Belgique : Soufiane victime d’un règlement de comptes à Forest

7 juillet 2020 - 10h00 - Belgique - Ecrit par : S.A

Soufiane, un jeune de 23 ans est décédé lors d’une fusillade dans les rues de Forest, dimanche 5 juillet. L’hypothèse d’un règlement de comptes dans le cadre d’un trafic de stupéfiants est, pour le moment, privilégié.

De nombreux coups de feu ont été tirés place Orban à Forest dans la nuit de samedi à dimanche vers minuit, a affirmé le parquet de Bruxelles. Lors de la fusillade, Soufiane, né en 1997 et deux autres hommes nés en 2001 et 2003 ont été blessés par balle, rapporte La Dernière Heure. Le premier est mort sur le coup.

Par la suite, le parquet de Bruxelles saisit un juge d’instruction de ce dossier d’assassinat et de tentative d’assassinat. Pour l’heure, les enquêteurs n’ont interpellé aucun suspect. Seule l’hypothèse d’un règlement de comptes dans le cadre d’un trafic de stupéfiants est privilégiée.

Le quartier a une mauvaise réputation. "Le square Orban est connu pour être un haut lieu du trafic de drogues", confirme Cédric Pierre-De Permentier, chef de groupe MR. Pour lui, il est grand temps d’agir pour éviter de futurs drames. "Le MR interrogera le bourgmestre mardi lors du prochain conseil communal afin de mettre en place une politique de prévention et de répression, cela passe notamment par un renforcement des moyens de la prévention, de meilleurs aménagements, ainsi que par une vidéosurveillance renforcée", promet-il.

"Nous plaiderons également pour que la zone Midi travaille à la sécurisation de la place Orban et renforce la lutte contre le trafic de drogues. La restauration de l’antenne de police et le renforcement des effectifs sont indispensables. Aucun quartier ne doit être laissé de côté", s’engage l’élu.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Bruxelles - Drogues - Trafic

Aller plus loin

Nouveau rebondissement dans l’affaire de la fusillade de Forest

La police fédérale a réussi à interpeller un cinquième suspect qui serait impliqué dans la fusillade survenue le 5 juillet dernier rue Alfred Orban à Forest. Soufiane Ben Ali,...

Six mois après le meurtre de Ferdaous à Anvers, où en est l’enquête ?

Six mois après la mort de Ferdaous, la fillette de 11 ans, tuée à Merksem, en province d’Anvers, dans une fusillade, et dont l’oncle est un trafiquant de drogue marocain,...

Belgique : un Marocain victime d’un règlement de compte entre trafiquants de drogue

La maison du Marocain Marzouk Doudah, un dangereux criminel d’Anvers, a été attaquée samedi par des individus armés sur le Boomsesteenweg à Wilrijk en Belgique. Aucun blessé n’a...

Un homme tué par balle dans un possible règlement de comptes à Nador

La gendarmerie royale mène une enquête pour déterminer les circonstances exactes de l’assassinat d’un homme de 30 ans à Nador. Le trentenaire a été tué par balle vendredi par...

Ces articles devraient vous intéresser :

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

Le Maroc face à la menace de la « Poufa », la cocaïne des démunis

Le Maroc renforce sa lutte contre la « Poufa », une nouvelle drogue bon marché, connue sous le nom de cocaïne des pauvres », qui a non seulement des répercussions sociales, notamment la séparation des familles et une augmentation des suicides et des...

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.

Boufa, la drogue qui terrifie le Maroc

Le Maroc mène des actions de lutte contre les drogues dont la « Boufa », une nouvelle drogue, « considérée comme l’une des plus dangereuses », qui « envahit certaines zones des villes marocaines, en particulier les quartiers marginaux et défavorisés. »

« L’Escobar du désert » fait tomber Saïd Naciri et Abdenbi Bioui

Plusieurs personnalités connues au Maroc ont été présentées aujourd’hui devant le procureur dans le cadre de liens avec un gros trafiquant de drogue. Parmi ces individus, un président de club de football.

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...