Azemmour : la fiancée du policier qui s’est suicidé donne sa version des faits

16 octobre 2022 - 12h00 - Maroc - Ecrit par : G.A

Après le suicide à Azemmour du policier qui a tenté d’abattre deux proches de sa fiancée, cette dernière sort enfin de son silence pour donner sa part de vérité sur le drame qui continue de susciter colère et indignation à El Jadida.

Jusqu’au début du mois d’octobre, Abir était encore la fiancée du policier âgé de 51 ans. Selon ses déclarations au journal Assabah, elle pensait faire sa vie avec ce dernier, mais le samedi 8 octobre dernier, il a tenté de tuer la mère et la sœur d’Abir. Suite à la diffusion sur les réseaux sociaux de cette tentative de double homicide, le policier s’est donné la mort à Azemmour

À lire : Maroc : un policier blesse deux femmes avant de se suicider

La rencontre entre le policier et cette jeune femme de 29 ans s’est faite sur les réseaux sociaux. Elle décrit un homme qui lui paraissait honnête et qui lui avait confié être divorcé et père de deux filles dont l’une est âgée de 25 ans. Les choses iront très vite entre les deux au point où le policier avait déjà entamé les démarches auprès de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) pour le mariage.

À lire : Un policier tué à Safi

« J’ai été soumise à une enquête comme le veut la procédure. Il me l’avait d’ailleurs expliqué », raconte-t-elle. Tout allait bien pour les deux amoureux jusqu’au jour où Abir découvre que son futur époux était un alcoolique. Connaissant les ravages de l’alcool dans un couple, elle décide de rompre avec lui. Ce qui ne va pas du tout plaire à ce dernier. « Il m’a envoyé des messages et des enregistrements audio en me promettant de ne plus agir ainsi ». Mais cela se reproduira encore et encore.

À lire :Maroc : deux policiers empêchent in extremis un suicide

Finalement ses proches l’ont convaincue à mettre fin à cette relation qui ne mènera qu’à sa ruine. C’est donc cette rupture qui va conduire au drame qui continue de secouer toute la ville.

Sujets associés : El Jadida - Suicide - Azemmour

Aller plus loin

Décès de Abdelouahab Belfqih, élu du PAM, après une tentative de suicide

Transféré d’urgence à l’hôpital militaire de Guelmim dans un état très critique, Abdelouahab Belfqih, ex-élu de l’USFP et du PAM, vient de décéder. Le parlementaire aurait été...

Perpignan : un Marocain tente de se suicider devant des policiers

Les éléments de la Direction Interdépartementale de la Police aux Frontières (DIDPAF) ont interpellé mardi, à la gare de Perpignan, un ressortissant marocain activement...

Un policier tué à Safi

Un individu âgé de 46 ans, a agressé mortellement à l’arme blanche, un officier de la paix à Safi. Une enquête judiciaire a été ouverte sous la supervision du parquet compétent...

Un jeune Marocain entre la vie et la mort à Bruxelles

Un jeune homme de 19 ans d’origine marocaine a tenté, lundi dernier, de se suicider par pendaison avec son t-shirt alors qu’il était dans une cellule du Palais de Justice de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Espagne : des policiers sauvent un jeune Marocain de 23 ans de sa tentative de suicide

Trois policiers ont évité une tragédie à Lugo, dans le nord-ouest de l’Espagne. Grâce à leur intervention rapide, ils ont sauvé un jeune homme de 23 ans d’origine marocaine qui menaçait de sauter d’un immeuble en construction. Plusieurs riverains...

Horreur en Espagne : une Marocaine tente d’assassiner ses trois enfants

Deux enfants d’origine marocaine, victimes d’une tentative de meurtre de la part de leur propre mère, se trouvent dans un état grave mais stable en soins intensifs à l’hôpital universitaire de Navarre, dans le nord de l’Espagne. Leur sœur, moins...

Le Maroc face à la menace de la « Poufa », la cocaïne des démunis

Le Maroc renforce sa lutte contre la « Poufa », une nouvelle drogue bon marché, connue sous le nom de cocaïne des pauvres », qui a non seulement des répercussions sociales, notamment la séparation des familles et une augmentation des suicides et des...

Maroc : le terrible bilan des suicides

Les cas de suicide augmentent au Maroc. Plus d’un millier de Marocains se sont donné la mort l’année dernière, selon l’Association marocaine des droits de l’homme (AMDH) qui alerte sur un phénomène inquiétant.