L’OCP achève bientôt la construction de l’usine d’engrais et d’ammoniaque au Nigeria

4 mars 2021 - 14h50 - Economie - Ecrit par : J.K

Une délégation gouvernementale nigériane a été reçue mardi par l’Office Chérifien des Phosphates. Cette démarche a pour but d’accélérer les travaux de construction de l’unité de production d’engrais et d’ammoniaque au Nigeria, lancés en 2018.

Une délégation nigériane, présidée par le ministre d’État des Ressources Pétrolières, Timipre Marlin Sylva, séjourne depuis mardi au Maroc, fait savoir un communiqué de l’OCP. Cette visite d’affaires intervient suite à une première phase de la construction de l’usine polyvalente pour la production d’ammoniaque et d’engrais, lancée en 2018, lors de la visite officielle au Maroc, du président nigérian Muhammadu Buhari. Pour faire avancer le projet, plusieurs accords ont été signés, au nombre desquels, un pacte d’actionnaires entre la « Nigeria Sovereign Investment Authority » et OCP Africa, créant une Joint-venture chargée de développer l’unité industrielle, avec une éventuelle prise de participation de la « Nigerian National Petroleum Corporation » (NNPC).

Pour assurer l’approvisionnement en gaz de la plateforme industrielle, le groupe OCP Afrika a signé un accord-cadre avec des fournisseurs pétroliers, « Mobil Producing Nigeria » et « Gas Aggregation Company Nigeria ». De plus, un mémorandum d’entente a été signé entre l’État d’Akwa Ibom du Nigeria, la NSIA et OCP Afrika, visant l’acquisition de terrains, la facilitation administrative et l’élaboration de projets communs de développement agricole dans l’État d’Akwa Ibom, afin de permettre à l’OCP de soutenir les initiatives de développement agricole au Nigeria et de fournir les engrais aux agriculteurs locaux à des prix compétitifs.

L’unité industrielle de l’OCP qui disposera d’une capacité annuelle de production de 750 000 tonnes d’ammoniac et de 1 million de tonnes d’engrais d’ici 2025, s’appuie sur une complémentarité entre les deux pays. A charge pour le Maroc de mettre à disposition ses ressources en phosphates et son expertise en matière de fertilisation alors que le Nigeria apporte ses ressources gazières, explique le communiqué de l’OCP.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Nigéria - Agriculture - Office Chérifien des phosphates (OCP) - Gaz

Aller plus loin

Le Maroc donne un coup de pouce à l’agriculture jamaïcaine

Le Maroc a fait don de 1200 tonnes d’engrais à la Jamaïque. De quoi soulager les agriculteurs jamaïcains qui font face à la fois aux conséquences de la pandémie et à la hausse...

L’OCP imperturbable sur le marché mondial

L’Office chérifien des phosphates (OCP), n’a pas été perturbé par la crise sanitaire qui secoue la planète. Le groupe qui occupe le tiers du marché mondial, reste le leader.

Mostafa Terrab décoré Officier de la Légion d’Honneur

Le Marocain Mostafa Terrab, président directeur général de l’Office chérifien des phosphates (OCP), a été décoré des insignes de la Légion d’honneur. Cette distinction...

Maroc-Nigéria : la construction du pipeline géant sur la bonne voie

Annoncé en 2016, le gazoduc Nigéria-Maroc sera le plus long d’Afrique et devrait desservir le Maroc et l’Espagne. Malgré les difficultés, ce projet avance et sera livré dans les...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le groupe OCP injecte de l’argent dans le football marocain

Les autorités compétentes marocaines viennent d’autoriser le groupe OCP à créer une nouvelle filiale dédiée au développement du football.

Maroc : l’huile d’olive devient un luxe

Au Maroc, le prix de l’huile d’olive augmente fortement. En cause, la sécheresse et les vagues de grande chaleur qui ont touché la production de ce petit fruit indispensable aux saveurs des mets des Marocains.

Trop chère, les Marocains diminuent leur consommation d’huile d’olive

Le marché de l’huile d’olive subit de plein fouet les conséquences de la sécheresse qui sévit au Maroc et la hausse des prix à l’international. La baisse de la production d’olive liée au faible rendement a entrainé une flambée du prix et, par...

Le groupe OCP vise 100 % de couverture en énergie verte

Avec 86 % de couverture en énergie propre, l’Office chérifien des phosphates (OCP) espère couvrir totalement ses besoins d’ici 2028. C’est dans ce cadre que le groupe a lancé en juillet dernier un avis d’appel d’offres pour un projet solaire de 258 MW.

L’OCP s’empare de 50% de l’espagnol GlobalFeed

L’Office Chérifien des Phosphates (OCP) confirme avoir réussi l’acquisition de 50 % du capital de la firme espagnole GlobalFeed. Cette transaction a été réalisée en partenariat avec l’entreprise d’engrais Fertinagro Biotech, également basée en Espagne.

Le Maroc va importer 2,5 millions de tonnes de blé

Le Maroc veut importer 2,5 millions de tonnes de blé entre le 1ᵉʳ juillet et le 30 septembre 2023, a annoncé l’Office national interprofessionnel des céréales et des légumineuses (ONICL).

Gazoducs, regazéification et hydrogène vert : les paris du Maroc

Le Maroc travaille à développer les énergies renouvelables pour garantir son indépendance énergétique. Les autorités du royaume ont prévu un plan ambitieux de construction d’oléoducs et de gazoducs pour atteindre cet objectif d’ici 2030.

Le Maroc contraint d’importer du blé

Le Maroc se tourne une fois de plus vers le marché international pour augmenter ses importations de blé afin de compenser la baisse considérable de sa production durement touchée par la sécheresse cette année.

Crise céréalière : les producteurs français pour combler les besoins du Maroc

La production céréalière est en forte baisse en raison de la sécheresse. Une opportunité vite saisie par les producteurs français qui disent être prêts à combler le déficit sur le marché marocain.

Le Maroc fait un important don d’engrais à Saint-Vincent-et-les Grenadines

Le Premier ministre Ralph Gonsalves a annoncé que le Maroc fera un important don d’engrais à Saint-Vincent-et-les-Grenadines.