Relations Maroc- Israël : Bourita appelle à un nouvel « ordre régional »

17 septembre 2021 - 23h45 - Maroc - Ecrit par : J.K

Le Maroc renouvelle son engagement en faveur de la paix régionale. Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, l’a réaffirmé vendredi, dans le cadre de la célébration du premier anniversaire des Accords d’Abraham.

Outre Bourita, ont pris part à cette rencontre organisée en mode virtuel par le Département d’État américain, le Secrétaire d’État américain, Antony Blinken, ses homologues des Émirats arabes unis, du Bahreïn et d’Israël. Le ministre marocain a, à cette occasion, exhorté ses pairs à des actions courageuses pour « aller plus loin et voir plus grand ». Pour Bourita, la reprise des relations avec Israël est un acte majeur qui ouvre « la voie à un élan sans précédent », soulignant que l’accord USA-Maroc-Israël, signé en décembre dernier, « constitue le socle de cette relation renouvelée ».

Et le chef de la diplomatie marocaine de saluer le rôle central des États-Unis en tant que « garant de ce processus », se félicitant des nombreuses actions entreprises depuis la signature de l’accord trilatéral. Bourita cite entre autres, plus de 20 accords conclus dans divers domaines, l’ouverture et la mise en marche de représentations diplomatiques, la création d’une plateforme pour le dialogue et la coopération impliquant cinq groupes de travail sectoriels, le lancement d’une vingtaine de vols opérés par deux compagnies aériennes israéliennes.

A lire aussi :Maroc-Israël : « Il existe des perspectives prometteuses de coopération »

Conscient que tout n’est pas gagné, Bourita n’a pas manqué de faire part des défis de l’heure qui consistent à préserver et améliorer le rétablissement des relations maroco-israéliennes, mettre en avant les bienfaits de la paix et de la sécurité régionales sur les rapports entre personnes et sur les opportunités commerciales, relancer le processus de paix, travailler à contenir avec « vigilance et solidarité » les mécontentements nés de cette normalisation.

Quid de la relance du processus de paix ? Il n’y a pas d’autre alternative à une solution à deux États avec un État palestinien indépendant dans les frontières de juin 1967, a tranché Bourita, réitérant l’attachement du royaume au statut d’Al Qods, un patrimoine commun de l’humanité et symbole de coexistence pacifique pour les adeptes des trois religions monothéistes.

A lire aussi :Maroc-Israël : un partenariat stratégique, bénéfique pour l’Afrique et le Moyen-Orient

Pour finir, le ministre a appelé à un nouvel « ordre régional », avec Israël comme partie prenante, plutôt qu’un « outsider dans sa propre région ». Cela passe par « une évaluation conjointe actualisée, mais aussi sur la manière de générer des opportunités favorisant la stabilité et le développement pour tous », a conclu le chef de la diplomatie marocaine.

Sujets associés : États-Unis - Diplomatie - Israël - Arabie saoudite - Bahreïn - Nasser Bourita

Aller plus loin

Bientôt une ligne maritime Maroc-Israël

Plusieurs mois après la normalisation de leurs relations, le Maroc et Israël s’emploient à renforcer leur coopération économique. Dernier projet en date : l’ouverture d’une...

Rapprochement Maroc-Israël : fructueux échanges entre Abderrahim Bayoud et Ofir Akunis

Le ministre israélien de la coopération régionale, Ofir Akunis a reçu en audience, mardi 20 février, le chef du bureau de liaison du Maroc, Abderrahim Bayoud. Au menu des...

Maroc-Israël : de nouveaux accords pour renforcer la coopération

Dans le cadre de la première visite du ministre des Affaires étrangères israélien au Maroc, sept mois après la normalisation des relations, le Maroc et Israël ont signé,...

L’Algérie ne supporte pas l’alliance du Maroc avec Israël

Le ministre algérien de la Communication et porte-parole du gouvernement, Ammar Belhimer, a réagi une fois de plus à l’accord de normalisation des relations diplomatiques entre...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc compte sur ses consulats pour protéger les enfants de MRE

Des actions seront mises en place pour contrer les problèmes liés au retrait de la garde des enfants des ressortissants marocains par les services sociaux de divers pays européens, a promis le ministre marocain des Affaires étrangères, de la...

La justice espagnole sépare une famille marocaine : Nasser Bourita réagit

Suite à la décision de la justice espagnole de retirer la garde des enfants à une famille marocaine établie dans le nord du pays, le ministère des Affaires étrangères a tenu à commenter cette décision et fournir quelques détails.

Le Maroc et le Cambodge veulent organiser un forum d’affaires

En marge de la visite de Prak Sokhonn, vice-premier ministre et ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération internationale du royaume du Cambodge au Maroc, il a été décidé de l’organisation d’un forum d’affaires.

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Le roi Mohammed VI réitère sa main tendue à l’Algérie

Le roi Mohammed VI a tendu encore une fois la main à l’Algérie qui a rompu ses relations diplomatiques avec le Maroc en août 2021 en raison notamment la question du Sahara.

Mohammed VI et le pari gagnant de l’ouverture en Afrique

Le Maroc a connu une croissance économique assez soutenue depuis 2000, après l’accession au trône du roi Mohammed VI. Le royaume prend des mesures pour attirer les investissements étrangers et devenir une grande puissance régionale.

Antonio Guterres reçu par le roi Mohammed VI

Le Secrétaire Général des Nations Unies, Antonio Guterres, a été reçu mercredi en audience par le roi Mohammed VI, annonce le cabinet royal dans un communiqué.

Josep Borrell « indésirable » à Rabat

Le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, a annulé une réunion prévue en septembre à Rabat avec le haut représentant de l’Union européenne (UE) pour la politique étrangère, Josep Borrell, la jugeant « inappropriée » après la récente...

Première célébration de la fête d’indépendance d’Israël au Maroc

Le bureau de liaison d’Israël au Maroc a organisé le 5 juillet dernier à Rabat, une cérémonie marquant la célébration de la 74ᵉ fête de l’indépendance de l’État hébreu. Une première depuis des années.

Le nouveau modèle dédié aux MRE bientôt une réalité

Le processus pour la réalisation d’un nouveau modèle dédié aux Marocains de l’étranger se poursuit. Mardi, les différents comités thématiques ont déposé leurs premières propositions lors d’une rencontre tenue à Rabat et présidée par le ministre des...