Attentats de Casablanca, 8 ans déjà !

16 mai 2011 - 12h12 - Maroc - Ecrit par : J.L

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Huit ans déjà se sont écoulés depuis les dramatiques attentats qui avaient visé Casablanca le 16 mai 2003. Ce jour-là, le Maroc était sous le choc. Cinq attentats-suicides venaient de frapper le cœur même de la capitale économique du Royaume, faisant 45 morts, dont douze kamikazes.

Le 16 mai 2003, Casablanca avait rendez-vous avec la mort. Quatorze kamikazes originaires du tristement célèbre quartier de Sidi Moumen, avaient décidé de se faire exploser à l’hôtel Farah, au restaurant la Casa Espana, un restaurant italien, un centre social hébraïque, fermé ce jour-là, le Cercle de l’alliance israélite et un ancien cimetière juif. Un autre Kamikaze s’était fait explosé devant le consulat de Belgique, tuant deux policiers.

Deux des 14 kamikazes, âgés de 20 à 25 ans, changent d’avis à la dernière minute et se débarrassent de leurs explosifs. Les douze autres vont jusqu’au bout et exécutent leur besogne mortelle, tuant 45 personnes, dont trois Français et deux Espagnols et faisant cent autres blessés.

L’attentat qui a visé le café Argana à Marrakech, faisant 17 morts et 20 blessés, vient rappeler au Maroc les attentats meurtriers du 16 mai 2003 à Casablanca.

Plusieurs sit-in ont été organisés dimanche au Maroc à la mémoire des victimes des attentats terroristes du 16 mai 2003 à Casablanca, pour dénoncer le terrorisme.

La coordination marocaine de lutte contre le terrorisme et de promotion de la culture de la tolérance a observé pour sa part un sit-in de deux heures devant la stèle commémorative dressée à Casablanca à la mémoire des victimes des attentats terroristes de Casablanca.

Les attentats qui auraient été commandités par la salafiya jihadia, n’ont jamais vraiment été élucidés. Plusieurs centaines d’intégristes marocains ont été écroués depuis, mais le mystère plane toujours sur ces attentats.

Sujets associés : Casablanca - Terrorisme - Attentats de Casablanca

Suivez Bladi.net sur Google News

Nous vous recommandons

Casablanca

Quand le PJD s’approprie des réalisations royales

En quête d’un troisième mandat à la tête du gouvernement, le parti de la Justice et du développement (PJD) s’approprie des projets royaux dont le train à grande vitesse (TGV) reliant Tanger à Casablanca. Son objectif est de convaincre les électeurs à voter...

Maroc : des quartiers placés en quarantaine

La Préfecture de Hay Mohammadi est désormais sous surveillance. Cette décision est intervenue en raison de la hausse exponentielle des nouvelles contaminations observées dans cette localité de Casablanca.

Des MRE totalement vaccinés de la liste B maintenus en quarantaine

L’entrée en vigueur des nouvelles mises à jour de la liste B demandant la suppression de la quarantaine pour les voyageurs en provenance de ces pays, est diversement appréciée par les hôtels, entrainant une situation confuse. Des MRE, remplissant les...

Mohamed Azbane n’est plus

Le célèbre créateur de parfums et de produits de beauté marocain, Mohamed Azbane, est décédé ce mardi matin, dans un hôpital parisien, des suites d’une infection au coronavirus.

Maroc : il met son rein en vente pour sauver sa mère

Une Marocaine est atteinte d’une cirrhose de foie et doit être opérée en toute urgence. Sans couverture médicale et moyens financiers, son fils se dit prêt à vendre son rein pour la sauver.

Terrorisme

Lutte contre le terrorisme : le BCIJ interpelle deux individus pro Daech

Le Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ) ne baisse pas la garde dans la lutte contre le terrorisme. Mardi, il a interpellé deux présumés terroristes affiliés à Daech, très actifs à Aït Melloul et dans la commune de Oulad Berhil, près de...

Le Maroc renforce le contrôle dans les aéroports

Le Maroc a décidé de renforcer son système de contrôle des passagers dans les aéroports. Cette procédure sera désormais complétée par l’analyse de données électroniques envoyées avant l’arrivée à destination des...

Une bonne nouvelle pour l’Ouïgour arrêté au Maroc

Interpol a suspendu ce lundi la notice rouge émise par la Chine à l’encontre d’Idris Hasan, un ressortissant ouïgour arrêté à l’aéroport Mohammed V de Casablancapuis incarcéré à la prison de Tiflet pour suspicion d’appartenance à une organisation...

France : un Marocain condamné pour violences après avoir été qualifié de « sale terroriste »

Le tribunal d’Albi a condamné par contumace, jeudi 18 mars, un Albigeois de 33 ans originaire du Maroc à 18 mois de prison pour violences et menaces avec une arme. La victime, un de ses concitoyens, l’avait traité de « sale terroriste » après qu’il avait...

La police marocaine aide à arrêter un terroriste en Espagne

La police espagnole a annoncé l’arrestation d’un Marocain soupçonné d’avoir des liens avec le groupe terroriste Daech et vivant au Nord-Est de l’Espagne.

Attentats de Casablanca

Maroc : peine de mort pour le cerveau des attentats de Casablanca

Le principal organisateur des attentats de mai 2003 a écopé de la peine de mort en première instance. Déchu de sa nationalité danoise, il a été extradé vers le Maroc il y a près d’un an.

Attentats de Madrid : deux Marocains seront libérés cette année

Trois des 18 condamnés pour les attentats de Madrid sortiront de prison cette année. Il s’agit d’Antonio Toro, Rachid Aglif et Mohamed Bouharrat. Les principaux accusés finiront de purger leurs peines en...

Le cerveau des attentats de Casablanca échappe à la peine capitale

Said Mansour, principal instigateur des attentats de Casablanca, évite la peine de mort. Condamné en première instance à la peine capitale, l’homme de 61 ans a vu sa sentence commuée en 25 ans de réclusion...

16 mai 2003 : douloureux souvenir ou réveil du Maroc contre l’ennemi terroriste ?

Frappé de plein fouet par cinq attentats, il y a 19 ans à Casablanca, le Maroc a appris de cette douloureuse expérience. Depuis ce triste soir du vendredi 16 mai 2003, le royaume a mis en place une stratégie de sécurité proactive qui lui a permis de...

Le roi Mohammed VI accorde sa grâce à un salafiste condamné à 30 ans de prison

Mohamed Chatbi, détenu salafiste condamné en 2003 à 20 ans de réclusion criminelle, pour terrorisme, a bénéficié dimanche d’une grâce royale exceptionnelle. Sa peine de prison avait été portée à 30 ans, suite à une tentative d’évasion en...