Recherche

Les Marocains font la grève du « like » pour protester contre le blocage de WhatsApp et Viber

© Copyright : DR

28 février 2016 - 11h10 - Economie

Pour protester contre le récent blocage des applications d’appels gratuits (VoIP) de type WhatsApp, Viber ou encore Skype, des internautes marocains ont décidé de boycotter les opérateurs télécoms en « dislikant » leur page Facebook.

La protestation est symbolique, mais elle commence à payer si l’on en croit une application analysant le nombre de « likes » perdus depuis le début de cette manifestation. Ainsi, Maroc Telecom, Inwi et Méditel perdraient plusieurs centaines de « j’aime » par minute depuis le début de ce boycott numérique.

A noter toutefois que les données sont difficiles à analyser étant donné la possibilité pour les trois opérateurs de se fournir en « likes » en les achetant.

Cette protestation fait suite au blocage total des appels téléphoniques via ces applications en 3G, 4G et depuis cette semaine par Wifi. Il n’est donc plus théoriquement possible de passer des appels vocaux ou vidéos depuis ces logiciels en utilisant l’un des trois opérateurs.

Ce blocage est en réalité une décision de l’ANRT, qui a justifié cette mesure par l’absence de licences pour les applications concernées au Maroc, engendrant ainsi des pertes substantielles de chiffre d’affaires pour les trois opérateurs nationaux.

Mots clés: Maroc Telecom , Meditel , Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT) , Télécoms , Inwi , Facebook , WhatsApp

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact