Le Maroc n’aurait pas dû bloquer la VOIP, il a perdu 320 millions de dollars en 6 mois

20 octobre 2016 - 11h40 - Economie - Ecrit par : Bladi.net

La facture est chère, très chère. Si l’on se fie aux résultats d’une étude publiée mercredi, le Maroc aurait perdu plus de 300 millions de dollars depuis l’interdiction de la VOIP par les autorités.

Les recherches ont été menées par deux économistes américains Erik Brynjolfsson et Joohee Oh qui ont analysé l’impact économique du blocage de plusieurs services internet, notamment la VOIP.

Il en ressort ainsi que la non-utilisation des applications de type whatsapp, Viber ou encore Skype a fait perdre 320 millions de dollars à l’économie nationale. Pour faire leur calcul, les deux chercheurs ont pris en compte le nombre de jours de blocage, l’impact économique de ces applications sur l’économie, le tout en fonction du PIB national.

Ainsi, en 182 jours de blocage le royaume a eu un manque à gagner de 320 millions dollars. D’autres pays comme l’Inde, l’Arabie Saoudite, le Pakistan ou encore le Congo ont décidé d’interdire la VOIP, ce qui est synonyme pour eux de pertes pour leur économie.

Au Maroc, la décision a été prise par l’Agence nationale des réglementations des télécommunications (ANRT) en janvier dernier justifiant une absence de licence pour ces applications et un manque à gagner pour les opérateurs nationaux.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT) - Télécoms - WhatsApp - Skype

Aller plus loin

Les Marocains font la grève du « like » pour protester contre le blocage de WhatsApp et Viber

Pour protester contre le récent blocage des applications d’appels gratuits (VoIP) de type WhatsApp, Viber ou encore Skype, des internautes marocains ont décidé de boycotter les...

Le blocage de WhatsApp et Viber venait en fait de ... l’ANRT

Le récent blocage par les opérateurs téléphoniques marocains des principales applications de voix sur IP comme WhatsApp ou Viber venait en fait de l’Agence Nationale de...

Amoureux d’une Marocaine, un Saoudien divorce via WhatsApp

Un Saoudien vient de divorcer de sa femme (saoudienne) via l’application de messagerie WhatsApp après être tombé fou amoureux d’une Marocaine.

La presse est « partiellement libre » au Maroc selon Freedom House

L’ONG américaine Freedom House vient de placer le Maroc à la 32è place sur 67 pays étudiés dans son dernier classement sur la liberté de la presse dans le monde.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : La mort en spectacle sur TikTok

S’il y a une fâcheuse tendance qui se développe de plus en plus au Maroc, c’est bien la banalisation de la mort sur TikTok et d’autres réseaux sociaux par des influenceurs marocains.

Le Maroc accélère sur la 5G en vue de la coupe du monde 2030

Le ministère de la Transition numérique et de la réforme de l’administration aura à charge la gestion des télécommunications lors de la coupe du monde 2030. Ainsi en a décidé le Comité marocain d’organisation du tournoi.

Maroc Telecom baisse les commissions des cartes de recharge

L’Union marocaine du travail (UMT) s’insurge contre la décision d’Itissalat Al-Maghrib (IAM-Maroc Telecom) de réduire la marge bénéficiaire des commerçants sur les cartes de recharge.

Taxes en hausse au Maroc : les téléphones coûteront plus cher

Le gouvernement marocain prévoit d’augmenter le droit d’importation appliqué aux smartphones. Par conséquent, les prix de ces appareils pourraient augmenter de façon significative.

Maroc : ces régions oubliées de l’internet

Lors d’un débat organisé par le Parti Authenticité et Modernité (PAM), Ghita Mezzour, ministre de la transition numérique et de la réforme de l’administration, a révélé la part du territoire marocain sans couverture internet.

Maroc : une taxe fait exploser le prix des téléphones

La commission des Finances à la Chambre des conseillers a revu à la baisse le droit d’importation appliqué aux smartphones. Ce qui semble être une bonne nouvelle s’avère très désavantageux pour les distributeurs locaux et les consommateurs.

Suite à un contrôle fiscal, Maroc Telecom va payer 600 MDH

Maroc Telecom et le fisc sont parvenus à un protocole d’accord pour le règlement d’un montant de 600 millions de dirhams, suite à un contrôle fiscal effectué en juin 2022.

Maroc : l’utilisation de WhatsApp interdite dans le secteur de la justice

Le procureur général du Maroc, Al-Hassan Al-Daki, a interdit aux fonctionnaires et huissiers de justice d’installer et d’utiliser les applications de messagerie instantanée, et principalement WhatsApp, sur leurs téléphones professionnels.

Le Maroc accélère son déploiement de la 5G

Le Maroc s’active pour disposer d’une connexion internet 5G avant 2030, année où il co-organisera la Coupe du monde 2030 avec l’Espagne et le Portugal.

Qatar 2022 : les opérateurs se livrent une rude concurrence sur le roaming

La concurrence se fait rude entre les opérateurs de téléphonie mobile IAM, Orange et Inwi sur le marché de roaming en cette période, où 80 000 clients marocains ont rallié Qatar pour assister aux matchs des Lions de l’Atlas. Tous veulent prendre leur...