Violences au Proche-Orient : le CFCM mobilise les musulmans de France pour la cause palestinienne

21 mai 2021 - 10h00 - Maroc - Ecrit par : J.D

Face à l’escalade de la violence au Proche-Orient, le Conseil français du Culte Musulman (CFCM) a exprimé mercredi, via un communiqué, sa solidarité au peuple palestinien, appelant l’ensemble de la communauté musulmane de France, les mosquées et les familles, à la mobilisation générale.

« Cette situation tragique sur tous les plans vient nous rappeler une fois de plus les souffrances qu’endurent les populations palestiniennes depuis des décennies », déplore l’organisation qui appelle à cet effet, toutes les forces éprises paix et de justice à tout mettre en œuvre afin d’obtenir un cessez-le feu immédiat et à construire une paix juste et durable dans cette région du monde.

« La communauté internationale doit aider les parties à trouver une solution urgente mettant fin à l’occupation et à ses humiliations pour permettre à chacun de vivre dans la paix et la dignité », a en outre, plaidé le CFCM, appelant les musulmans de France et notamment les imams et responsables de mosquées à consacrer le prêche de ce vendredi, à faire connaître aux fidèles, la place de la mosquée Al Aqsa, « troisième haut lieu saint de l’islam et à la ville d’Alqods (Jérusalem) dans la religion musulmane ».

Comme actions à mettre en œuvre, l’organisation religieuse invite à organiser des collectes de fonds au profit des ONG humanitaires qui interviennent dans les territoires palestiniens ainsi qu’une large compagne de parrainage entre mosquées de France et mosquées palestiniennes en vue de leur apporter assistance.

En plus des prières et invocations pour le repos des victimes et la fin des affrontements et la stabilité durable, le bureau du CFCM propose par ailleurs, une large campagne de parrainage entre les familles de France et les familles palestiniennes pour apporter aide et soutien notamment aux enfants.

En effet, les raids israéliens dans la bande de Gaza ont occasionné au moins, 219 victimes parmi les Palestiniens, dont 63 enfants. Les tirs de roquettes provenant de Gaza ont tué 11 israéliens dont un enfant. Ces affrontements ont fait également des centaines de blessés graves et des habitations et des infrastructures détruites et chiffrées en centaines de millions d’euros.

Sujets associés : Religion - Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) - Palestine - Affrontements

Aller plus loin

Réaction de la Palestine à la normalisation Maroc-Israël

À l’heure où la tension ne faiblit pas au Proche-Orient, Riyad al-Maliki, ministre palestinien des Affaires étrangères a réagi à la normalisation des relations diplomatiques...

Rabat : les autorités autorisent un sit-in en solidarité avec la Palestine

À l’heure où les affrontements meurtriers entre Israéliens et Palestiniens se poursuivent, le Maroc a organisé, samedi à Rabat, un sit-in de solidarité avec la Palestine....

OCI : le Maroc réitère son soutien la cause palestinienne

Fidèle à sa détermination pour la cause palestinienne, le Royaume du Maroc a réitéré dimanche, sa position face à l’escalade de violences dans les territoires palestiniens...

Ces articles devraient vous intéresser :

Voici la date de l’Aïd al-Adha 2023 au Maroc

Les calculs astronomiques indiquent que la fête de l’Aïd al-Adha 2023 sera célébrée au Maroc cet été. Quelle date retenir ?

Maroc : Ahmed Assid dénonce la répression des voix d’opposition par l’astuce des mœurs

Dans un podcast, l’universitaire et activiste amazigh Ahmed Assid s’est prononcé sur plusieurs sujets dont la répression des voix contestataires au Maroc, la liberté d’expression ou encore la laïcité.

Les écoles françaises au Maroc contraintes d’autoriser le voile ?

Sous la pression, les écoles de la Mission française au Maroc ont finalement dû adopter une nouvelle politique : le voile, auparavant strictement interdit, est désormais autorisé pour les étudiantes.

Le hijab sur les podiums, témoignage de Mariah Idrissi

La Londonienne d’origine pakistanaise et marocaine Mariah Idrissi, premier mannequin en hijab à prendre part à une campagne publicitaire, se dit persuadée que malgré certaines pressions, la mode pudique va continuer à se développer.

Un lycée français au Maroc accusé d’intolérance religieuse

Le lycée Lyautey est au cœur d’une polémique après que plusieurs médias marocains ont publié qu’une employée de l’établissement aurait été empêchée d’y accomplir la prière. La direction du centre éducatif dément cette rumeur qu’elle juge « inconcevable ».

L’affaire Zakaria Aboukhlal prend de l’ampleur

L’affaire Zakaria Aboukhlal continue de créer des remous. Après la Fédération royale marocaine de football (FRMF), c’est au tour du Conseil national de la presse de condamner les propos contenus dans un article d’un site électronique sur un supposé...

Officiel : l’Aid Al Fitr en Belgique ce vendredi

L’aïd al fitr sera célébré ce vendredi 21 avril 2023 en Belgique, vient d’annoncer l’Exécutif des Musulmans de Belgique. Voici le communiqué complet :

Les Morchidates, des enseignantes de la religion et des militantes de l’égalité des sexes au Maroc

Bouchra el Korachi est l’une des centaines de « Morchidates » ou prédicatrices désignées par le ministère marocain des Affaires islamiques pour enseigner le Coran, la Charia et le « fiqh », la loi islamique, dans les différentes mosquées du royaume....

Stains : polémique autour d’une rue rebaptisée au nom de la femme du prophète Mohammad

À Stains (Seine-Saint-Denis), une plaque au nom de la femme du prophète Mohammad, posée au-dessus du panneau indiquant la rue de Pontoise en septembre 2022 est vue d’un mauvais œil sur les réseaux sociaux.

Voici les dates de début et de fin du ramadan au Maroc

Les dates de début et de fin du mois sacré de ramadan au Maroc sont désormais connues.