Recherche

Le Maroc veut aller encore plus loin dans sa coopération avec Israël

© Copyright : DR

7 mai 2021 - 09h40 - Maroc - Par: J.D

L’axe diplomatique Rabat-Tel-Aviv, réactivé en décembre dernier, se veut prometteur et affiche une forte détermination à consolider sur tous les plans, les liens bilatéraux entre les deux pays. Toute chose confirmée par le chef de la diplomatie marocaine dans une récente interview sur un média américain.

« Depuis la signature de l’accord tripartite de normalisation entre le Maroc, Israël et les États-Unis, nous avons entamé des actions concrètes », a indiqué Nasser Bourita, Ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, dans une interview accordée à la chaîne de télévision américaine AIPAC (American Israël Public Affairs Committee). Selon le ministre, huit groupes de travail ont été constitués pour traiter des questions d’intérêts communs aux deux pays dans les domaines diplomatique, sécuritaire, touristique, industriel ou encore agricole.

Sur le front politique, le chef de la diplomatie marocaine annonce des visites de haut niveau pour le renforcement et le développement de la coopération bilatérale entre le Maroc et Israël. Avec les États-Unis par ailleurs, le Maroc partage, selon le ministre Bourita, une solide relation bilatérale concrétisée par une commission militaire, en plus d’un accord de libre échange visant plusieurs enjeux liés au changement climatique, à la promotion de la paix, y compris au Moyen-Orient.

Sur le dossier iranien, le ministre a évoqué la menace iranienne pour la paix au Moyen-Orient et dans le monde, appelant les États-Unis à collaborer étroitement avec le Maroc comme allié pour faire face à cette menace. « Nous sommes aujourd’hui très vigilants par rapport à la menace que constitue l’Iran pour notre sécurité », a-t-il averti.

Par rapport à la normalisation des relations avec Israël, le ministre des Affaires étrangères a estimé que le Maroc a un rôle pionnier à jouer dans la promotion de la paix au Moyen-Orient et que le Royaume est prêt à y contribuer. De même, précise-t-il, le Maroc est aussi pleinement engagé à promouvoir la paix entre le peuple palestinien et l’État hébreu afin de trouver une solution au long conflit qui les oppose. Le ministre a souligné que le Roi Mohammed VI a toujours soutenu la possibilité que le statut spécial de la ville de Jérusalem soit accessible aux trois Religions et qu’il serve de lieu où tous les croyants viennent prier Dieu.

Pour lui, depuis le XVᵉ siècle, la communauté juive fait partie de la population marocaine et de l’identité marocaine. Il ajoute que « c’est pour cette raison que la constitution, la seule d’ailleurs dans le monde arabo-musulman, stipule que la communauté juive fait partie intégrante de l’identité marocaine ». Les juifs avaient été chassés d’Andalousie et le Maroc les avaient accueillis, a rappelé Nasser Bourita ajoutant en outre que le Roi Mohammed V avait, sous son règne, rejeté les lois antisémites du régime de Vichy. « Le Roi Mohammed V avait déclaré : si vous prenez les juifs, prenez aussi mes enfants », a mis en avant le ministre des Affaires étrangères, tout en soutenant que le Roi Mohammed VI s’est également engagé à préserver cet héritage sous son règne, à travers d’innombrables efforts.

Mots clés: États-Unis , Diplomatie , Israël , Nasser Bourita , Ministère des Affaires étrangères et de la Coopération , Normalisation Maroc Israël

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - - A Propos - Contact