Avec le phosphate, le Maroc est devenu « gardien de l’approvisionnement alimentaire mondial »

14 février 2022 - 08h20 - Economie - Ecrit par : S.A

Le Maroc possède 75 % des réserves mondiales de phosphate -un minéral utilisé dans les engrais-, et ses exportations contribuent à réduire la faim en Afrique subsaharienne. Mais ce rôle que joue le royaume dans le maintien de la sécurité alimentaire en Afrique est menacé par la montée en flèche des prix de l’énergie et le changement climatique. C’est ce que révèle un rapport du Middle East Institute (MEI).

Le Maroc détient environ 75 % des réserves mondiales de phosphate. En 2020, le Maroc disposait de réserves d’environ 50 milliards de tonnes métriques de cette roche. Le royaume a fait le choix il y a plusieurs décennies de devenir l’un des plus grands producteurs d’engrais au monde en ne se contentant pas d’exporter la matière première. En 2020, le groupe OCP détenait ainsi 54 % des parts de marché des exportations d’engrais vers l’Afrique. L’entreprise publique est présente dans 12 pays africains, dont le Nigeria, le Ghana, la Côte d’Ivoire et le Sénégal.

À lire : Le Maroc et Israël parlent agriculture innovante à l’ONU

Selon l’auteur du rapport, Michael Tanchum, chargé de mission senior associé au programme Afrique du Conseil européen des relations étrangères (ECFR) et chargé de mission non résident au Middle East Institute à Washington, le Maroc a revu ses ambitions à la hausse et est devenu un « gardien de l’approvisionnement alimentaire mondial ». Plus de 630 000 agriculteurs ont bénéficié d’un programme de l’OCP appelé Agribooster, qui a permis d’augmenter considérablement le rendement des cultures. Le rendement du maïs au Nigeria a ainsi augmenté de 48 % et celui du millet au Sénégal de 63 %, est-il précisé.

À lire : L’OCP achève bientôt la construction de l’usine d’engrais et d’ammoniaque au Nigeria

« Le Maroc réalise d’impressionnantes augmentations de rendement agricole dans toute l’Afrique, empêchant ainsi la crise alimentaire du continent de s’aggraver », a déclaré à DW Michael Tanchum. Le rapport souligne par ailleurs que l’extraction du phosphate et la production d’engrais sont des processus à forte intensité d’énergie et d’eau, responsables de la consommation d’environ 7 % de la production annuelle d’électricité du Maroc et de 1 % de ses réserves d’eau.

À lire : L’OCP imperturbable sur le marché mondial

Les blocages pandémiques des deux dernières années ont limité l’approvisionnement en gaz naturel. En conséquence, les prix sont montés en flèche. Ces augmentations de prix ont « déclenché un cercle vicieux de hausse des prix des engrais et des denrées alimentaires », ce qui a non seulement eu un impact sur le coût de la production de phosphate, mais menace également de déclencher une nouvelle vague de famine en Afrique subsaharienne, a déclaré le chargé de mission senior associé au programme Afrique du Conseil européen des relations étrangères.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Exportations - Office Chérifien des phosphates (OCP) - Phosphates - Afrique

Aller plus loin

Bénéfice record pour l’OCP

À fin d’année 2021, les comptes du groupe OCP ont dégagé un bénéfice record de 16,3 milliards de dirhams (MMDH), contre 3,4 milliards de dirhams seulement, un an auparavant.

Engrais : le Maroc pourrait détenir la clé de l’approvisionnement alimentaire mondial

Le Maroc, un des quatre premiers exportateurs d’engrais au monde, avec la Russie, la Chine et le Canada, pourrait devenir la clé de l’approvisionnement alimentaire mondial. Mais...

Les exportations marocaines dopées par le phosphate

Le premier semestre de 2022 a été témoin d’un essor des exportations marocaines de phosphates et dérivés.

Approvisionnement en phosphate : le Japon s’oriente vers le Maroc

Le conflit russo-ukrainien bouscule la filière des engrais dans le monde. Pour la première fois, le Japon a commencé à importer du phosphate du Maroc, pour sécuriser son...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc va faire un important don d’engrais à Saint-Vincent-et-les Grenadines

Le Maroc envisage de faire un important don d’engrais à Saint-Vincent-et-les-Grenadines l’année prochaine. Une feuille de route pour la coopération entre les deux pays dans les trois ou cinq années à venir est en cours d’élaboration.

Total annonce un projet à 10,69 milliards de dollars au Maroc

Le PDG de Total Energies, Patrick Pouyanné, a fait part lors de l’Assemblée générale mixte des actionnaires du jeudi 26 mai 2023, d’un projet ambitieux d’énergie renouvelable au Maroc.

Tomate : le Maroc dépasse l’Espagne en Europe

Pour la première fois, le Maroc se hisse au rang de premier fournisseur de tomates sur le marché européen, devançant ainsi l’Espagne. Un pur hasard ? non, le Maroc prend peu à peu la place de premier fournisseur pour l’Europe.

Maroc : les exportations automobiles dépassent les 100 MMDH à fin novembre

Les exportations marocaines dans le secteur automobile ont généré au terme des onze premiers mois de l’année un chiffre d’affaires de 100,37 milliards de dirhams, en augmentation de 35% par rapport à la même période de 2021.

Face à l’inflation, le Maroc interdit certaines exportations

Le Maroc a annoncé une série de mesures pour lutter contre l’inflation et stabiliser les prix des aliments, notamment des fruits et des légumes, avant le début du mois de ramadan. Ces mesures comprennent la restriction de l’exportation de ces produits,...

L’OCP décroche un gros financement pour ses projets solaires

Le plan ambitieux de l’OCP visant à alimenter l’ensemble de ses installations industrielles en énergie verte d’ici 2027 prend forme. Le géant marocain des engrais a décroché un gros financement.

L’OCP s’empare de 50% de l’espagnol GlobalFeed

L’Office Chérifien des Phosphates (OCP) confirme avoir réussi l’acquisition de 50 % du capital de la firme espagnole GlobalFeed. Cette transaction a été réalisée en partenariat avec l’entreprise d’engrais Fertinagro Biotech, également basée en Espagne.

Maroc : hausse des exportations automobiles à fin février 2023

Les exportations automobiles du Maroc ont atteint 21,6 milliards de dirhams (1,9 milliard d’euros) à fin février, soit une hausse de près de 50 % (40,5 %) par rapport à la même période de 2022.

Chute historique des exportations d’olives marocaines

Les exportations d’olive marocaine sont en net recul alors que les importations sont en hausse. Le déficit commercial s’est creusé.

Le Maroc veut exporter de l’hydrogène vert vers l’UE d’ici 2050

Le Maroc veut continuer à produire davantage de l’hydrogène vert pour poursuivre sa transition énergétique et devenir à terme un grand exportateur du combustible vers l’UE.