Blois : un Marocain succombe après le tir d’un policier

24 avril 2022 - 20h20 - France - Ecrit par : S.A

Alors que des policiers du commissariat de Blois ont été appelés dans le centre-ville, plus précisément rue de la mare et rue des minimes pour le mettre hors d’état de nuire, un Marocain. Ce dernier, âgé de 26 ans et armé d’un couteau, a présenté de la résistance et s’est fait tirer dessus par l’un des agents. Admis à l’hôpital, il est en état de mort cérébrale. La police judiciaire de Tours mène une enquête pour tentative de meurtre sur des policiers afin de comprendre les raisons du comportement de cet homme.

Jeudi 21 avril. Des policiers du commissariat de Blois se rendent dans le centre-ville, plus précisément rue de la mare et rue des minimes après avoir été informés de la présence d’un individu armé d’un couteau, rapporte France info. À leur arrivée, ils le retrouvent ensanglanté du thorax à la taille au niveau de la résidence du bourg neuf, dans l’entrebâillement de la porte d’entrée de l’immeuble. Le Marocain était armé d’un couteau de cuisine de couleur rouge et blanc. Selon le Parquet, l’homme a commencé à se diriger vers eux, d’un air “menaçant”, en dépit des demandes des forces de l’ordre de lâcher son arme.

À lire : Asnières : un jeune frappé à la tête par la police

Dans la foulée, il s’est enfui vers les couloirs de la résidence, jusqu’à sauter d’un balcon du premier étage pour se réfugier derrière une palissade. Il refuse de se rendre. Après deux tirs de LBD et un autre coup de taser, l’un des policiers a dû faire usage de son arme de service. L’homme finit par lâcher son arme, après un troisième tir de LBD. Il a été admis en urgence au centre hospitalier de Blois pour recevoir des soins nécessaires. Samedi, le procureur de Blois Frédéric Chevallier a fait savoir qu’il était « en état de mort encéphalique ». Comprendre : en état de mort cérébrale.

À lire : France : un jeune maghrébin abattu par la police

Le parquet de Blois a ouvert une enquête criminelle pour tentative de meurtre sur des policiers, afin de comprendre les raisons de ce comportement « totalement erratique et incohérent » de ce Marocain bénéficiaire d’un visa étudiant, qui vit en France depuis septembre 2021, précisément dans un ensemble d’appartements meublés à Blois avec d’autres personnes. Ces dernières ont expliqué aux enquêteurs que depuis quelques jours, cet homme, « d’un naturel très calme, s’exprimant parfaitement en français et très bien intégré, connaissait des angoisses, aux origines indéterminées en l’état, de sorte qu’il paraissait totalement déboussolé, perdu, tenait des propos incohérents et était très énervé ». Selon eux, il avait quitté précipitamment le logement jeudi, avec un couteau à la main. Il venait d’avoir un échange téléphonique avec sa mère habitant Casablanca.

Aux dernières nouvelles, le Marocain a succombé à ses blessures. L’homme « visé par l’enquête criminelle de tentative de meurtre sur des policiers du commissariat de police de Blois est décédé (samedi) au centre hospitalier de Blois », a annoncé ce dimanche le procureur de Blois Frédéric Chevallier, dans un communiqué de presse.

Sujets associés : France - Enquête - Violences et agressions

Aller plus loin

Agadir : 25 ans de prison pour le meurtre d’un policier

Les deux jeunes poursuivis depuis mai dernier pour coups et blessures ayant entraîné la mort d’un officier de police dans l’exercice de ses fonctions, sont désormais fixés sur...

Schaerbeek : la famille de Mounir, mort après une interpellation policière, veut connaître la vérité

La famille de Mounir, un jeune homme de 26 ans, décédé après une interpellation policière rue du Brabant à Schaerbeek, veut connaître la vérité. Elle s’est constituée partie...

Asnières : un jeune frappé à la tête par la police

Lors d’une intervention de police à Asnières, à la limite de Colombes, un jeune a reçu à la tête, plusieurs coups de matraque. Il a perdu connaissance et a été hospitalisé.

Violences et insultes racistes : un Marocain porte plainte contre la police espagnole

Un jeune homme d’origine marocaine, victime de violence et d’insultes racistes de la part de policiers à Grenade en décembre dernier, vient de saisir la Cour constitutionnelle,...

Ces articles devraient vous intéresser :

Mohamed Ihattaren risque d’aller en prison

L’avocat de Mohamed Ihattaren, Hendriksen, confirme que le joueur d’origine marocaine est poursuivi en justice pour légère violence envers sa fiancée Yasmine Driouech en février dernier. La date de l’audience n’est pas encore connue.

Un Marocain tabassé par des videurs dans le nord de l’Espagne

Un jeune homme de 23 ans, médiateur culturel d’origine marocaine résidant à la Corogne, dans le nord-ouest de l’Espagne, a porté plainte, affirmant avoir été victime d’une agression racistede la part de deux videurs.

Violences faites aux hommes : les Arabes brisent le silence

Dans les pays arabes, les hommes victimes de violences conjugales commencent à briser le silence. Au Maroc, on dénombre environ 24 000 cas et les chiffres sont sans doute sous-estimés.

Youssra Zouaghi, Maroco-néerlandaise, raconte l’inceste dans un livre

Victime d’abus sexuels et de négligence émotionnelle pendant son enfance, Youssra Zouaghi, 31 ans, raconte son histoire dans son ouvrage titré « Freed from Silence ». Une manière pour elle d’encourager d’autres victimes à briser le silence.

Le Maroc confronté à la réalité des violences sexuelles

Les femmes marocaines continuent de subir en silence des violences sexuelles. Le sujet est presque tabou au Maroc, mais la parole se libère de plus en plus.

Catalogne : un Algérien suspecté d’agression violente d’un Marocain arrêté

L’homme d’origine algérienne qui a violemment agressé un ressortissant marocain cette semaine dans le nord de l’Espagne a finalement été arrêté par la police. Un avis de recherche avait été émis le qualifiant d’individu « très dangereux ».

Accusé de viol, Achraf Hakimi se sent « trompé et piégé », selon ses proches

Achraf Hakimi a été mis en examen vendredi pour viol. Le défenseur marocain du Paris Saint-Germain (PSG), qui nie les faits, est soutenu par sa famille et son club. Selon ses proches, il dit se sentir « trompé ».

Rapport inquiétant sur les violences faites aux femmes marocaines

Au Maroc, les femmes continuent de subir toutes sortes de violence dont les cas enregistrés ne cessent d’augmenter au point d’inquiéter.

Maroc : il tue son père pour des cigarettes

Drame dans la commune d’Ait Amira. Un jeune homme a donné un coup de couteau mortel à son père après que ce dernier a refusé de lui donner de l’argent pour acheter un paquet de cigarettes.

Violences au L’Boulevard : voici les explications du comité d’organisation

Au lendemain des actes de violence et de vandalisme survenus lors du festival L’Boulevard, le comité d’organisation a réagi, expliquant les causes de ce débordement. De nouvelles mesures sécuritaires ont été dévoilées.