Recherche

Le sort de Brahim Bouhlel et Zbarbooking confié aux familles des victimes

© Copyright : DR

17 avril 2021 - 10h00 - Société - Par: G.A

Après le report et le maintien en détention de Brahim Bouhlel et Zbarbooking, le président de l’association qui a notifié l’existence de la vidéo incriminée au Parquet, a annoncé sur son compte Twitter, qu’il laissait aux familles le soin de poursuivre ou d’abandonner les poursuites contre les deux prévenus.

Brahim Bouhlel, Zbarbooking et Hedi Bouchenafa, attablés sur une terrasse à Marrakech, avaient provoqué un tollé sur la toile après la diffusion d’une courte séquence se voulant humoristique mais qui en réalité véhiculait des termes triviaux et grossiers, des propos dégradants et sexistes envers les femmes marocaines. « Ce que j’aime bien, ici, c’est toutes les p… que je paie 100 dirhams ». La vidéo met également en scène des enfants marocains, les qualifiant en voix off de « bande de fils de p…  ». Face à la polémique, les accusés ont présenté leurs excuses, invoquant une vidéo «   parodique   ».

Mais le mal était déjà fait. Selon les chefs d’accusation retenus, le droit marocain considère des délits passibles de peines allant jusqu’à cinq ans de prison, a indiqué l’avocat Mourad Elajouti, président de l’association à l’origine du signalement de la vidéo au parquet.

Toutefois, malgré la polémique, cette affaire pourrait connaître un dénouement heureux pour les deux protagonistes actuellement en détention. Les discussions seraient en cours avec les familles pour abandonner les poursuites judiciaires, contre, bien sûr, rémunération. À moins que le parquet décide de maintenir la procédure à leur encontre.

Mots clés: Plainte , Procès , Prison , Marrakech

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Coronavirus Maroc - A Propos - Contact