L’Algérie pas près d’accepter la main tendue du roi Mohammed VI

4 août 2021 - 16h20 - Maroc - Ecrit par : S.A

L’Algérie n’est visiblement pas près d’accepter la main tendue du roi Mohammed VI pour un éventuel réchauffement des relations entre les deux pays. Le général de corps d’armée Saïd Chanegriha, chef d’état-major de l’Armée nationale populaire (ANP) évoque une fois de plus « les complots et les manœuvres qui se trament contre » son pays et les « conspirations échafaudées contre » le peuple algérien ».

Quelques jours après les accusations d’espionnage contre le Maroc, le général de corps d’armée Saïd Chanegriha, chef d’état-major de l’Armée nationale populaire (ANP) a évoqué mardi 3 août « les complots et les manœuvres qui se trament contre » l’Algérie et les « conspirations échafaudées contre son peuple » lors de l’installation du nouveau commandant de la gendarmerie nationale. Selon lui, ces complots « ne sont pas le fruit de l’imagination comme prétendent certains sceptiques », mais « une réalité désormais évidente et manifeste, dont les dessous sont connus par tous ».

À lire : Le roi Mohammed VI tend la main à l’Algérie

Le Maroc est accusé d’avoir utilisé le logiciel espion israélien Pegasus pour cibler 6 000 numéros de téléphone en Algérie, après la publication de l’enquête de Forbidden Stories et de ses partenaires. Des téléphones appartenant à des responsables politiques, des journalistes, des diplomates, des hauts fonctionnaires, des activistes voire des militaires. Quelques jours avant cette publication, Omar Hilale, représentant permanent du Maroc auprès des Nations Unies, avait apporté son soutien au « vaillant peuple kabyle » qui « mérite de jouir de son droit à l’autodétermination ».

À lire : Le Maroc accusé d’avoir espionné l’Algérie à l’aide de Pegasus

« La campagne intense et acharnée ciblant notre pays et son armée, à travers certaines tribunes médiatiques étrangères et réseaux sociaux, n’est que la partie émergée de cette guerre perfide déclarée contre l’Algérie, en guise de vengeance pour ses prises de position immuables envers les causes justes, son engagement à préserver sa souveraineté nationale, et ses décisions libres et affranchies de toute forme de soumission ou sujétion », a ajouté Saïd Chanegriha, assurant que la détermination de l’ANP à « faire face à tous ceux qui guettent » l’Algérie « pour exécuter leurs plans malveillants, appuyée dans cette noble mission par le vaillant peuple algérien ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Algérie - Espionnage

Aller plus loin

Un ancien diplomate algérien ne croit pas à la main tendue du roi Mohammed VI

Abdelaziz Rahabi, diplomate et ancien ministre algérien, a réagi à la nouvelle main tendue du roi Mohammed VI à l’Algérie qui n’entretient plus de relations diplomatiques avec...

Le Maroc accusé d’avoir espionné l’Algérie à l’aide de Pegasus

Le Maroc aurait espionné de nombreux responsables algériens, dont Saïd Bouteflika, frère de l’ancien président déchu Abdelaziz Bouteflika, à l’aide du logiciel israélien...

Le Maroc à nouveau dans le viseur de l’Algérie

Les tensions entre le Maroc et l’Algérie sont loin de retomber. Salah Goudjil, président du Sénat algérien, a déclaré que les agissements du royaume «   sont connus, et ce, dès...

L’Algérie met en garde le Maroc contre toute tentative de déstabilisation

Le président algérien Abdelmadjid Tebboune met en garde le Maroc, sans le nommer, contre toute tentative de déstabilisation de son pays à travers des « prescriptions édictées en...

Ces articles devraient vous intéresser :