Avec le phosphate, le Maroc est devenu « gardien de l’approvisionnement alimentaire mondial »

14 février 2022 - 08h20 - Economie - Ecrit par : S.A

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Le Maroc possède 75 % des réserves mondiales de phosphate -un minéral utilisé dans les engrais-, et ses exportations contribuent à réduire la faim en Afrique subsaharienne. Mais ce rôle que joue le royaume dans le maintien de la sécurité alimentaire en Afrique est menacé par la montée en flèche des prix de l’énergie et le changement climatique. C’est ce que révèle un rapport du Middle East Institute (MEI).

Le Maroc détient environ 75 % des réserves mondiales de phosphate. En 2020, le Maroc disposait de réserves d’environ 50 milliards de tonnes métriques de cette roche. Le royaume a fait le choix il y a plusieurs décennies de devenir l’un des plus grands producteurs d’engrais au monde en ne se contentant pas d’exporter la matière première. En 2020, le groupe OCP détenait ainsi 54 % des parts de marché des exportations d’engrais vers l’Afrique. L’entreprise publique est présente dans 12 pays africains, dont le Nigeria, le Ghana, la Côte d’Ivoire et le Sénégal.

À lire : Le Maroc et Israël parlent agriculture innovante à l’ONU

Selon l’auteur du rapport, Michael Tanchum, chargé de mission senior associé au programme Afrique du Conseil européen des relations étrangères (ECFR) et chargé de mission non résident au Middle East Institute à Washington, le Maroc a revu ses ambitions à la hausse et est devenu un « gardien de l’approvisionnement alimentaire mondial ». Plus de 630 000 agriculteurs ont bénéficié d’un programme de l’OCP appelé Agribooster, qui a permis d’augmenter considérablement le rendement des cultures. Le rendement du maïs au Nigeria a ainsi augmenté de 48 % et celui du millet au Sénégal de 63 %, est-il précisé.

À lire : L’OCP achève bientôt la construction de l’usine d’engrais et d’ammoniaque au Nigeria

« Le Maroc réalise d’impressionnantes augmentations de rendement agricole dans toute l’Afrique, empêchant ainsi la crise alimentaire du continent de s’aggraver », a déclaré à DW Michael Tanchum. Le rapport souligne par ailleurs que l’extraction du phosphate et la production d’engrais sont des processus à forte intensité d’énergie et d’eau, responsables de la consommation d’environ 7 % de la production annuelle d’électricité du Maroc et de 1 % de ses réserves d’eau.

À lire : L’OCP imperturbable sur le marché mondial

Les blocages pandémiques des deux dernières années ont limité l’approvisionnement en gaz naturel. En conséquence, les prix sont montés en flèche. Ces augmentations de prix ont « déclenché un cercle vicieux de hausse des prix des engrais et des denrées alimentaires », ce qui a non seulement eu un impact sur le coût de la production de phosphate, mais menace également de déclencher une nouvelle vague de famine en Afrique subsaharienne, a déclaré le chargé de mission senior associé au programme Afrique du Conseil européen des relations étrangères.

Sujets associés : Office Chérifien des phosphates (OCP) - Phosphates - Afrique - Exportations

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Approvisionnement en phosphate : le Japon s’oriente vers le Maroc

Le conflit russo-ukrainien bouscule la filière des engrais dans le monde. Pour la première fois, le Japon a commencé à importer du phosphate du Maroc, pour sécuriser son...

L’OCP augmente la production d’engrais malgré le manque d’ammoniac russe

En vue de répondre à la demande mondiale en croissante d’engrais, l’OCP a annoncé son ambition d’augmenter sa production de cette année de 10 %, en dépit des difficultés...

Les exportations marocaines dopées par le phosphate

Le premier semestre de 2022 a été témoin d’un essor des exportations marocaines de phosphates et dérivés.

Le Brésil veut le phosphate marocain

Face à la pénurie et la hausse des prix des matières premières, le Brésil envisage de diversifier ses sources d’approvisionnement en engrais. Le pays veut augmenter ses importations...

Nous vous recommandons

Office Chérifien des phosphates (OCP)

Un coup dur pour l’OCP aux États-Unis

L’Office Chérifien des phosphates (OCP) a perdu sa bataille face à son concurrent local, Mosaic qui avait initié, sous l’administration Trump, une procédure relative à l’imposition de droits de douane sur les importations d’engrais venant du Maroc. C’est...

24 Marocains reçus à Polytechnique

En tout, 24 sur les 42 candidats déclarés admissibles à Polytechnique et formés au Maroc ont été reçus.

Les exportations marocaines dopées par le phosphate

Le premier semestre de 2022 a été témoin d’un essor des exportations marocaines de phosphates et dérivés.

Production des composants de voiture électrique : une opportunité pour le Maroc

Dans quelques années, les véhicules électriques envahiront le marché international. Cela présage d’une opportunité pour le Maroc qui pourrait s’investir dans la production des batteries.

