Recherche

Autorisé à être rapatrié en Belgique, Ahmed restera à Tanger

© Copyright : DR

2 mai 2020 - 12h30 - Société

Ahmed, 85 ans, fait partie des 1 400 Belgo-Marocains bloqués au Maroc dont la demande de rapatriement en Belgique a été acceptée. Mais il choisit de rester à Tanger, pour ne pas abandonner sa femme, également coincée dans le royaume, mais qui n’a pas été retenue pour l’opération de rapatriement.

Imane a reçu un mail de l’ambassade de Belgique basée à Rabat le 28 mars dernier, lui notifiant que son père, Ahmed, faisait partie des personnes prioritaires dans le rapatriement humanitaire de 1 400 Belgo-Marocains bloqués au Maroc. Le départ était prévu pour le 1ᵉʳ mai, depuis Casablanca, alors que le vieil homme se retrouve coincé à Tanger.

Le problème est que Sodia, la mère d’Imane n’est pas autorisée à voyager. Or, son aide est indispensable pour son époux. Le couple avait rallié le Maroc le 9 mars pour un retour en Belgique le 19 mars. Seulement, la suspension du trafic aérien les a bloqués dans le royaume.

"Impossible qu’il voyage seul !", s’exclame Imane, ajoutant qu’il est bientôt à court de médicaments pour son cœur, et qu’elle ne sait plus quoi faire. Elle a beau relancer l’ambassade de Belgique, mais rien n’y fera. Seul son père est autorisé à voyager. La famille décide alors qu’Ahmed reste à Tanger.

Mots clés: Tanger , Rabat , Belgique

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact