OCI : le Maroc réitère son soutien la cause palestinienne

17 mai 2021 - 17h40 - Monde - Ecrit par : J.D

Fidèle à sa détermination pour la cause palestinienne, le Royaume du Maroc a réitéré dimanche, sa position face à l’escalade de violences dans les territoires palestiniens occupés, appelant à l’occasion, à des mesures internationales urgentes pour désamorcer la tension dans la région. C’était à l’occasion de la réunion virtuelle d’urgence des ministres des Affaires étrangères de l’Organisation de la coopération islamique (OCI).

Rappelant la position du roi Mohamed VI, la ministre déléguée auprès du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, chargée des Marocains résidant à l’étranger, Nezha El Ouafi, a indiqué que les actes de violences en cours à Jérusalem-est, sont totalement inacceptables.

À l’occasion, elle a souligné que le souverain, en sa qualité de Président du Comité Al-Qods, continuera de défendre le statut spécial de la ville sainte, de protéger son cachet islamique, de préserver le caractère sacré de la mosquée Al-Aqsa et de défendre l’identité historique de cette ville sainte en tant que terre de coexistence entre les religions célestes.

Sur le sujet, le royaume ne transige pas sur position et a choisi la double option politique et diplomatique, au niveau bilatéral et dans les forums internationaux, a précisé Nezha El Ouafi, notant que sous la supervision du Roi, l’Agence Beit Mal Al-Qods Al-Sharif, bras opérationnel du Comité Al-Qods poursuit le travail de terrain afin de répondre en permanence aux besoins de ses habitants et de les soutenir.

Nezha El Ouafi a rappelé que le Maroc a offert une aide humanitaire d’urgence à la population palestinienne en Cisjordanie et dans la bande de Gaza.

L’Organisation de la coopération islamique qui a été créée pour soutenir les Palestiniens et défendre leurs droits légitimes, notant qu’aucune paix globale et durable ne peut être envisagée sans la résolution de la question palestinienne, qui jouit d’une attention particulière du Roi Mohammed VI, qui ne cesse d’intensifier les efforts pour soutenir les droits légitimes des Palestiniens.

Le royaume du Maroc, a fait savoir la ministre, reste convaincu que l’unité des rangs islamiques et arabes, l’adhésion à la paix en tant que choix stratégique et l’adoption du dialogue et de la négociation dans les forums régionaux et internationaux, est susceptible de résoudre ce conflit, permettant ainsi la création d’un État palestinien indépendant conformément à la légitimité internationale.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Diplomatie - Israël - Ambassades et consulats - Palestine - Alerte - Ministère des Affaires étrangères et de la Coopération

Aller plus loin

Incidents à Al Qods Acharif : le Maroc s’inquiète et appelle au dialogue

Le Maroc a exprimé sa vive inquiétude suite aux incidents survenus à Al Qods Acharif, invitant les protagonistes à favoriser le dialogue et le respect des droits. Cet appel a...

Le Maroc envoie une aide d’urgence en Palestine

Le roi Mohammed VI, Président du Comité Al-Qods, a ordonné l’envoi d’une aide humanitaire d’urgence au profit de la population palestinienne en Cisjordanie et dans la bande de...

Réaction de la Palestine à la normalisation Maroc-Israël

À l’heure où la tension ne faiblit pas au Proche-Orient, Riyad al-Maliki, ministre palestinien des Affaires étrangères a réagi à la normalisation des relations diplomatiques...

Violences au Proche-Orient : le CFCM mobilise les musulmans de France pour la cause palestinienne

Face à l’escalade de la violence au Proche-Orient, le Conseil français du Culte Musulman (CFCM) a exprimé mercredi, via un communiqué, sa solidarité au peuple palestinien,...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères attendu au Maroc

Le sommet des pays signataire des Accords d’Abraham qui se tiendra au mois de mars pourrait connaître la participation d’Eli Cohen, le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères.

Le Maroc nomme 4 nouveaux consuls en France

Un important mouvement de personnel diplomatique a été initié par le ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, dont plusieurs en France.

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Consulats à l’étranger : le Maroc passe de la location à l’achat

Afin de rationaliser les dépenses et atténuer les coûts élevés des locations à l’étranger, le ministère marocain des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger a mis en place un plan stratégique.

Détournement de 230 000 euros : le Maroc réclame l’extradition de son ex-agent consulaire

L’ancien agent consulaire marocain à Barcelone, Hamid Chraite, se trouve dans une situation délicate. Il est sous la menace d’une extradition au Maroc, une demande approuvée par le Parquet de l’Audience nationale.

Le nouveau modèle dédié aux MRE bientôt une réalité

Le processus pour la réalisation d’un nouveau modèle dédié aux Marocains de l’étranger se poursuit. Mardi, les différents comités thématiques ont déposé leurs premières propositions lors d’une rencontre tenue à Rabat et présidée par le ministre des...

Le Maroc compte sur ses consulats pour protéger les enfants de MRE

Des actions seront mises en place pour contrer les problèmes liés au retrait de la garde des enfants des ressortissants marocains par les services sociaux de divers pays européens, a promis le ministre marocain des Affaires étrangères, de la...

Plaidoyer pour la nomination d’un ministre chargé des MRE

En raison d’une faiblesse relevée au niveau de la coordination entre les institutions chargées des affaires MRE pour la mise en œuvre des politiques publiques et des dispositifs dédiés aux Marocains du Monde (MDM), le Conseil économique, social et...

La justice espagnole sépare une famille marocaine : Nasser Bourita réagit

Suite à la décision de la justice espagnole de retirer la garde des enfants à une famille marocaine établie dans le nord du pays, le ministère des Affaires étrangères a tenu à commenter cette décision et fournir quelques détails.

Les MRE confrontés à un durcissement des conditions d’envoi de fonds depuis l’Europe

Face au durcissement des autorités européennes sur les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE), le wali de Bank Al-Maghrib (BAM), Abdellatif Jouahri appelle à une action diplomatique d’envergure.