Recherche

Le blocage de WhatsApp et Viber venait en fait de ... l’ANRT

© Copyright : DR

8 janvier 2016 - 09h30 - Economie

Le récent blocage par les opérateurs téléphoniques marocains des principales applications de voix sur IP comme WhatsApp ou Viber venait en fait de l’Agence Nationale de Régulation des Télécommunications (ANRT).

Dans un communiqué publié hier, le régulateur invoque un manque à gagner de la part des opérateurs télécoms pour expliquer le curieux blocage décidé quasiment au même moment par Maroc Telecom, Méditel et Inwi et qui a entraîné une forte mobilisation sur les réseaux sociaux avec la mise en place de plusieurs pétitions.

Cette suspension, explique l’ANRT, « s’inscrit dans le cadre de la mise en conformité des exploitants avec les obligations qui leur incombent dans le cadre des licences dont ils sont détenteurs » car ces applications « ne remplissent pas toutes les conditions requises pour être en conformité avec la réglementation en vigueur ».

Dans une interview au journal Akhbar Al Yaoum la veille (6 janvier), le président de Maroc Telecom avait affirmé que c’est à la demande de l’ANRT que les opérateurs téléphoniques avaient bloqués les appels sur IP.

Mots clés: Maroc Telecom , Meditel , Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT) , Inwi , WhatsApp

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact