Attaque de la mosquée de Bayonne : le dossier définitivement clôturé

30 avril 2021 - 11h40 - France - Ecrit par : S.A

Le dossier de l’attaque de la mosquée de Bayonne est définitivement clôturé. C’est l’essentiel à retenir de l’ordonnance de non-lieu rendue par la juge d’instruction de la cour d’appel de Pau en charge du dossier mardi dernier.

La juge d’instruction de la cour d’appel de Pau en charge du dossier a signé mardi l’ordonnance de non-lieu, a indiqué à l’AFP le parquet de Bayonne. Le procureur de la République de Bayonne, Jérôme Bourrier avait rendu un réquisitoire de non-lieu en mars dernier pour l’extinction de l’action publique. Un non-lieu justifié par le décès de Claude Sinké, l’auteur de l’attentat de la mosquée de Bayonne. « Le mis en examen étant décédé et l’information judiciaire n’ayant révélé aucune complicité », impossible d’aller plus loin, a résumé le procureur.

Poursuivi pour « tentatives d’assassinat, dégradation et destruction aggravées, violence avec arme sur personne dépositaire de l’autorité publique et violence avec arme », Claude Sinké, l’assaillant présumé de 84 ans est décédé dans le centre pénitentiaire de Mont-de-Marsan en février 2020. Il avait attaqué la mosquée de Bayonne le 28 octobre 2019. Le bilan fait état de deux blessés – deux fidèles de 74 et 78 ans. Cet ex-candidat du Front national à des élections départementales avait échoué dans sa tentative d’incendier le lieu de culte. Lors de son audition le 29 octobre sur les motifs de son attaque de la mosquée, il a déclaré qu’il « voulait venger la destruction de Notre-Dame de Paris, affirmant que l’incendie de cet édifice a été provoqué par des membres de la communauté musulmane ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Attentat

Aller plus loin

Chauffeur de bus tué à Bayonne : un jeune homme accusé par le RN porte plainte

Des élus RN ont présenté la photo de M., un jeune homme de 29 ans comme étant l’un des «  assassins  » du chauffeur de bus, Philippe Monguillot, tué à Bayonne. Celui-ci assure...

L’homme qui a attaqué la mosquée de Bayonne avait demandé la nationalité marocaine

L’auteur de l’attentat de la mosquée de Bayonne a fait ses études et son service militaire au Maroc, alors sous protectorat français. A l’époque, il avait voulu obtenir la...

Acte islamophobe à la mosquée d’Albertville

Une autre mosquée en France a été touchée par un acte criminel et islamophobe. Cette fois-ci c’est un incendie provoqué par un individu non identifié qui a consumé dans la nuit...

Bayonne solidaire, deux mois après l’attaque de la mosquée

Plusieurs centaines de manifestants ont marché dimanche pour soutenir les victimes de l’attentat perpétré contre la mosquée de Bayonne. Ils exigent que cet acte soit...

Ces articles devraient vous intéresser :