Maroc : une croissance paradoxale entre exportations et importations d’avocats

4 décembre 2023 - 10h00 - Economie - Ecrit par : S.A

Alors que le Maroc produit de plus en plus d’avocat, devenant l’un des principaux fournisseurs en Europe, la part des importations continuent de croître.

Entre boom des importations et des exportations d’avocats. Le volume des importations marocaines n’atteignait que 4 000 tonnes d’avocats il y a à peine sept ans. Aujourd’hui, ce volume des importations a plus que triplé. En termes de valeur, l’importation record de cette année s’élève à 8,5 millions de dollars. Quelle en est la raison ? « La saison principale d’importation d’avocats au Maroc est de mars à septembre, lorsqu’il n’y a pratiquement pas d’approvisionnement local sur le marché. Par conséquent, la croissance des importations d’avocats dans le pays est stimulée par une prolongation progressive de la saison de consommation. De plus, l’importation d’avocats au Maroc dépend également de la performance de l’industrie du tourisme dans le pays. Par exemple, en 2023, le pays accueillera un nombre record de touristes, ce qui a déjà eu un impact positif sur l’importation de nombreux produits, y compris les avocats », explique Yevhen Kuzin, analyste du marché des fruits et légumes chez EastFruit.

À lire : Maroc : les prix des fruits et légumes atteignent des sommets

Le Pérou, deuxième plus grand exportateur au monde après le Mexique, est le principal fournisseur d’avocats pour les consommateurs marocains. Au moins les deux tiers des importations totales d’avocats au Maroc proviennent de ce pays. Au cours des 9 premiers mois de 2023, les produits péruviens représentaient 78 % du volume total. Le Maroc s’approvisionne aussi auprès de l’Espagne, le 4ᵉ plus grand exportateur mondial. La péninsule ibérique a toutefois perdu une partie de sa part. Les produits espagnols sont passés de plus de 30 % en 2019 à 12 % cette année. Par ailleurs, le Maroc se tourne vers l’Afrique du Sud, le Brésil, le Kenya pour importer de petites quantités d’avocats. En 2023, des produits de huit pays du monde ont été importés sur le marché marocain.

À lire : Exportations d’avocats : le Maroc va établir un nouveau record

Les exportations marocaines d’avocats connaissent aussi une augmentation. 12ᵉ plus grand exportateur d’avocats au monde en 2017, le Maroc a vu ses ventes se multiplier par plus de quatre au point que le royaume occupe désormais la 9ᵉ place au classement mondial. En 2022, le royaume a exporté plus de 55 000 tonnes d’avocats. Les livraisons ont déjà dépassé 23 000 tonnes au cours des neuf premiers mois de l’année en cours. Et, les perspectives pour cette saison s’annoncent très prometteuses en dépit de la grave pénurie de ressources en eau à laquelle fait face le pays en raison des conditions actuelles (changement climatique, sécheresse). « Le défi d’utiliser efficacement l’eau continuera d’être un problème clé pour l’industrie de la production d’avocats au Maroc au cours des prochaines années », commente Yevhen Kuzin.

À lire : Le Maroc séduit l’Europe avec ses fruits

Et d’ajouter : « Il y a déjà de sérieux appels dans le pays à restreindre la consommation d’eau des producteurs d’avocats, ce qui pourrait menacer l’avenir du secteur de l’exportation. Cependant, en moyenne, le Maroc utilise au moins deux fois moins autant d’eau que le Pérou, le Chili, Israël ou l’Afrique du Sud pour produire 1 kg d’avocats. Cela signifie que par rapport à ses concurrents, le Maroc est déjà plus respectueux de l’environnement dans la culture des avocats. À l’avenir, les technologies modernes qui réduisent la consommation d’eau, telles que l’irrigation goutte à goutte sous-marine, les technologies de recyclage de l’eau, etc., joueront également un rôle important à cet égard. Cela permettra au Maroc de conserver ses ressources naturelles et de maintenir un revenu stable de l’exportation d’un produit populaire dans le monde ».

Sujets associés : Importations - Exportations - Agriculture - Alimentation

Aller plus loin

Exportations d’avocats : le Maroc va établir un nouveau record

La sécheresse qui touche le Maroc ne produira pas un impact négatif sur ses exportations d’avocats. Le royaume est en passe d’établir un nouveau record.

Avocat marocain : Récolte exceptionnelle mais à quel prix ?

Malgré la sécheresse qui a touché l’extrême nord-ouest du Maroc, les producteurs marocains d’avocats s’attendent à une récolte exceptionnelle cette saison.

Maroc : les prix des fruits et légumes atteignent des sommets

Au Maroc, les prix des fruits et légumes continuent d’augmenter et de peser sur le budget mensuel des Marocains en raison notamment des exportations.

Maroc : record d’exportations d’avocat, mais à quel prix ?

Les agriculteurs marocains continuent de produire de l’avocat destiné à l’exportation, malgré le stress hydrique que connaît le royaume. Le volume des exportations de ce produit...

Ces articles devraient vous intéresser :

Aïd Al Adha au Maroc : les éleveurs redoutent les importations de moutons

À moins de deux mois de l’Aïd Al Adha, de grosses incertitudes subsistent quant à la disponibilité et au prix du mouton, bête la plus prisée par les Marocains pour cette fête. Cette année, le Maroc veut importer des moutons, une décision qui ne plaît...

Le Maroc veut exporter de l’hydrogène vert vers l’UE d’ici 2050

Le Maroc veut continuer à produire davantage de l’hydrogène vert pour poursuivre sa transition énergétique et devenir à terme un grand exportateur du combustible vers l’UE.

Production de dattes : le Maroc revoit ses ambitions à la hausse

Le Maroc entend mobiliser ses efforts et ses ressources pour doubler sa production de dattes, en atteignant 300 000 tonnes par an, contre 149 000 tonnes en 2021.

Maroc : des marchés de gros pour combattre la spéculation

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a annoncé la création de douze nouveaux marchés régionaux de gros, équipés d’installations modernes pour combattre la spéculation alimentaire exacerbant l’inflation. Cette démarche, a-t-il dit, s’inscrit...

Charbon encombrant : l’Europe se décharge sur le Maroc

Confrontée à une crise énergétique l’année dernière, l’Europe avait renoué avec l’exploitation du charbon. Aujourd’hui, avec la diminution de la demande en énergie fossile, le vieux continent opte pour l’exportation de grandes quantités de charbon, en...

Le Maroc profite grandement de la forte augmentation des ventes de phosphate

À fin août dernier, les recettes des exportations marocaines de phosphates et de dérivés ont fortement augmenté, atteignant 7,89 milliards de dirhams (MMDH), soit une progression de 67,7% par rapport à un an auparavant.

Le Maroc manque de lait

Annoncée depuis plusieurs mois par les professionnels du secteur, la pénurie de lait a été confirmée par le gouvernement lors du point de presse hebdomadaire. Selon le porte-parole du gouvernement, la situation et due à plusieurs facteurs.

Le prix du phosphate à l’international profite aux exportations marocaines

La hausse des exportations marocaines de phosphates et dérivés, observées depuis le début de l’année, se poursuit. À fin septembre dernier, les recettes ont fortement progressé de 66,6%, au lieu de 45,4% un an auparavant, indique la Direction des...

Camions attaqués en Europe : le Maroc hausse le ton

Le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, a dénoncé lundi les récentes attaques d’agriculteurs européens contre des cargaisons de fruits et légumes marocains, faisant observer que l’Union européenne (UE) tire davantage profit de...

Fruits et légumes : pourquoi les prix s’envolent au Maroc ?

Les prix des légumes et des fruits ont connu une augmentation dans quasiment tous les marchés au Maroc, à l’instar d’autres denrées alimentaires. Comment expliquer une telle hausse ?