Maroc : une croissance paradoxale entre exportations et importations d’avocats

4 décembre 2023 - 10h00 - Economie - Ecrit par : S.A

Alors que le Maroc produit de plus en plus d’avocat, devenant l’un des principaux fournisseurs en Europe, la part des importations continuent de croître.

Entre boom des importations et des exportations d’avocats. Le volume des importations marocaines n’atteignait que 4 000 tonnes d’avocats il y a à peine sept ans. Aujourd’hui, ce volume des importations a plus que triplé. En termes de valeur, l’importation record de cette année s’élève à 8,5 millions de dollars. Quelle en est la raison ? « La saison principale d’importation d’avocats au Maroc est de mars à septembre, lorsqu’il n’y a pratiquement pas d’approvisionnement local sur le marché. Par conséquent, la croissance des importations d’avocats dans le pays est stimulée par une prolongation progressive de la saison de consommation. De plus, l’importation d’avocats au Maroc dépend également de la performance de l’industrie du tourisme dans le pays. Par exemple, en 2023, le pays accueillera un nombre record de touristes, ce qui a déjà eu un impact positif sur l’importation de nombreux produits, y compris les avocats », explique Yevhen Kuzin, analyste du marché des fruits et légumes chez EastFruit.

À lire : Maroc : les prix des fruits et légumes atteignent des sommets

Le Pérou, deuxième plus grand exportateur au monde après le Mexique, est le principal fournisseur d’avocats pour les consommateurs marocains. Au moins les deux tiers des importations totales d’avocats au Maroc proviennent de ce pays. Au cours des 9 premiers mois de 2023, les produits péruviens représentaient 78 % du volume total. Le Maroc s’approvisionne aussi auprès de l’Espagne, le 4ᵉ plus grand exportateur mondial. La péninsule ibérique a toutefois perdu une partie de sa part. Les produits espagnols sont passés de plus de 30 % en 2019 à 12 % cette année. Par ailleurs, le Maroc se tourne vers l’Afrique du Sud, le Brésil, le Kenya pour importer de petites quantités d’avocats. En 2023, des produits de huit pays du monde ont été importés sur le marché marocain.

À lire : Exportations d’avocats : le Maroc va établir un nouveau record

Les exportations marocaines d’avocats connaissent aussi une augmentation. 12ᵉ plus grand exportateur d’avocats au monde en 2017, le Maroc a vu ses ventes se multiplier par plus de quatre au point que le royaume occupe désormais la 9ᵉ place au classement mondial. En 2022, le royaume a exporté plus de 55 000 tonnes d’avocats. Les livraisons ont déjà dépassé 23 000 tonnes au cours des neuf premiers mois de l’année en cours. Et, les perspectives pour cette saison s’annoncent très prometteuses en dépit de la grave pénurie de ressources en eau à laquelle fait face le pays en raison des conditions actuelles (changement climatique, sécheresse). « Le défi d’utiliser efficacement l’eau continuera d’être un problème clé pour l’industrie de la production d’avocats au Maroc au cours des prochaines années », commente Yevhen Kuzin.

À lire : Le Maroc séduit l’Europe avec ses fruits

Et d’ajouter : « Il y a déjà de sérieux appels dans le pays à restreindre la consommation d’eau des producteurs d’avocats, ce qui pourrait menacer l’avenir du secteur de l’exportation. Cependant, en moyenne, le Maroc utilise au moins deux fois moins autant d’eau que le Pérou, le Chili, Israël ou l’Afrique du Sud pour produire 1 kg d’avocats. Cela signifie que par rapport à ses concurrents, le Maroc est déjà plus respectueux de l’environnement dans la culture des avocats. À l’avenir, les technologies modernes qui réduisent la consommation d’eau, telles que l’irrigation goutte à goutte sous-marine, les technologies de recyclage de l’eau, etc., joueront également un rôle important à cet égard. Cela permettra au Maroc de conserver ses ressources naturelles et de maintenir un revenu stable de l’exportation d’un produit populaire dans le monde ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Importations - Exportations - Agriculture - Alimentation

Aller plus loin

Le Maroc séduit l’Europe avec ses fruits

La France, le Royaume-Uni et l’Espagne sont les deux principaux acheteurs qui ont contribué à la forte croissance des exportations marocaines de fruits et de baies enregistrée...

Maroc : record d’exportations d’avocat, mais à quel prix ?

Les agriculteurs marocains continuent de produire de l’avocat destiné à l’exportation, malgré le stress hydrique que connaît le royaume. Le volume des exportations de ce produit...

Le Maroc parmi les plus grands exportateurs de fruits au monde

Le Maroc est l’un des plus grands exportateurs de fruits au monde, avec plus d’1,5 milliard de dollars d’exportations en 2021, selon un récent rapport du département américain...

Avocat marocain : Récolte exceptionnelle mais à quel prix ?

Malgré la sécheresse qui a touché l’extrême nord-ouest du Maroc, les producteurs marocains d’avocats s’attendent à une récolte exceptionnelle cette saison.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : des marchés de gros pour combattre la spéculation

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a annoncé la création de douze nouveaux marchés régionaux de gros, équipés d’installations modernes pour combattre la spéculation alimentaire exacerbant l’inflation. Cette démarche, a-t-il dit, s’inscrit...

Le Maroc en guerre contre la cochenille

Au Maroc, le ministère de l’Agriculture a mis en place des mesures pour limiter la propagation de la cochenille, un insecte ravageur des cultures de cactus.

Le Maroc limite la production de pastèque

Face à la pire sécheresse qu’il connaît depuis quatre décennies, le Maroc prend des mesures pour réglementer la production de pastèques qui nécessite une importante quantité d’eau.

« Ain Ifrane » vendue

La société Mutandis vient de conclure un contrat de cession avec la Société des Boissons du Maroc (SBM), en vue de l’acquisition de « Ain Ifrane ». Montant de la transaction : 380 millions de dirhams.

Maroc : bond spectaculaire des exportations automobiles

Au Maroc, les exportations du secteur automobile ont atteint plus de 141,76 milliards de dirhams à fin décembre 2023, soit une augmentation de 27,4 % par rapport à l’année précédente.

Maroc : des stations de dessalement pour sauver l’agriculture

Le ministère marocain de l’Agriculture a adopté le dessalement de l’eau de mer à des fins d’irrigation. Dans cette dynamique, le département de Mohamed Saddiki a prévu la construction de nouvelles stations de dessalement dans certaines zones agricoles.

Maroc : l’hydrogène vert pour atteindre l’autosuffisance alimentaire

La production de l’hydrogène vert dans la région de Dakhla et son utilisation pour le dessalement de l’eau de mer, permettront au Maroc d’atteindre l’autosuffisance alimentaire. C’est ce que révèle une étude menée par des chercheurs marocains.

Maroc : les prix des fruits et légumes atteignent des sommets

Au Maroc, les prix des fruits et légumes continuent d’augmenter et de peser sur le budget mensuel des Marocains en raison notamment des exportations.

Le prix du phosphate à l’international profite aux exportations marocaines

La hausse des exportations marocaines de phosphates et dérivés, observées depuis le début de l’année, se poursuit. À fin septembre dernier, les recettes ont fortement progressé de 66,6%, au lieu de 45,4% un an auparavant, indique la Direction des...

Le Maroc dans le Top 10 mondial des fournisseurs de fruits surgelés

Le Maroc a quadruplé ses exportations de framboise surgelée vers l’Union européenne (UE) en deux ans, passant de 3 600 tonnes en 2020 à 16 700 tonnes en 2022.