Recherche

Boussoufa : ’’Je me sens très bien’’

© Copyright : DR

25 juillet 2006 - 11h18 - Sport - Par:

Le petit Marocain s’est rapidement adapté à son nouvel environnement.

À l’observer pendant les minutes qui précédaient la séance des photos officielles, on aurait du mal à deviner que Mbark Boussoufa vient d’arriver à Anderlecht. Le petit Marocain enchaîne sourires et blagues auprès de tous ses équipiers dans la plus grande décontraction : il semble déjà pleinement intégré dans son nouveau club. "C’est vrai que je me sens très bien ici, confie l’ancien Gantois. Je suis par nature quelqu’un de très ouvert. À l’entraînement, je m’amuse beaucoup. L’entraîneur nous fait souvent travailler avec la balle au pied et ce n’est pas pour me déplaire. Nous développons un style de jeu qui me convient tout à fait."

Sa technique, nettement au-dessus de la moyenne, lui offre une arme de choix pour séduire le public du Parc Astrid. "Samedi, contre Zulte-Waregem, j’ai pu sentir une certaine chaleur entre les supporters et moi. Ça m’a fait très plaisir. Nos fans viennent pour voir du beau football et nous ferons tout pour leur en offrir. C’est une belle relation..." Avant que l’orage ne vienne interrompre cette rencontre de Supercoupe, le Sporting avait montré d’excellentes choses sur le plan offensif. "Nous avons réalisé quelques beaux mouvements mais je comprends les critiques du coach : en perte de balle, nous étions souvent mal positionnés. Nous devons encore apprendre à former une équipe. Seulement, comme il s’agit d’Anderlecht, certains ne nous donnent pas vraiment le temps de le faire. Nous avons déjà les atouts pour réussir notre entrée en matière en championnat, dimanche."

Mbark Boussouffa

Après la demi-rencontre de samedi, Herman Van Holsbeeck s’était félicité de l’entente entre Boussoufa et Hassan. Ce n’est pas un hasard : les deux joueurs nord-africains s’apprécient beaucoup. "À mes yeux, deux joueurs se détachent du lot et apporteront un plus indéniable au Sporting : Biglia et Hassan. Ce sont vraiment les deux meilleurs joueurs du noyau. Ahmed peut beaucoup m’apprendre. Je suis d’un tempérament plutôt calme, il est souvent plus chaud : nous formons un duo assez complémentaire."

Formé à l’Ajax puis passé par Chelsea, le Marocain sait ce qu’est la pression. "Elle ne m’a jamais fait peur et ce n’est pas prêt de changer. Les premières semaines passées ici m’ont conforté dans l’idée qu’Anderlecht était bien le plus grand club en Belgique et qu’il constituait le choix idéal afin de poursuivre ma progression. Après tout, je n’ai que 21 ans ! Par son professionnalisme, Anderlecht me fait beaucoup penser à l’Ajax. La manière dont le Sporting intègre progressivement des jeunes dans le noyau A est la même qu’à Amsterdam."

Depuis la fin de la saison dernière, Boussoufa est devenu international marocain, faisant une croix définitive sur la sélection néerlandaise, dont il possède aussi la nationalité. "Je sais que les Oranje ont de meilleures perspectives mais j’ai fait le choix du coeur. Les réactions après mes premiers matches ont été très positives au Maroc, ça m’encourage beaucoup pour la suite. Certains me considèrent comme l’étoile montante du football marocain, c’est un énorme honneur. Heureusement, l’équipe nationale ne me posera pas de problèmes de calendrier : la prochaine Coupe d’Afrique n’aura lieu qu’en 2008..."

• Benoît Delhauteur - La Dernère Heure
• Photo : Louis Evrard

Mots clés: Football , Mbark Boussoufa , Anderlecht

Bladi.net

Bladi.net - 2022 - - A Propos - Contact