Batma confie avoir présenté de nouveaux documents à la justice susceptibles de changer le verdict en sa faveur.

Hassan Iquioussen vs Gérald Darmanin : la justice se prononce aujourd’hui

Le tribunal administratif de Paris examine l’arrêté d’expulsion de Hassan Iquioussen, pris par le ministère de l’Intérieur, Gérald Darmanin, en juillet 2022. Cette audience déterminante permettra de statuer sur la possibilité de l’imam de revenir en...

Maroc : vers l’égalité des sexes dans les contrats de mariage

Le ministre marocain de la Justice, Abdellatif Ouahbi, a réaffirmé son engagement en faveur de l’égalité entre les sexes lors de la conclusion de contrats de mariage et autres actes juridiques.

Trafic de billets de match : le député Mohamed El Hidaoui interrogé par la police

Soupçonné d’être impliqué dans une affaire de vente illégale de billets au Mondial 2022, le député RNI, Mohamed El Hidaoui, a été entendu, vendredi, par la justice.

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Le Maroc cherche à mettre fin au mariage des mineures

En réponse à une question orale à la Chambre des Conseillers, le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi a renouvelé ce lundi 28 novembre, son engagement à mettre un terme au mariage des mineures.

Enfants hors mariage : « la fête d’une nuit est à payer pendant 21 ans »

Comme pour les couples mariés, les enfants nés hors mariage au Maroc seront pris en charge par les parents. Une disposition est prévue dans le nouveau Code pénal pour reconnaitre leur droit, a annoncé le ministre de la Justice Abdellatif Ouhabi.

La justice confirme l’amende de 2,5 milliards de dirhams contre Maroc Telecom

Le recours de Maroc Telecomcontre la liquidation de l’astreinte imposée par l’agence nationale de régulation des télécommunications (ANRT), a été rejeté par la cour d’appel de Rabat.

Concours d’avocat : profond désaccord au sein de la profession

La polémique liée au concours d’accès à la profession d’avocat a fini par diviser le corps des avocats, dont certains défendent le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, et son département contre tout « favoritisme » tandis que d’autres appellent à...

Maroc : plus de droits pour les mères divorcées ?

Au Maroc, la mère divorcée, qui obtient généralement la garde de l’enfant, n’en a pas la tutelle qui revient de droit au père. Les défenseurs des droits des femmes appellent à une réforme du Code de la famille pour corriger ce qu’ils qualifient...