Le conflit russo-ukrainien, une véritable opportunité pour le Maroc

La crise russo-ukrainienne profite au Maroc, un des quatre premiers exportateurs d’engrais au monde, avec la Russie, la Chine et le Canada. Le groupe OCP voit son chiffre d’affaires exploser et compte augmenter sa production afin de répondre à la...

Phosphates

Maroc : record des exportations automobiles à fin août

L’industrie automobile marocaine atteint un record jamais réalisé à l’export. À fin août, les chiffres ont atteint 52,25 milliards de DH, soit une hausse du plus du quart (+25,5 %) sur un an.

L’OCP augmente la production d’engrais malgré le manque d’ammoniac russe

En vue de répondre à la demande mondiale en croissante d’engrais, l’OCP a annoncé son ambition d’augmenter sa production de cette année de 10 %, en dépit des difficultés d’approvisionnement en ammoniac produit en...

Phosphates days : la R&D au cœur de la création de valeur et de la croissance durable

La seconde édition des Phosphates Days s’est déroulée du 13 au 17 octobre et a permis de réunir en ligne 1 445 chercheurs et ingénieurs issus de 25 pays. À l’unanimité, les participants à cette rencontre virtuelle ont confirmé l’importance de la R&D dans...

Phosphates : le Maroc a un rude concurrent

L’Office Chérifien des phosphates (OCP), qui avait le monopole du marché africain en phosphates, fait face désormais à la concurrence. À leur grand désarroi, la société saoudienne Maaden à l’Investing in African Mining Indaba s’est installé l’année dernière au...

Le Brésil veut le phosphate marocain

Face à la pénurie et la hausse des prix des matières premières, le Brésil envisage de diversifier ses sources d’approvisionnement en engrais. Le pays veut augmenter ses importations en provenance de plusieurs pays, dont le...

Afrique

L’Algérie délimite ses frontières avec la "RASD"

L’Algérie, protectrice du Polisario et « rivale historique » du Maroc, annonce avoir récemment délimité ses frontières avec la « République arabe sahraouie démocratique (RASD)  ». Le voisin du l’Est appelle, à travers son ministre des Affaires étrangères et de la...

Mastercard : le paiement sans contact désormais majoritaire en Afrique et au Moyen-Orient

Avec la propagation de la pandémie du covid-19, plusieurs consommateurs en Afrique et au Moyen-Orient utilisent le paiement sans contact, en invoquant la sécurité et la propreté, selon un sondage mondial réalisé par Mastercard, l’un des principaux acteurs...

OMS : les décès dus au Covid-19 en Afrique sont liés au diabète

Les diabétiques sont ceux qui développent les formes les plus graves du nouveau coronavirus. Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), 18,3% des décès dus au Covid-19 en Afrique sont liés au...

Le Maroc s’inquiète de la montée du terrorisme au Sahel

Le terrorisme gagne du terrain au Sahel. Une situation inquiétante selon le Directeur du Bureau Central d’investigations judiciaires (BCIJ) Habboub Cherkaoui.

Africom veut renforcer sa coopération avec le Maroc

Saluant la coopération et la coordination avec les Forces Armées Royales (FAR) au cours de l’année dernière, le Commandement des États-Unis pour l’Afrique (AFRICOM) dit vouloir renforcer la coopération avec ses partenaires africains, dont le...

Exportations

Les fruits et légumes marocains de nouveau dans le viseur du lobby agricole espagnol

Le lobby agricole espagnol s’active pour l’interdiction des exportations marocaines en Europe. Il soutient que l’entrée massive de ces exportations est à l’origine de la baisse des cours de ventes de fruits et légumes sur les marchés...

Maroc : forte augmentation des exportations automobiles

Au Maroc, les exportations dans le secteur de l’automobile sont en forte hausse au premier trimestre de 2021, atteignant 38,9 % pour un gain de 22,6 milliards de dirhams. Ces chiffres sont en nette progression par à la même période en 2020, a indiqué...

Textile : les professionnels misent sur le « Made in Morocco »

Les professionnels du textile veulent promouvoir la consommation locale, à travers l’habillement des Marocains par des marques nationales. Une nouvelle stratégie marketing a été conçue à cet effet pour booster les ventes à...

Le trafic portuaire au Maroc malmené par la crise sanitaire

Le trafic portuaire global du Maroc se porte bien malgré la crise sanitaire liée à la pandémie du Covid-19. À en croire le ministère de l’Équipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau, il est passé de 153,1 millions de tonnes en 2019, à 172,1...

La tomate marocaine pour sauver la pénurie en Europe ?

Cette année, la production de tomate en Europe est catastrophique. Une situation qui pourrait profiter à la tomate marocaine, dont l’importation est soumise à des quotas imposés par Bruxelles.