Recherche

France : un jeune maghrébin abattu par la police

© Copyright : DR

17 février 2020 - 08h20 - Monde

Un jeune maghrébin a été froidement abattu par la police, lors d’une course-poursuite, engagée contre lui et ses amis. L’Inspection générale de la police nationale (IGPN) a été saisie après sa mort, ce vendredi, dans une cité de Marseille.

Meurtre ou tentative d’homicide volontaire sur personne dépositaire de l’autorité publique ? Au terme de l’enquête judiciaire confiée à la police judiciaire par le nouveau procureur de Marseille, Dominique Laurens, les parents et amis de ce jeune homme de 18 ans pourront être fixés.

En attendant les résultats de cette enquête, la mort du jeune maghrébin a déclenché une guerre de déclarations sur les réseaux sociaux, entre les habitants du quartier du défunt et la police, rapporte 20 minutes.fr.

Si, pour le Collectif des habitants de la Maison Blanche, la cité d’où était originaire le jeune Mehdi, il s’agit d’un meurtre commis par la police, la préfecture de police de Marseille indique au contraire que le jeune homme a "braqué les fonctionnaires de police à l’aide d’un fusil à pompe". Par conséquent, un des policiers a alors décidé de "faire feu à deux reprises", touchant le jeune homme aux jambes et à l’abdomen. A en croire les témoins de la scène, le défunt n’a (jamais) levé l’arme sur les policiers qui ont tiré sur lui. Comble de malheur, ils l’ont frappé au sol, malgré [ses] blessures, avec des phrases du genre "on t’a eu", soutiennent les mêmes sources.

Vendredi soir, un équipage de la brigade anticriminalité (Bac) avait pris en chasse ce jeune homme et au moins deux autres personnes après le braquage d’un magasin Lidl situé dans le 4ᵉ arrondissement de Marseille. "On nous parle d’un braqueur ; nous, on vous parle d’un petit frère du quartier, à qui la vie n’a pas fait de cadeau", avait lâché le même collectif sur son compte Facebook.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact