Le Brésil veut le phosphate marocain

4 mai 2022 - 07h40 - Economie - Ecrit par : A.T

Face à la pénurie et la hausse des prix des matières premières, le Brésil envisage de diversifier ses sources d’approvisionnement en engrais. Le pays veut augmenter ses importations en provenance de plusieurs pays, dont le Maroc.

À cet effet, le ministre brésilien de l’Agriculture, Marcos Montes, va entamer, à partir de jeudi, une tournée de 10 jours qui va le conduire en Jordanie, en Égypte et au Maroc, rapporte Reuters. Le royaume étant le premier producteur de phosphate au monde.

A lire : Avec le phosphate, le Maroc est devenu « gardien de l’approvisionnement alimentaire mondial »

«  C’est un pèlerinage que nous appelons la diplomatie des engrais », a déclaré Montes, ajoutant qu’il serait rejoint par des représentants du secteur privé. « Nous allons ouvrir des portes. L’objectif est d’encourager les investisseurs étrangers à produire des engrais au Brésil », a-t-il poursuivi.

À fin avril dernier, les importations d’engrais du pays ont dépassé les 1,88 million de tonnes, selon les données officielles.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Brésil - Phosphates

Aller plus loin

Engrais : le Brésil demande l’aide du Maroc

Afin de réduire sa dépendance aux importations suite au conflit Russo-Ukrainien, le Brésil a sollicité par le Maroc, pour assurer son approvisionnement en engrais.

Approvisionnement en phosphate : le Japon s’oriente vers le Maroc

Le conflit russo-ukrainien bouscule la filière des engrais dans le monde. Pour la première fois, le Japon a commencé à importer du phosphate du Maroc, pour sécuriser son...

Maroc : les recettes des exportations de phosphate en forte hausse

À fin mai, les recettes des exportations marocaines de phosphates et de dérivés ont presque doublé, atteignant 47,62 milliards de dirhams (MMDH) contre 13,43 MMDH à la même...

Phosphates : un redoutable concurrent pour le Maroc

Une immense réserve souterraine de phosphorite de haute qualité a été découverte en Norvège, devenant le plus grand gisement de son genre dans le monde, selon l’entreprise qui...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le groupe OCP vise 100 % de couverture en énergie verte

Avec 86 % de couverture en énergie propre, l’Office chérifien des phosphates (OCP) espère couvrir totalement ses besoins d’ici 2028. C’est dans ce cadre que le groupe a lancé en juillet dernier un avis d’appel d’offres pour un projet solaire de 258 MW.

Maroc : croissance économique malgré l’inflation persistante

Le taux d’inflation au Maroc va poursuivre sa tendance à la baisse, mais ne retrouvera pas son niveau d’avant 2022, a indiqué le Haut-commissariat au plan (HCP) dans un récent rapport, notant une croissance de +3,3 % au quatrième trimestre de 2023,...

Le Maroc profite grandement de la forte augmentation des ventes de phosphate

À fin août dernier, les recettes des exportations marocaines de phosphates et de dérivés ont fortement augmenté, atteignant 7,89 milliards de dirhams (MMDH), soit une progression de 67,7% par rapport à un an auparavant.

Le prix du phosphate à l’international profite aux exportations marocaines

La hausse des exportations marocaines de phosphates et dérivés, observées depuis le début de l’année, se poursuit. À fin septembre dernier, les recettes ont fortement progressé de 66,6%, au lieu de 45,4% un an auparavant, indique la Direction des...

Boom de l’automobile, chute du phosphate : les deux visages de l’économie marocaine

Le secteur automobile marocain a connu une forte croissance de ses exportations, atteignant près de 116,38 milliards de dirhams (MMDH) à fin octobre 2023, selon les dernières données de l’Office des changes.

Le Maroc, gardien de la sécurité alimentaire mondiale

Le Maroc possède 70 % des réserves mondiales de phosphate, un minerai utilisé pour produire les engrais alimentaires. De quoi faire du royaume un garant de la sécurité alimentaire mondiale.