Recherche

Réaction de la Palestine à la normalisation Maroc-Israël

© Copyright : DR

17 mai 2021 - 22h20 - Maroc - Par: S.A

À l’heure où la tension ne faiblit pas au Proche-Orient, Riyad al-Maliki, ministre palestinien des Affaires étrangères a réagi à la normalisation des relations diplomatiques entre Israël, et quatre pays arabes dont le Maroc et les Émirats arabes unis.

« La normalisation […] avec ce système colonial israélien sans être parvenu à la paix et à la fin de l’occupation israélienne de terres arabes et palestiniennes représente un soutien au régime d’apartheid et une participation à ses crimes », a déclaré Riyad al-Maliki lors d’une réunion virtuelle de l’Organisation de coopération islamique (OCI) organisée par l’Arabie saoudite. « Il faut faire face et mettre fin à cette occupation coloniale, la démanteler et l’interdire. La récente normalisation accélérée n’aura pas d’impact sur les sentiments (des gens) dans le monde arabe et ne changera pas leur analyse », a martelé le chef de la diplomatie palestinienne.

Depuis la semaine dernière, l’on assiste à une escalade des tensions entre Israël et la Palestine. L’OCI a « condamné dans les termes les plus forts les attaques barbares lancées par Israël […] contre le peuple palestinien, sur sa terre et ses lieux saints », indique un communiqué conjoint. L’organisation a demandé la cessation des hostilités qui mettent non seulement en danger la vie des civils mais augmentent aussi les « risques d’instabilité » dans la région.

À son tour, la ministre d’État émiratie pour la coopération internationale, Reem al-Hashimy a appelé à stopper les violences. Selon elle, les accords de normalisation avec Israël, dénoncés comme une «  trahison  » par les Palestiniens, ont brisé le consensus arabe selon lequel aucune entente n’est possible avec l’État hébreu sans résolution du conflit israélo-palestinien. Quant à l’Arabie saoudite, pays organisateur de la réunion de l’OCI, il a à travers son chef de la diplomatie, Fayçal ben Farhane, appelé la communauté internationale à « agir d’urgence ». « Préserver Jérusalem est de notre responsabilité à tous », a-t-il affirmé.

Le déplacement des résidents du quartier de Cheikh Jarrah à Jérusalem-Est est « un crime de guerre que la communauté internationale ne devrait pas autoriser », a réagi pour sa part Aymane Safadi, ministre jordanien des Affaires étrangères. Selon lui, Israël « pousse la région tout entière vers davantage de tension ».

Mots clés: Israël , Palestine , Emirats Arabes Unis , Diplomatie
Ces articles peuvent vous intéresser

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Coronavirus Maroc - A Propos - Contact