Un réseau criminel spécialisé dans les faux diplômes démantelé à Agadir

27 mai 2022 - 20h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Les services de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST) ont réussi à démanteler un réseau de falsification de documents nécessaires dans les recrutements et les opérations d’immigration dirigé par le gérant d’un cybercafé. Déjà deux personnes interpellées à Agadir.

Après avoir reçu des renseignements précis sur un réseau de falsification de certificats d’étude, diplômes et autres documents administratifs, les éléments de la DGST ont débuté des investigations qui se sont avérées fructueuses. Ils ont interpellé deux individus âgés de 26 et 37 ans, qui ont longtemps offert leurs services à des personnes souhaitant obtenir de fausses attestations, certificats et diplômes en échange de contreparties financières qui diffèrent selon les cas et les documents demandés, rapporte le quotidien arabophone Al Akhbar.

À lire : Casablanca : démantèlement d’un réseau de trafic de faux diplômes d’opticiens

Aussi, ont-ils procédé à la saisie de plusieurs ordinateurs, d’unités de stockage de données et de documents contenant de faux diplômes, de faux certificats d’études, de faux relevés de notes ainsi que de fausses attestations de réussite. Ce réseau était dirigé par le propriétaire d’un cybercafé. Ce dernier est accusé de falsification de certificats d’étude, diplômes et autres documents administratifs.

Les personnes dont les noms figurent sur les faux documents stockés dans le matériel informatique saisi devraient être, eux aussi, visés par l’enquête.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Agadir - Immigration - Direction générale de la surveillance du territoire (DGST) - Arrestation

Aller plus loin

Falsification des diplômes de l’UIR : les accusés écopent de lourdes peines

26 personnes poursuivies pour falsification de diplômes de l’Université internationale de Rabat, ont été condamnées à de lourdes peines par la chambre criminelle du tribunal de...

Casablanca : démantèlement d’un réseau de trafic de faux diplômes d’opticiens

Huit faux opticiens ont été arrêtés à Casablanca lors d’une opération menée par la Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) et qui a conduit au démantèlement d’un réseau...

Un réseau de trafic de faux diplôme démantelés à Casablanca

Un réseau criminel spécialisé dans la falsification des diplômes et des certificats scolaires a été démantelé par la police.

Maroc : un entraîneur viré pour faux diplômes

Le président de la Fédération royale marocaine de football (FRMF), Fouzi Lekja a renvoyé le sélectionneur des U20 pour faux diplômes.

Ces articles devraient vous intéresser :

Une cellule préparant des attentats au Maroc démantelée

Le Bureau central des investigations judiciaires (BCIJ), se basant sur des informations fournies par la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), a annoncé le démantèlement d’une cellule terroriste liée à l’organisation Daech. Cette...

Maroc : la DGSN fait un cadeau à des policiers

Fidèle à sa tradition, Abdellatif Hammouchi, directeur général du pôle DGSN-DGST, octroie un soutien financier d’exception aux policiers et employés confrontés à des traitements médicaux coûteux pour des affections graves.

Coup de filet au Maroc contre une cellule terroriste planifiant des attaques

Cinq individus, âgés entre 22 et 46 ans, soupçonnés d’appartenir à l’organisation terroriste Daesh et de préparer des attentats contre des installations vitales et des institutions sécuritaires, ont été arrêtés par les forces de sécurité marocaines.

Ouverture exceptionnelle de la frontière entre le Maroc et l’Algérie

La frontière entre l’Algérie et le Maroc a été exceptionnellement ouverte cette semaine pour permettre de rapatrier le corps d’un jeune migrant marocain de 28 ans, décédé par noyade en Algérie.

Éric Ciotti (Les Républicains) en visite au Maroc

Une délégation du parti Les Républicains, menée par Éric Ciotti, a annoncé sa visite au Maroc du 3 au 5 mai prochains dans le but de poursuivre « une relation de fraternité et de responsabilité » avec le royaume.

Les Marocains parmi les plus expulsés d’Europe

Quelque 431 000 migrants, dont 31 000 Marocains, ont été expulsés du territoire de l’Union européenne (UE) en 2022, selon un récent rapport d’Eurostat intitulé « Migration et asile en Europe 2023 ».

Combien de Marocains ont émigré à l’étranger cette année ?

À fin septembre dernier, plus de 26 000 Marocains ont émigré à l’étranger pour s’y installer et travailler, d’après le ministère chargé de l’Inclusion économique, de la Petite entreprise, de l’Emploi et des Compétences.