Le Maroc et Israël parlent agriculture innovante à l’ONU

24 avril 2021 - 18h40 - Maroc - Ecrit par : J.K

La question de la sécurité alimentaire et de l’agriculture de qualité et durable reste une préoccupation majeure pour plusieurs pays. Jeudi, l’ambassadeur du Maroc à l’ONU, Omar Hilale, et son homologue israélien aux Nations-Unies, Gilad Erdan, ont animé une importante conférence virtuelle à ce propos.

Lors de cette conférence organisée en dehors de la 54ᵉ session de la Commission de la population et du développement des Nations-Unies, sous le thème « Planter pour l’avenir : Sécurité alimentaire et agriculture innovante », l’ambassadeur du Maroc à l’ONU a salué cette initiative maroco-israélienne de collaboration dans les domaines pertinents de la vie. « Alors que nous nous apprêtons pour le Sommet sur les systèmes alimentaires de septembre prochain, le moment est venu de travailler sur des partenariats solides et d’accélérer l’action indispensable », a-t-il ajouté, tout en mettant en avant les atouts du Maroc.

Intervenant lors de cette rencontre, l’ambassadeur d’Israël à l’ONU, Gilad Erdan, a indiqué que l’année 2020 marquée par la pandémie, « nous a appris l’urgence et l’importance d’amener la question de la sécurité alimentaire, et les technologies qui nous aideront à atteindre cet objectif important, au premier ordre des priorités mondiales ». Ainsi, son pays est heureux d’exposer au niveau des Nations-Unies une décision sur les technologies agricoles au service du développement durable. Par ailleurs, le Sommet sur les systèmes alimentaires prévu pour septembre 2021, viendra consolider le message qui veut que tous travaillent ensemble afin de changer « complètement la façon dont le monde produit, consomme et pense à la nourriture ».

De son côté, l’Envoyée spéciale du Secrétaire général de l’ONU pour le Sommet sur les systèmes alimentaires 2021, Agnes Kalibata, a félicité les efforts du Maroc et d’Israël pour l’organisation de cet événement, soulignant que ce sommet sera un moment décisif dans la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD). La Directrice de l’Agence israélienne pour le développement international, Eynat Shlein, le directeur général de l’AMCI, Mohamed Methqal, ainsi que plusieurs ambassadeurs représentant l’Afrique et l’Amérique ont également donné leur appréciation par rapport à l’initiative du Maroc et d’Israël sur la sécurité alimentaire et l’agriculture durable.

Sujets associés : Coopération - Israël - Agriculture - Alimentation

Aller plus loin

Avec le phosphate, le Maroc est devenu « gardien de l’approvisionnement alimentaire mondial »

Le Maroc possède 75 % des réserves mondiales de phosphate -un minéral utilisé dans les engrais-, et ses exportations contribuent à réduire la faim en Afrique subsaharienne. Mais...

Agriculture : appel au renforcement de la coopération entre le Maroc et Israël

Le ministre israélien de l’Agriculture appelle le Maroc et l’État hébreu à s’investir davantage dans le développement du secteur agricole à travers la signature d’accords de...

La tomate marocaine menace les exportations espagnoles

Produite à 1,5 million de tonnes, la tomate est le principal produit d’exportation de l’Espagne. Cette forte production est principalement menacée par les exportations massives...

Le Maroc veut aller encore plus loin dans sa coopération avec Israël

L’axe diplomatique Rabat-Tel-Aviv, réactivé en décembre dernier, se veut prometteur et affiche une forte détermination à consolider sur tous les plans, les liens bilatéraux...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc capable d’établir un record en matière d’exportations d’avocats

Le Maroc a enregistré une hausse record de ses exportations d’avocats en volume au cours de la saison et pourrait rééditer l’exploit au cours de la saison 2022/23 (juillet-juin).

Le marché britannique souffre de la pénurie de tomates marocaines

La baisse des exportations de tomates marocaines affecte le marché de légumes au Royaume-Uni. De nombreux Britanniques déplorent la situation sur les réseaux sociaux.

Le Maroc aurait réceptionné des drones SpyX israéliens

Les Forces armées royales (FAR) marocaines auraient réceptionné un lot de drones suicides SpyX développés par la société israélienne BlueBird Aero System.

L’eau Aïn Ifrane ne trouve pas encore de repreneur

Le groupe Castel est activement à la recherche d’un repreneur pour la marque d’eau Aïn Ifrane, sans succès pour l’instant. Les discussions avec des opérateurs locaux et internationaux via une banque d’affaires n’ont visiblement pas encore abouti.

Chute historique des exportations d’olives marocaines

Les exportations d’olive marocaine sont en net recul alors que les importations sont en hausse. Le déficit commercial s’est creusé.

Le chef de la police espagnole en visite au Maroc

Le Directeur général de la Sûreté nationale et de la Surveillance du territoire, (DGSN/DGST) Abdellatif Hammouchi, a reçu en audience à Rabat, son homologue espagnol, Francisco Pardo Piqueras qui a effectué au Maroc, une visite de travail.

Le Roi appelle à combattre les spéculateurs

Dans son discours adressé aux Marocains à l’occasion de la fête du Trône, le Roi Mohammed VI a appelé à une lutte efficace contre les spéculations et la manipulation des prix.

Les objectifs ambitieux du Maroc pour la culture de dattes

Le Maroc a des objectifs ambitieux pour la culture des dattes. Il entend notamment atteindre une production annuelle de 300 mille tonnes d’ici 2030 et se donne les moyens pour sa concrétisation.

L’avocat : l’or vert qui assoiffe le Maroc

La culture de l’avocat nécessite une importante quantité d’eau. Au Maroc, des voix s’élèvent pour appeler à l’interdiction de cette culture, en cette période de sécheresse sévère et de stress hydrique.

Sécheresse au Maroc : appel à arrêter la culture de l’avocat et de la pastèque

En cette période de sécheresse sévère et de risque de stress hydrique au Maroc, le mouvement Maroc environnement 2050 demande « l’arrêt immédiat » de la culture de certains fruits comme l’avocat et la pastèque qui assèchent les nappes phréatiques.