Agadir : 25 ans de prison pour le meurtre d’un policier

8 octobre 2022 - 08h20 - Maroc - Ecrit par : G.A

Les deux jeunes poursuivis depuis mai dernier pour coups et blessures ayant entraîné la mort d’un officier de police dans l’exercice de ses fonctions, sont désormais fixés sur leur sort. Le principal accusé a été condamné à 25 ans de prison ferme par la chambre criminelle de première instance près la cour d’appel d’Agadir. Le second a été acquitté.

Les faits remontent au mois de mai dernier. Le policier intervenait pour mettre fin à une violente dispute entre deux jeunes à Inezgane. Mais il a reçu de la part du principal accusé dans cette affaire, un coup de couteau qui lui sera fatal. Les deux suspects se sont enfuis avant que les services de police ne viennent sur les lieux faire les premières constatations. Les recherches et investigations, ainsi que les témoignages de certains riverains ont permis d’interpeller les deux suspects, rapporte le quotidien Al Akhbar.

À lire : Inezgane : deux individus déférés pour le meurtre d’un policier

Ils seront présentés devant le procureur général du roi près la cour d’appel d’Agadir qui les a poursuivis pour homicide volontaire. Ils ont été par la suite déférés devant le juge d’instruction qui a ordonné leur placement en détention préventive. Après l’enquête, l’acte d’accusation a été requalifié en homicide involontaire contre le principal prévenu. C’est ce qui justifie la condamnation à 25 ans de prison ferme et le paiement d’une amende de 400 000 dirhams.

À lire  : Le corps d’un policier retrouvé à Nador, suicide ou meurtre ?

À noter que le policier décédé a été promu à titre posthume au grade d’officier de police principal en reconnaissance de « son haut sens du professionnalisme et de son immense sacrifice. Le défunt a fait preuve d’abnégation lorsqu’il est intervenu pour mettre fin à une violente dispute à l’arme blanche entre deux individus qui menaçaient la sécurité des personnes et des biens », avait fait part un communiqué de la DGSN.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Agadir - Procès - Inezgane - Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) - Homicide - Prison

Aller plus loin

Le corps d’un policier retrouvé à Nador, suicide ou meurtre ?

À Nador, le décès dans des conditions encore floues d’un brigadier de police, a suscité, samedi, l’ouverture d’une enquête judiciaire, afin d’en déterminer les causes. Le défunt...

L’assassin d’un policier à Khemisset placé en détention

La police judiciaire a déféré mercredi dernier, devant le parquet de la cour d’appel de Rabat, le principal accusé dans l’affaire de l’assassinat d’un inspecteur de police à...

Inezgane : deux individus déférés pour le meurtre d’un policier

Le tribunal d’Agadir a déféré vendredi deux individus, soupçonnés d’être impliqués dans la mort d’un policier à Inezgane. Très affectés par l’incident, les habitants ont appelé...

Blois : un Marocain succombe après le tir d’un policier

Alors que des policiers du commissariat de Blois ont été appelés dans le centre-ville, plus précisément rue de la mare et rue des minimes pour le mettre hors d’état de nuire, un...

Ces articles devraient vous intéresser :

Criminalité au Maroc : les chiffres

Les chiffres officiels de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) montrent les baisses importantes dans toutes les catégories de crimes en 2023.

Interpol : les 11 Marocains les plus recherchés de la planète

Onze Marocains sont actuellement recherchés par l’organisation de la police internationale : Interpol. Ces individus, sous le coup de mandats internationaux, sont accusés de crimes et délits graves.

Maroc : Abdelali Hamieddine, ancien parlementaire, condamné pour meurtre

La Cour d’appel de Fès a rendu son verdict dans l’affaire de l’ex-parlementaire Abdelali Hamieddine, qui vient d’être condamné à une peine de 3 ans de prison ferme.

La police marocaine et Facebook lancent « Alerte-enlèvement »

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) met en place actuellement un nouveau système de protection de la sécurité des citoyens, des résidents et des étrangers. Il s’agit d’un programme innovant et intégré d’alerte et de recherche des...

Cinq nouvelles nominations à la DGSN

Le directeur général de la Sûreté territoriale (DGST), Abdellatif Hammouchi, a procédé à une nouvelle série de nominations, notamment au sein des services centraux de la Direction des Ressources humaines.

Maroc : des nominations à la direction de la sécurité des Palais et Résidences royaux

Le directeur général de la Sûreté territoriale (DGST), Abdellatif Hammouchi a procédé à une nouvelle série de nominations, notamment au sein de la direction de la sécurité des Palais et Résidences royaux.

Meurtre de Malak : des traces d’agressions sexuelles révélées par le médecin légiste

Lors d’une conférence de presse donnée jeudi par le parquet de Liège, des révélations choquantes ont été faites sur le meurtre de Malak, la jeune adolescente de 13 ans tuée par Olivier Theunissen, un Sérésien de 37 ans. Le médecin légiste a en effet...

Maroc : la DGSN fait un cadeau à des policiers

Fidèle à sa tradition, Abdellatif Hammouchi, directeur général du pôle DGSN-DGST, octroie un soutien financier d’exception aux policiers et employés confrontés à des traitements médicaux coûteux pour des affections graves.

Maroc : il tue son père pour des cigarettes

Drame dans la commune d’Ait Amira. Un jeune homme a donné un coup de couteau mortel à son père après que ce dernier a refusé de lui donner de l’argent pour acheter un paquet de cigarettes.

Maroc : des sanctions disciplinaires à l’Institut royal de police

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a annoncé samedi une série de sanctions disciplinaires et de mesures d’évaluation des performances contre certains policiers de l’Institut royal de police (IRP). Cette annonce fait suite à une enquête...