Le Maroc dit non à la flexibilité du dirham

22 décembre 2021 - 23h20 - Maroc - Ecrit par : A.P

Le gouverneur de Bank Al-Maghrib (BAM), Abdellatif Jouahri, est toujours contre la flexibilisation des changes. Il n’approuve pas un nouvel élargissement des bandes de fluctuations, ceci en dépit des dernières recommandations du FMI.

Abdellatif Jouahri estime qu’il n’est pas opportun de réaliser un nouvel élargissement de la bande de fluctuation du dirham, malgré l’insistance du FMI. « Nous avons défendu notre point de vue et nous leur avons dit qu’il nous appartenait de décider du bon timing. Nous ne nous sentons pas prêts, bien que techniquement tout soit en place », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse tenue mardi à l’issue de la dernière réunion de l’année du conseil d’administration de BAM.

À lire : Flexibilité du dirham : le Maroc passe à l’étape supérieure

Selon le gouverneur de la banque centrale, l’accélération de la réforme préconisée par le FMI dans le contexte actuel marqué par la crise sanitaire, laisse planer des incertitudes et risque de peser sur le budget de l’État. « Si nous passons à la deuxième étape, ce n’est pas un élargissement de la bande que nous allons opérer, mais nous allons commencer à abandonner l’ancrage du panier de devises et irons vers le ciblage de l’inflation. Le nouvel ancrage sera le taux directeur et la politique monétaire », explique-t-il, soulignant que « les conséquences seraient plus dommageables si on devait s’engager puis revenir en arrière ».

À lire : Le processus de flexibilité du dirham marocain s’accélère

Abdellatif Jouahri soulève par ailleurs le fait que les opérateurs économiques actifs dans l’import-export, en particulier les TPME, ne soient pas disposés à mettre en œuvre cette réforme. « Nous avons fait une tournée régionale pour sensibiliser les TPME, mais nous sentons le besoin d’une politique de formation pour les opérateurs, afin qu’ils soient plus armés », note-t-il.

Le premier élargissement de la bande de fluctuation du dirham a eu lieu en septembre 2018, et a permis à la monnaie nationale de passer de ±0,3 % à ±2,5 %. Un deuxième élargissement a été enregistré en mars 2020, avec une fluctuation à ±5 %. Depuis le début de la réforme, la monnaie nationale est restée relativement stable par rapport à l’euro et au dollar, malgré les craintes soulevées avant le lancement de la réforme.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Bank Al-Maghrib (BAM) - Dirham marocain - Flexibilité du dirham

Aller plus loin

Rebond de la paire dirham/dollar

La devise marocaine s’est dépréciée par rapport au dollar durant la semaine du 13 au 17 février 2023, entraînant toutefois un rebond de la paire. C’est ce qu’indiquent les...

Flexibilité du dirham : le Maroc passe à l’étape supérieure

Le Maroc passe à la deuxième étape de la flexibilité de sa monnaie, dont la bande de fluctuation passe de ±2,5 % à ±5 %, dès ce lundi 9 mars.

Le dirham baisse face à l’euro et au dollar

La valeur du dirham a baissé de 1,04 % face à l’euro et de 1,75 % vis-à-vis du dollar entre les mois de septembre et d’octobre 2022. C’est ce que précisent les indicateurs...

Flexibilité du dirham : le Maroc fait une pause

Le Maroc ne compte pas modifier pour le moment sa bande de change de devise, a affirmé la ministre des Finances Nadia Fettah Alaoui lundi. Depuis 2018, le Royaume a entrepris...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le dirham baisse face à l’euro

La devise marocaine s’est dépréciée de 0,95 % par rapport à l’euro et s’est appréciée de 0,58 % vis-à-vis du dollar américain, au cours de la période allant du 03 au 09 novembre 2022. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib...

Vers une envolée du dirham face au dollar

Le dirham devrait s’apprécier face au dollar à horizon 1, 2 et 3 mois. C’est ce qu’indiquent les indicateurs publiés par Attijari Global Research (AGR).

Banques marocaines : Fitch Rating avertit

Les banques marocaines font face à une situation de dégradation de la qualité de leurs prêts, en dépit d’une plus grande sélectivité dans leur octroi, avertit l’agence de notation américaine Fitch Ratings.

Légère dépréciation du dirham face à l’euro

La devise marocaine s’est dépréciée de 0,12 % face à l’euro et de 1,16 % vis-à-vis du dollar américain, au cours de la période allant du 11 au 17 mai 2023. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib (BAM).

Système de Ponzy : les mises en garde de Bank Al-Maghrib

Les Marocains doivent se méfier des sociétés qui collectent illégalement de l’argent auprès du public en promettant des rendements exceptionnels. Voici une piqûre de rappel de la part de Bank Al-Maghrib (BAM) et l’Autorité marocaine du Marché des...

Bank Al-Maghrib va aider les banques en difficulté

Suite à l’adoption par le conseil de gouvernement d’un décret, Bank Al-Maghrib (BAM) est autorisée à accorder des liquidités d’urgence aux banques ayant des problèmes de liquidités et de solvabilité. Une mesure saluée par des analystes financiers...

Maroc : les virements bancaires instantanés opérationnels en mai

Annoncée en début d’année pour être effective au premier trimestre, la décision de Bank Al-Maghrib de mettre en place un système de virement bancaire instantané, sera opérationnelle en mai. Il offre plusieurs avantages comme la rapidité des transactions.

Immobilier au Maroc : baisse des prix

Au deuxième trimestre de cette année, le secteur immobilier au Maroc montre des signes d’essoufflement, avec une forte baisse des transactions.

Chute du dirham face à l’euro

La devise marocaine s’est dépréciée de 3,86 % face à l’euro et de 2,67 % vis-à-vis du dollar américain, au quatrième trimestre de l’année 2022. C’est ce que précise Bank Al-Maghrib (BAM) dans un récent rapport sur la politique monétaire.

Dépréciation du dirham face à l’euro

La devise marocaine s’est dépréciée de 0,43 % face à l’euro et s’est appréciée de 0,29 % vis-à-vis du dollar américain, au cours de la période allant du 09 au 15 mars 2023. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib (BAM).