Recherche

Né sur une patera, un bébé meurt avant d’arriver aux Îles Canaries

© Copyright : DR

10 janvier 2020 - 19h50 - Monde

L’immigration clandestine continue de drainer son lot de malheurs. Mercredi, c’est un bébé qui, avant d’arriver aux îles Canaries, au départ du Maroc, est mort près avoir vu le jour sur un canot pneumatique communément appelé patera.

Sur le canot pneumatique, il y avait en plus du bébé, 42 immigrants subsahariens qui ont pris la mer, dimanche depuis les côtes marocaines. Leur expédition n’aura pas connu le succès escompté à cause d’une panne d’essence. Ils sont restés pendant 3 jours au milieu de l’océan Atlantique, à attendre les secours. C’est seulement le mercredi vers midi, que des agents espagnols ont été alertés par l’ONG "Caminando Fronteras ", qui a reçu l’appel d’un passager se trouvant à bord de l’embarcation de fortune avec ses 42 aventuriers, selon la presse espagnole.

Sur les 42 personnes sauvées, 3 ont été transférées à l’hôpital de Tenerife. Il s’agit de la mère du nouveau-né décédé, d’une autre femme enceinte et d’un garçon de 12 ans. Depuis le début de l’année, 7 embarcations sont parvenues aux Îles Canaries, avec à leur bord 231 personnes, en majorité des subsahariens.

À cause de la nouvelle voie maritime que les clandestins ont découverte en 2019, les arrivées en Espagne, à travers le passage traditionnel du détroit de Gibraltar, ont "considérablement diminué", affirment les autorités espagnoles.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact